Vous êtes ici

Cholet a eu chaud à Dijon

07
02
18

A Dijon, les Espoirs du Cholet Basket ont failli concéder leur deuxième défaite de la saison.

Le top 3 a eu bien du mal ce week-end. Cholet l'a emporté de 2 points à Dijon lundi, Strasbourg a été accroché par Le Portel et l'ASVEL a longtemps été mené par l'Elan Béarnais. Derrière, Limoges, Gravelines-Dunkerque et Chalon signent d'importantes victoires dans la course au Trophée du Futur alors que Levallois poursuit son retour dans les hauteurs du classement avec un nouveau succès contre une grosse équipe, celle de Bourg-en-Bresse.

 

  • Antibes vs Châlons-Reims : 67-89

Toujours bloqué à 0 victoire et diminué par ses absences comme celle de l'international Tom Wiscart-Goetz, Antibes a tenu tête à Châlons-Reims pendant un long moment. Ainsi, à la fin du troisième quart-temps, les jeunes Sharks étaient menés de 3 points seulement (60-63). Mais l'ultime période (7-26) a rétabli la logique pour une victoire de 22 points au final du CCRB avec un Louis Cassier dominant (27 points à 9/13, 12 rebonds, 5 fautes provoquées et 4 interceptions pour 38 d'évaluation en 34 minutes).

Christian Corderas (Antibes) : "En l'absence de plusieurs joueurs cadres, mais renforcés pour la première fois par la présence de deux joueurs U16 (Matys Pommier et Matthieu Vigneron), les Sharks ont réalisé une prestation collective aboutie pendant trois quart-temps sous l'impulsion de Giuliano Néri (22 points, 7 passes décisives et 5 rebonds). Le dernier acte fut totalement à l'avantage du CCRB, équipe athlétique et mature, qui est allé chercher sa victoire finale en s'appuyant sur le duo intérieur Cassier / Massoma. La défaite est forcément frustrante pour le groupe mais les prestations individuelles encourageantes et l'émergences de plusieurs jeunes pensionnaires du centre de formation d'Antibes sont prometteuses."

Patrice Koenig (Châlons-Reims) : "Pour ce déplacement à Antibes, nous nous présentons avec huit joueurs valides. Nous réalisons une bonne entame mais comme bien trop souvent nous sommes incapables de distancer les joueurs de Christian Corderas. Résultat, nous rejoignons les vestiaires avec 1 point d'avance. Tout reste à faire pour les deux équipes. Le troisième quart-temps ressemble aux deux premiers. Les coéquipiers de Thomas Durand en profitent même pour passer devant 55-50 à la 25e grâce à une adresse extérieure retrouvée. C'est à ce moment que les joueurs du CCRB décident enfin d'élever leur niveau d'intensité. Le rythme imposé est bien meilleur et nous imposons notre densité physique. Le dernier quart-temps est remporté 26-7. Bravo aux joueurs d'Antibes qui auront crânement défendu leur chance. De notre côté, nous avons été portés par Louis Cassier qui termine le match avec 38 d'évaluation et 27 points et 12 rebonds. Prochain match contre Levallois."

  • Elan Chalon vs Nanterre : 69-67

Duel de haut de tableau en Bourgogne. Deux des outsiders se retrouvaient au Colisée pour un duel entre Romain Chenaud et Maxence Broyer, qui ont travaillé ensemble sur le centre de formation de l'Elan Chalon ces dernières années, le deuxième ayant été le joueur du premier en Espoir. Après un meilleur départ (21-11 après un quart-temps), les Chalonnais ont été vite rejoints par Nanterre. Les deux équipes se sont ensuite tenus jusqu'au bout et ce sont finalement les locaux qui l'ont emporté de 2 points. Si Victor Mopsus a été maladroit (5 points à 2/7 aux tirs en 30 minutes), Etienne Ca continue de dominer (18 points à 8/11, 12 rebonds et 3 contres mais 6 balles perdues pour 26 d'évaluation en 28 minutes face à Jean-Marc Pansa, auteur de 22 d'évaluation) et Hugo Besson de montrer le bout de son nez (14 points à 5/7, 7 fautes provoquées et 5 rebonds pour 16 d'évaluation en 27 minutes).

Romain Chenaud (Chalon) : "Comme au match aller (victoire de Nanterre 68-63), cette rencontre entre deux équipes au niveau de jeu proche a été engagée et indécise. Malgré notre déchet en deuxième mi-temps (2/8 aux lancers francs, 13 balles perdues) et les paniers intérieurs laissés à (Jean-Marc) Pansa et (Ousmane) Dabo (5/7 chacun), nous avons surmonté les temps faibles en faisant jeu égal au rebond. (Maxence) Dadiet a montré ses progrès sur le tir(4/9 à 3-points) et sa créativité (7 pds). Prochain match, en déplacement, à Pau pour notre équipe samedi."

Maxence Broyer (Nanterre) : /

 

  • Dijon vs Cholet : 74-76

Cette saison, seule l'équipe de Levallois a réussi à faire tomber les Espoirs du Cholet Basket. Dijon a bien failli être la deuxième. Après avoir bien terminé l'année 2017 et parfaitement enchaîner sur le début d'année 2018, la JDA a confirmé qu'il faudrait compter sur elle dans la course à la qualification pour le Trophée du Futur. En sortant du banc, l'arrière local (il est natif d'Autun) Dimitri Radnic a réalisé un match grandiose (27 points à 9/14, 6 rebonds, 6 fautes provoquées et 3 passes décisives pour 29 d'évaluation en 31 minutes). Mais cela n'a pas suffit puisque c'est bien le CB qui l'a emporté malgré ses 23 balles perdues. La domination au rebond (41 prises à 22) a compensé le nombre de possessions non jouées à cause des balles perdues (58 tirs tentés pour Dijon, 55 pour Cholet). C'est en tout cas un avertissement pour le Cholet Basket qui a l'occasion de tuer tout suspense dans la course au titre ce samedi avec la réception de son dauphin, Strasbourg.

Vincent Dumestre (Dijon) : "Bonne prestation dans l'ensemble avec beaucoup d'intensité et de discipline collective. Cependant la domination Choletaise au rebond et notre trop grand nombre de balles perdues nous empêchent de réaliser l'exploit face à l'équipe qui archi domine ce championnat Espoirs. Nous nous tournons maintenant sur le match de ce mercredi à Boulazac, capital pour rester dans la course pour le Trophée du futur."

Sylvain Delorme (Cholet) : "Dijon restait sur un bilan très positif, de 6 victoires en 7 rencontres. Le match a été serré de bout en bout et le score reflète bien l'âpreté des débats. Les deux équipes ont mené un combat avec beaucoup d'intensité. Cela a occasionné pas mal de déchets techniques du côté de CB (ballons perdus et mauvais choix). Malgré tout, l'Académie Gautier l'emporte face à une très bonne équipe de Dijon. Une mention particulière à Dimitri Radnic  (27 points, 6 rebonds, 6 fautes provoquées et 29 d'évaluation) et Damien Archinard (19 points et 6 fautes provoquées)."

 

  • Gravelines-Dunkerque vs Boulazac : 67-58

Deuxième victoire de suite pour le BCM qui se replace idéalement dans la course au Trophée du Futur après sa victoire chez la JL Bourg la semaine dernière. Le BCM a laissé le BBD à 58 points à 31,8% de réussite à 3-points, une équipe d'habitude efficace en attaque. Autre satisfaction, la victoire des Maritimes n'est pas venu d'un nouveau carton de Matthias Flosse, plus discret (7 points à 2/4 aux tirs et 5 rebonds pour 10 d'évaluation en 23 minutes) que d'habitude. Au classement, l'équipe de Quentin Wadoux revient dans le Top 5 avec 12 victoires et 7 défaites.

Quentin Wadoux (BCM) : "Match sérieux de notre part. Nous retrouvons petit à petit notre défense et notre état d'esprit. Match équilibré qui se solde par une légère domination de Boulazac au début du quatrième. Mais des stops défensifs vont permettre de prendre le dessus et de gagner ce match. 
À noter que nous laissons la deuxième équipe du championnat aux points marqués à seulement 58 points avec notamment Aygalenq et Labanere qui finissent avec une évaluation négative."

Bertrand Parvaud (Boulazac) : "Un début de match en notre faveur, lors duquel, nous avons fait preuve d'une bonne agressivité offensive. Mais, ce fut tout concernant l'attaque, le BCM s'est très vite adapté en changeant sa stratégie défensive et nous dès lors posé beaucoup de problèmes. Incapable de poser notre jeu en attaque, une adresse en berne, une équipe de Gravelines bien en place en défense, il a donc été très compliqué de rester sur nos standards offensifs habituels. Néanmoins, notre défense a été bien meilleure que d'accoutumé, ce qui laisse malgré la défaite, un sentiment plus plaisant. Belle victoire du BCM, qui a su s'adapter pour l'emporter."

 

  • Le Mans vs Monaco : 70-81

Voilà un match que l'AS Monaco ne devait pas perdre pour rester en embuscade dans la course au Trophée du Futur. Après un mauvais départ (27-22 pour Le Mans au bout d'un quart-temps), l'équipe d'Ali Bouziane a rectifié le tir pour prendre peu à peu le dessus. L'absence de Kevin Cham n'a pas été compensée par la sélection de Luc Loubaki, resté uniquement avec les pros avec vu des nombreuses blessures qui touchent l'équipe 1. Le salut est venu de l'international U20 Romain Poinas (20 points à 7/15, 5 rebonds, 4 passes décisives, 6 fautes provoquées et 4 balles perdues pour 18 d'évaluation en 34 minutes) et du jeune Boukhary Cissoko (né en 2000), bien plus impactant (18 points à 5/7, 9 rebonds, 3 interceptions et 8 fautes provoquées pour 28 d'évaluation en 31 minutes) qu'à l'accoutumée (3,8 points et 2,9 rebonds).

Mathieu Lemercier (MSB) : /

Ali Bouziane (Monaco) : "Le Mans a maîtrisé la première mi-temps grâce à son agressivité offensive, notamment sur les duels en mismatch. De notre côté, nous étions trop passifs pour les challenger. 40-40 à là mi temps. Quelques ajustements défensifs et une prise de conscience à la mi temps nous ont permis de dominer les troisièmes et quatrièmes quart-temps. Nous avons par ailleurs fait preuve de justesse et de maturité dans la gestion des possessions importantes. Je note la bonne performance de nos joueurs cadets qui ont su élever leur niveau de jeu en l'absence de 4 joueurs majeurs blessés. Nous gagnons la deuxième mi temps 41 à 30."

 

  • Limoges vs Hyères-Toulon : 69-55

Après avoir battu le BCM et l'ESSM, le CSP a cette fois battu une équipe sudiste et intègre le top 4. L'équipe de Mehdy Mary a pris le meilleur d'entrée et n'a plus lâché son avance, malgré des difficultés en attaque à partir du milieu du deuxième quart-temps.

Mehdy Mary (Limoges) : "Match que nous avons bien démarré défensivement, ce qui nous a permis d'avoir des paniers faciles et mener 43-23 en milieu de deuxième quart temps. La suite a été moins fluide offensivement et avec un niveau d'adresse en deçà de nos standards. C'est une bonne chose de rester performant lorsque l'on est moins adroit de loin, cela met en avant notre qualité défensive qui nous a permis de maintenir notre adversaire du jour à 55 points."

Mickaël Pivaud (HTV) : "Un début de partie au coude à coude (9-9), mais une défense nettement plus agressive côté Limougeaud aura eu raison du HTV au premier quart-temps, nous infligeant un 16 à 4 en 4 minutes (25-13). Nous ferons jeu égal au deuxième quart malgré une défense toujours trop laxiste côté Varois. La deuxième mi-temps sera tout autre, nous nous disciplinons davantage et n'encaisserons que 24 points. Malheureusement, nous ne pourrons espérer faire douter le CSP avec notre sanglant 0/14 à 3-points en deuxième mi-temps malgré une excellente sélection des tirs. Des regrets, mais tant que nous ne montrerons pas de dureté sur l'ensemble d'une partie, nous passerons notre temps à subir ou à combler les retards accumulés."

 

  • ASVEL vs Elan Béarnais : 67-64

C'est un hold-up qu'a réalisé l'ASVEL, équipe du top 3, contre l'avant-dernier du championnat. Les Béarnais ont longtemps mené mais ont fini par se faire passer devant à 2 minutes de la fin. L'entraîneur de l'Elan Béarnais dit regretter la différence de fautes sifflées entre les deux équipes. Au total, il y a eu 30 lancers francs de différence de tentés. A l'évaluation collective, Pau-Lacq-Orthez finit d'ailleurs devant (70 contre 59).

Pierre Parker (ASVEL) : /

Arnold Bouazza (Elan Béarnais) : "Match que nous avons mené pendant 38 minutes, malgré un effectif réduit avec un seul meneur et deux joueurs revenants de blessures. Les joueurs progressent et c'est bien là le principal, ils le prouvent et notre jeu collectif s'en ressent. Alors oui il y a de la frustration car au vue du talent présent dans l'équipe de l'ASVEL (Maledon, Briki, Sow), je ne pense pas qu'il faille en plus pouvoir leur "offrir" le match. Je constate juste qu'à l'issue du match notre équipe n'obtient que 13 fautes et 8 lancers-francs, contre 29 fautes et 38 lancers-francs pour l'ASVEL... C'est comme ça, dur à encaisser certes, mais mes joueurs prouvent sur le terrain leur valeur et dominent à l'évaluation collective. C'est ce que je retiens, à commencer par Ousmane Njoya (né en 2001) et auteur d'un double-double (12 points à 6/9 et 11 rebonds pour 18 d'évaluation), ou encore Hugo Labadie (né en 2000) qui assure la gestion de l'équipe depuis quelques semaines."

 

  • Levallois vs JL Bourg : 77-70

La remontée continue pour les Metropolitans, qui intègrent désormais le top 8. Et cette fois, cela ne vient pas de la performance de Sylvain Francisco, qui n'a pas eu l'impact habituel (9 points à 2/12, 3 passes décisives et 5 balles perdues pour 4 d'évaluation en 26 minutes).

Emmanuel Pinda (Levallois) : "Victoire importante contre un concurrent direct dans la course au Trophée du Futur. Elle nous permet de valider notre victoire à Monaco du week-end précédent. Se fut un match compliqué, car Bourg est une équipe très dure à manoeuvrer. Notre agressivité offensive (21/31 aux lancers francs) et défensive (31 balles perdues pour les visiteurs) nous aura permis de prendre le meilleur dans ce match. Malheureusement pour nous, comme la semaine dernière à Monaco, nous n'avons pas réussi à reprendre le point-average (-21 à l'aller). Le principal étant bien sur de prendre le maximum de victoire, sans se focaliser sur ces point-averages. On doit rester concentré sur notre jeu et notre objectif car notre prochain adversaire (le CCRB) sera encore un concurrent direct et voudra absolument prendre sa revanche par rapport au match aller."

Jean-Luc Tissot (Bourg) : "On enchaine les défaites frustrantes. On gagne le match de 9 points à l'évaluation collective mais deux chiffres nous font mal : 31 balles perdues et 31 lancers francsn tirés pour Levallois contre 11 pour nous... Cela traduit l'impact athlétique subit par mon équipe sur le match et qui a suffi à Levallois pour l'emporter car nous avions ciblé (Sylvain) Francisco qui est passé à travers, mais derrière (Ivan) Février au scoring, Luc Loubaki dans l'activité générale et les rebonds offensifs de (Neal) SAKO nous font mal. Mauvaise opération dans ce championnat très dense !"

 

  • Strasbourg vs Le Portel : 73-66

La SIG et l'ESSM se sont retrouvées régulièrement ces dernières semaines. Fin décembre en championnat puis la semaine passée en Trophée Coupe de France. Le Portel s'est accroché, avec notamment un excellent dernier quart-temps. La SIG, sans abuser d'Olivier Cortale (7 points à 3/6, 4 rebonds et 3 balles perdues pour 5 d'évaluation en 21 minutes) encore présent en l'absence de Quentin Goulmy, a fait confiance à ses jeunes et les cadres ont été limités à 24 minutes, comme Louis Rucklin, énorme ce samedi (16 points à 4/7, 6 rebonds, 5 passes décisives, 6 fautes provoquées et 5 interceptions pour 24 d'évaluation en 24 minutes).

Julien Lenne (assistant de Strasbourg) : "C'est notre troisième rencontre contre cette équipe du Portel en un mois. On connaissait les forces et les faiblesses de cette équipe et nous les avons plutôt bien exploitées. Nous avons bien défendu dans ce début de match et, contrairement à la semaine dernière en Coupe de France, nous avons été présent et dominateur au rebond. Malheureusement, nous avons eu un relâchement énorme en fin de deuxième quart-temps. 26 points encaissés en 10 minutes, à domicile en plus, c'est beaucoup trop. La réaction au retour des vestiaires a été déterminante et les remplaçants ont fait du bon travail, notamment Maxime (Hmae) et surtout Joris (Wagner) qui a été excellent en attaque en rotation de Ludovic (Beyhurst). Il a fait preuve de beaucoup de maturité. Le Portel a très bien joué et nous a mis la pression en fin de match. Nous avons élévé notre niveau dans la fin du match, emmené par un Louis Rucklin exceptionnel. Il a été présent dans tout les domaines comme le montre sa ligne de statistiques, c'est très rare et on en est tous très satisfait. Il faut vite se remettre au travail car la semaine prochaine on dispute le match le plus important de la saison chez le leader Cholet."

Mathieu Pouillot (Le Portel) : "Après le match de Coupe de France dimanche dernier, c'est la seconde fois de la semaine que ces deux équipes se rencontrent. Les deux équipes se sont rendues coup pour coup tout au long du match : 
- Premier quart-temps à l'avantage de Strasbourg (17-10), bien en place à domicile.
- Deuxième quart-temps gagné le Portel (22-26), ne lâchant rien en défense et trouvant de l'adresse.
- Troisième quart-temps maitrisé par Strasbourg (17-11), reprenant la main.
- Dernier quart-temps arraché par le Portel (18-19), toujours plein de courage.
Dommage que les arbitres n'aient pas cerné l'intensité du match proposé par les deux équipes, sifflant 44 fois et donnant 53 lancers francs. Au Final, la SIG s'imposait 73-66 (+7) dans ce match avec 44% de réussite aux tirs contre 34% pour le Portel, logiquement peut être, non sans difficulté c'est sur."

 

Le classement du championnat Espoirs après 19 journées :

  • 1er : Cholet : 17 victoires et 1 défaite
  • 2e : Strasbourg : 14 victoires et 4 défaites
  • 3e : ASVEL : 11 victoires et 6 défaites
  • 4e : Limoges : 11 victoires et 7 défaites 
  • 5e : Nanterre : 11 victoires et 7 défaites
  • 6e : Gravelines-Dunkerque : 11 victoires et 7 défaites
  • 7e : Elan Chalon : 10 victoires et 7 défaites 
  • 8e : JL Bourg :10 victoires et 8 défaites
  • 9e : Le Portel : 10 victoires et 8 défaites
  • 10e : Dijon : 9 victoires et 8 défaites
  • 11e : Levallois : 9 victoires et 9 défaites
  • 12e : Monaco : 9 victoires et 9 défaites 
  • 13e : Châlons-Reims : 9 victoires et 9 défaites
  • 14e : Hyères-Toulon : 7 victoires et 11 défaites
  • 15e : Boulazac : 6 victoires et 12 défaites
  • 16e : Le Mans : 4 victoires et 14 défaites
  • 17e : Elan Béarnais : 3 victoires et 15 défaites
  • 18e : Antibes : 0 victoire et 18 défaites

Source: BeBasket

Les autres actualités

18
10
18
yoan_makoundou_-_lm_29-09-18.jpg
Pour continuer son début de saison comptablement parfait (1er, 5v-0d), Cholet Basket devra s'emparer du scalp de Pau-Lacq-Orthez (13e, 1v-4d). Rester au top : tel est l'objectif des jeunes choletais. Pour ce...
17
10
18
vignette-inside-fos.jpg
Vendredi dernier, Cholet Basket se déplaçait à Fos-sur-Mer. Retour sur le déplacement de l'équipe et sa première victoire.
16
10
18
karlton.jpg
Vendredi dernier contre Fos Provence Basket, Karlton Dimanche a inscrit ses premiers points en Jeep Elite !
15
10
18
vignette_pau.jpg
Réservez dès maintenant vos places pour Cholet Basket / Pau-Lacq-Orthez le samedi 20 octobre 2018 à 20h.
15
10
18
cb-ebplo_20-10-18.jpg
Réservez dès maintenant vos places pour Cholet Basket / Pau-Lacq-Orthez le samedi 20 octobre 2018 à 20h.
15
10
18
photo_site_thomas_veron_17-18.jpg
Les Choletais très agressifs, réalisent une belle entame de match et creusent rapidement l'écart. En fin de quart temps l'équipe de Cherbourg se reprend bien et recollent à 7 longueurs (20-28). La suite du match...
15
10
18
photo_site_rudy_gobert.jpg
La dernière était pas si mal déjà, avec son titre de meilleur défenseur de la ligue... Rudy Gobert a atteint l'un de ses objectifs en décrochant en juin dernier le titre de meilleur défenseur de NBA, mais à 26...
15
10
18
vignette_pape_sy.jpg
Retrouvez les meilleures images de Pape Sy, le MVP Choletais du mois de Septembre
15
10
18
10x15_intervention_rudy_gobert.jpg
Il est probablement le joueur français qui connait le plus de succès individuel et collectif actuellement : Rudy Gobert, surnommé The Stifle Tower outre-Atlantique, n'en finit pas de marquer la NBA de son...
13
10
18
resume-fos.jpg
Retrouvez le résumé de la victoire de Cholet Basket face à Fos Provence Basket