Vous êtes ici

Cholet trébuche à Strasbourg : 85-68

15
04
17

Cholet Basket n'a malheureusement pas pu renouveler la performance de la semaine passée face à Nanterre. Ce soir, Strasbourg a mené la danse même si Cholet a un temps mené dans le 3e quart-temps (46-48). Mais la SIG a donné le coup de grâce en dernière période et l'emporte finalement 85-68.

1er quart-temps : 23-15
C'est dans une salle pleine avec plus de 6 000 spectateurs que Cholet-Basket est accueilli par un public chauffé à blanc par le speaker de la SIG qui cherche sa 10e victoire consécutive. Et ça démarre fort pour Strasbourg avec Jaiteh à l'intérieur (4pts). Chaque panier est acclamé par le public déchainé. Mais c'est sans compter sur la nouvelle recrue choletaise, Marcus Williams, qui marque à 3 pts (7-7). Mais Ntilikina, qui sera drafté en juin, montre l'étendue de son talent (10-7). Howard, l'intérieur rugueux de la SIG, obtient une faute très sévère de Jerry Boutsiele. Mais CB résiste, par l'intermédiaire de Benjamin Dewar, en réussite (8 pts en 5' dont 2/2 à 3pts). C'est sans compter sur Leloup qui inscrit 5 pts consécutifs et permet à la SIG de mener de 7 pts. Cholet demande un temps-mort. Dewar ne se laisse pas impressionner. On peut toutefois constater le jeu bien mis en place par Collet. La SIG termine avec 7 passes décisives et c'est surtout à l'intérieur que CB souffre avec Howard omniprésent et auteur de 5 rebonds offensifs. La SIG mène 23-15 (10').

2e quart-temps : 18-17
Le diable d'Howard est toujours omniprésent aux rebonds offensifs et permet à Strasbourg de creuser l'écart (27-15). MJ Rhett pour CB arrête la série et sert David Noel à 3 pts (27-20). La SIG peut également compter sur les artbitres qui sont parfois sévères avec les Choletais, particulièrement quand on voit qu'Howard joue avec les bras sans se faire sanctionner. Une belle fixation d'Ivan Almeida qui donne un très bon ballon à Gary Bell à 3 pts. Mais Almeida perd malheureusement beaucoup de ballons dans cette mi-temps (5). Quelques balles perdues de CB et la SIG se régale à 3 pts par Walker. La SIG joue avec 3 arrières qui poussent pour enflammer la salle. Cholet est dans le dur et commet des erreurs techniques. Boutsiele ne se laisse pas impressionner et résiste. Ivan Almeida, trop gourmand, perd quelques balles précieuses. Cholet est mené 41-32 à la pause.

3e quart-temps : 13-21
Philippe Hervé confie le rôle défensif sur Ntilikina à Almeida qui s'en sort parfaitement en ce début de quart. Howard est enfin sanctionné et sort rapidement, remplacé par Jaiteh. Boutsiele ajoute 2 lancers-francs. Marcus Williams fait jouer son expérience et sur un excellent passing ajoute 3 pts. Jonathan Rousselle, en réussite, répond à Ntilikina à 2 pts, qui rajoute 2 pts (45-42). Cholet revient fort. Vincent Collet pose un temps-mort. A la reprise, Almeida se précipite mais Williams, plein de sang-froid, égalise à 3 pts et obtient la faute, permettant à CB de passer pour la première fois devant (45-46). Mais ce sera de courte durée car Travis entre en action et souffle la révolte de la SIG dans la raquette à 4-5m ou au smash. Il est bien aidé par Jaiteh en tête de raquette (52-48). Temps-mort choletais. Rhett, plein de culot, permet à CB de maintenir l'écart puis Dewar sert parfaitement Gary Bell à 3 pts (54-53, 30'). Cholet peut y croire.

4e quart-temps : 31-15
La SIG chahuté dans le 3e quart-temps revient avec beaucoup plus d'aggressivité dans son jeu, notamment en défense. Strasbourg démarre pied au plancher avec 5 pts d'affilé. MJ Rhett perd un ballon et écope d'une antisportive. L'intérieur Travis s'impose régulièrementnface à son adversaire directe, que ce soit face ou dos au panier. Une certaine naïveté des Choletais qui n'arrivent pas à faire circuler le ballon correctement. La SIG en profite en contre-attaque pour creuser l'écart (63-53). Malgré la bonne volonté des joueurs de Philippe Hervé, CB n'arrive pas à stopper les velléités offensives des Alsaciens à l'image de AJ Slaughter qui se rappelle aux bons souvenirs des supporters de Cholet en plantant une banderille à 3 pts (70-53). Travis continue son travail de sape sous le cercle et Cholet s'empêtre dans la défense adverse. Le public très impliqué et boosté par l'animateur de la salle influence le trio arbitral. Howard, toujours aussi aggressif, provoque une faute offensive de Jerry Boutsiele (74-56). Cholet n'y croit plus. Walker se régale et le public est aux anges (78-59). Collet fait rentrer ses 2 espoirs, Cortale et Beyhurst, qui marquent chacun 2 pts. Cholet s'est accroché mais a fini par exploser devant le bloc intérieur de la SIG composé par Murphy/Travis/Jaiteh/Howard qui capte à lui seul 7 rbds offensifs. Ces rebonds, dont 12 offensifs, ont été autant de 2e chance pour la SIG qui a su parfaitement les exploiter. Au final, Cholet s'inncline 85-68.

Ils ont dit :

Philippe Hervé: "Certains n'étaient pas du tout prêt à jouer ce soir donc ils se sont fait surprendre... Nous sommes responsables du résultat  à cause de certains qui sont hors sujet... Forcement cela met Strasbourg dans le bon rythme, dans la bonne agressivité. Strasbourg s'en est donné à cœur joie et nous avons trop souvent subi. Bien évidemment il faut être conscient que la SIG a une densité athlétique sur chaque poste qui nous est supérieure, c'est forcement difficile de rivaliser 40 minutes sur cet aspect du jeu. Il y a une certaine forme de logique... Aujourd'hui le problème est clair: à chaque fois que l'on gagne un match, le constat que l'on fait est que dans la semaine qui suit il y a des garçons qui se relâchent. J'avais pourtant prévenu le groupe...Il n'y avait pas assez d'intensité à l'entraînement à mon goût cette semaine donc je ne suis pas trop surpris mais c'est vraiment dommage..."

Gary Bell: "Nous avons perdu trop de ballons bêtement, leur avons laissé trop de layup et de paniers faciles. Notre début de quatrième quart-temps était horrible et une fois qu'ils avaient fait l'écart, c'était impossible de revenir. Nos pertes de balles nous coutent cher. C'est vraiment dommage car nous avions bien joué lors du dernier match et ce soir ce n'était pas ça..."

Vincent Collet: "C'est une belle victoire car nous savions que Cholet était en hausse, à l'image des deux performances contre Le Mans et Nanterre. Nous savions qu'il fallait faire un bon match pour espérer l'emporter. Nous l'avons fait pendant 17 minutes avant de se relâcher. Mais, ce qui positif, c'est la réaction quand Cholet est passé devant. J'ai senti un changement au niveau défensif, les joueurs sont montés très fortement en intensité et on a trouvé plus de rythme pour refaire l'écart dans le quatrième quart-temps. Cholet a bien tenu son match malgré tout, bien travaillé et trouvé des shoots ouverts pour venir nous souffler sur la nuque. A ce moment là du match ils étaient patients et appliqués et c'est pour cela que l'on a eu un peu de mal. J'ai demandé à mettre la balle à l'intérieur dans le quatrième quart temps et Romeo Travis a été excellent à ce moment là. Mais c'est aussi et surtout l'effort défensif qui a tout fait à ce moment du match.
Plus généralement, ce qui est bien, c'est que nous maintenons notre rythme. On ne peut pas agir sur les autres. On se concentre sur nous avant tout. Il faut l'être tout le temps même si ce n'est pas facile. Il faut considérer chaque match comme un danger potentiel. Notre calendrier va se durcir. On sait que ça va être difficile de continuer cette série et c'est pour ça qu'il ne fallait pas commettre d'erreur avant. En attendant il y a quatre jours de repos qui seront l'occasion de se régénérer. Nous avons mérité ce petit break. Il va nous donner de la fraicheur, ce dont nous aurons besoin dans les semaines à venir. Ce soir la qualification pour les playoffs n'est pas acquise mathématiquement mais nous nous en rapprochons grandement..."

Romeo Travis: "Je n'avais pris que deux tirs en première mi-temps et je les avais manqués. Mais nous jouions bien et surtout nous nous sommes bien partagés la balle comme nous devons le faire. Nous avons joué en équipe c'est ce qui compte. Mon tour est venu en deuxième mi-temps. Le coach nous a demandé de jouer intérieur est ça a plutôt bien marché mais j'ai marqué grâce à mes coéquipiers et je les en remercie. Cette victoire est aussi dû au fait que nous avons vraiment respecté les plans du coach en défense. Un match se joue sur la longueur et nous avons monté le curseur entre le troisième et le quatrième quart-temps comme il fallait pour l'emporter".

Les statistiques sont disponibles ici.

Les autres actualités

16
08
17
10_x_15_mj_rhett_nanterre.jpg
Vu en fin de saison 2016/17 au Cholet Basket, l'intérieur américano-dominicain MJ Rhett (2,06 m, 24 ans) a participé au maintien du club maugeois en Pro A. Mais sur la saison qui arrive, c'est au...
14
08
17
20170811_155648.jpg
Formé à L'Académie Gautier Cholet Basket, le jeune choletais Abdoulaye N'DOYE (1m97 - 19 ans) a signé son 1er contrat pro et s'est engagé pour 3 saisons avec Cholet Basket !
11
08
17
logo_coupe_de_france.jpg
La FFBB a dévoilé le tirage des 64e de finale de la Coupe de France. Cholet Basket fera son entrée dans la compétition en 32e de finale le mardi 7 novembre, avec les 10 autres clubs de ProA ne disputant pas de...
11
08
17
10x15_logo_cb.jpg
L'aventure en PROA continue, la saison officielle débutera le 23 septembre au Portel. Nous comptons sur vous plus particulièrement lors des rencontres à la Meilleraie.  Le 1er match à domicile aura lieu le mardi...
11
08
17
10x15_fabien_causeur_portrait_11-12.jpg
"Fabien Causeur n'a plus disputé un match avec l'Équipe de France depuis les jeux de Londres en 2012." Pour lire les articles de presse, cliquez-ici.
11
08
17
10x15_kevin_seraphin_-_portrait_cholet_basket_09-10.jpg
"Kevin Séraphin est de retour avec les Bleus après cinq ans d'absence." Pour les articles de presse, cliquez-ici.
11
08
17
photo_site_u20_m.jpg
"Un an après avoir touché le fond, échappant de peu à la relégation, l'Équipe de France U20 a décroché une médaille de bronze à l'Euro, en Crète." Pour lire l'article paru dans le Basketball Magazine n°838 du...
10
08
17
photo_site_batistyl.jpg
"Le Siège de Batistyl emploie 280 salariés, dont 150 dans son atelier." Pour lire l'article de presse paru dans Le Courrier de l'Ouest du jeudi 10 août 2017, cliquez-ici.