Vous êtes ici

ITW Jérôme Navier (Saint-Quentin) : « Ce n’est pas le salaire qui oriente ma destination »

Nouvel entraîneur du SQBB, Jérôme Navier revient sur les raisons de son choix d’accepter cette mission et livre ses premières impressions.

26
08
16

Après avoir dirigé Cholet quelques mois en Pro A, Jérôme Navier (40 ans) a pris les commandes de Saint-Quentin. Alors que la préparation de la saison vient de débuter, il fait un premier point.

Avez-vous déjà bien pris vos marques ?

Pour l’instant ça va !

Quel regard portez-vous sur la ville de Saint-Quentin ?

C’est une belle ville, avec beaucoup de verdure, les Champs-Elysées et un très joli cadre qui est le parc d’Isle. Il y a aussi des bâtiments qui ont une histoire.

Quand vous avez été contacté par le club, vous n’avez pas effectué un mouvement de recul, Saint-Quentin c’est tout sauf la Riviera comme le dénonçait en son temps Chris Singleton ?

De par mon expérience, j’ai connu un endroit, au moins, beaucoup moins sympa que ne peut l’être Saint-Quentin.

Qu’est-ce qui vous a séduit dans le projet de Saint-Quentin ?

Pour moi, le principal c’était déjà de trouver du travail. Le second aspect positif, c’est la nature même du SQBB. Le club a une histoire, un vécu. Il a connu la Pro A, c’est déjà un critère de référence. Et puis, il existe à Saint-Quentin une ferveur populaire connue et reconnue dans toute la France.

Avez-vous été obligé de rogner sur votre salaire pour avoir le poste ?

Pas du tout ! La vie d’un entraîneur ou d’un sportif, au sens le plus large, ne tourne pas forcément qu’autour de l’argent. Le salaire est évidemment important. Il est forcément plus conséquent quand on dirige un club de l’élite, mais la vie professionnelle est faite de différents événements, c’est aussi une richesse que de bouger. J’ai eu l’occasion de diriger des joueurs d’un certain niveau. Ce n’est pas le salaire qui oriente ma destination. Dans notre métier, si on est trop regardant sur la qualité de vie, il vaut mieux choisir une autre activité.

Comment se passent en ce moment les séances d’entraînement ?

Très bien !

Vous tenez à mettre cette année l’accent sur la communication au sein de l’équipe…

On vit un sport collectif. Les garçons viennent d’horizons différents, il faut savoir se dire les choses. Les joueurs sont des acteurs complets. Ils doivent communiquer avec le coach, entre eux, voir suggérer. Je suis pour la communication collective. Le coach n’est pas le seul décideur.

Votre équipe compte quelques joueurs américains. Existe-t-il un code spécial pour les diriger ?

Oui, le management des Américains peut être différent de celui des Français. La façon de les digérer doit être elle aussi différente. On appelle ça, sous toute réserve, le « management hamburger ». En Franc, on a tendance à ne voir que les aspects négatifs, eux avant d’aborder le négatif, ils retiennent le positif.

N’éprouvent-ils pas trop de difficultés à se fondre dans le moule ?

Ça dépend de la personnalité, il n’y a pas de règle de culture. Il arrive que des joueurs français arrivent dans une ville sans s’y retrouver.

Avez-vous aujourd’hui des joueurs qui sont plus prêts que d’autres ?

C’est compliqué de se prononcer sur la forme des uns ou des autres. On débute la préparation. Tout se passe bien. Je m’interdis de tirer des jugements trop hâtifs.

Comment Darnell Williams s’est-il blessé ?

Il a subi une arthroscopie à un genou. Avec l’âge (34 ans), les articulations de Darnell ont plus souffert que celles d’un basketteur qui débute.

Le recrutement d’un joker médical est-il à l’ordre du jour ?

On va voir. Il va manquer le match de Coupe de France (Quimper) et trois de la Leaders cup. On va réfléchir à tout ça.

(Source : Courrier Picard)

Les autres actualités

18
01
19
photo_site_logos_reves_et_gautier.jpg
RÊVES est une association nationale à but non lucratif, reconnue œuvre de bienfaisance. Depuis sa création en 1994, elle a pour mission d'exaucer les rêves d'enfants et d'adolescents atteints de pathologies...
18
01
19
photo_site_jeu_amazon.jpg
Cette animation consiste à donner la chance à l'un de nos supporters de gagner 1000€ en bon d'achat Amazon en tentant un shoot du milieu de terrain. En cas d'échec, il peut tenter sa chance à 3 points pour...
18
01
19
photo_site_london_p_joueur_du_match_cb-boulazac.jpg
Notre partenaire Mediapilote vous présente le joueur choletais du match CB-BOULAZAC : London PERRANTES. Ses Stats : 19pts - 2 rbds - 10 pds - 6 fautes provoquées - 20 d'éval en 37min
18
01
19
photo_site_compo.jpg
Lors de la rencontre CHOLET BASKET/BOULAZAC, la composition florale, réalisée par L'ATELIER VERT de Cholet, a été remise par Mickael YOUNG à Monsieur Gilles DAVIAUD, de la société HEPPNER.
18
01
19
photo_site_concours_pronostics.jpg
Le vainqueur du concours de pronostics Optifinance / Cholet Basket est Monsieur Guy BARRÉ de la société FIDUCIAL. Il avait pronostiqué London PERRANTES meilleur marqueur avec 19 points (score exact : 19) et...
18
01
19
photo_site_coup_denvoi.jpg
 Madame Sophane CHHING, Responsable du Service Clients pour les agences HEPPNER du Maine et Loire, a donné le coup d'envoi du match.    Photo : S. GODET
17
01
19
vignette_billetterie_cb-msb_26-01-19.jpg
Réservez dès maintenant vos places pour Cholet Basket / Le Mans le samedi 26 janvier 2019 à 20h - Match de Gala.
17
01
19
killian_hayes_vs_boulazac_10x15.jpg
Le Championnat d'Europe U18 masculin aura lieu du 27 juillet au 4 août 2019 à Velos (Grèce). Un premier stage est organisé à Voiron du 18 au 22 février. Parmi les 18 joueurs convoqués par l'entraineur, ...