Vous êtes ici

ITW Warren Woghiren : « C’est une énorme fierté »

15
01
17

Warren Woghiren vient de devenir Champion d’Europe avec l’Équipe de France U18 en remportant la finale face à la Lituanie. Le jeune joueur évoluant actuellement à Cholet Basket s’est confié sur ce titre. Il parle notamment de cette compétition et évoque son ambition.

Warren, tu viens d’être sacré Champion d’Europe avec les bleus U18, que ressens-tu quelques jours après ce titre ?

C’est beaucoup de joie, de la fierté, on a une sensation d’avoir accompli quelque chose de grand, c’est une énorme fierté. En plus ma famille, mes amis, mes partenaires m’ont regardé pendant les matches, pendant la finale. Puis chanter la Marseillaise, c’est quelque chose d’énorme, surtout après ce titre.

Comment analyses-tu ce tournoi en général  ?

On a eu quelques difficultés en phase de poule où l’on a eu des pertes de balles mais globalement on était sereins, on prenait les matches, match par match en faisant le travail à chaque fois sans trop se poser de questions. On est resté confiant pendant le tournoi.

Quels ont été les mots du capitaine (Bathiste Tchouaffé) pendant la compétition ?

Lors des premières victoires en phase de poule, il nous a dit que l’on avait fait la moitié du travail mais qu’il fallait encore en faire plus. Qu’il fallait rester positif et attentif, jouer pendant 40 minutes à fond, jouer le match tout simplement en étant sérieux du début à la fin. Ensuite, pour la finale, il faut savoir que l’on n’avait pas de pression. L’objectif était d’arriver en quart de finale, on l’avait fait, il fallait se faire plaisir un maximum pour la demi et la finale.

Cette victoire en finale, qu’as-tu pensé de ce match en général ?

Pendant cette finale, on était libéré, on a eu une pression du coach jusqu’à l’objectif, puis une fois l’objectif atteint, on s’est vraiment libéré. En sortant du bus, avant de jouer la finale, le coach nous a dit de jouer simplement sans pression. Et que c’était à nous d’aller chercher cette médaille et de ce fait, j’ai trouvé que sur ce match, en finale, notre jeu était encore mieux.

Sur le terrain par la suite, mis à part le fait que nous étions sans pression, Franck Ntilikina a apporté cette sérénité dans le jeu, la preuve : il finit MVP. On n’a jamais douté dans la rencontre, je dirais que le tournant, c’est quand Franck met un trois points en fin de match. Mais pour moi, il n’y en a pas forcément eu, on s’est battu jusqu’au bout sans douter de notre force. En fin de match, même quand l’adversaire est revenu, nous n’avons pas douté, on connaissait nos qualités. Le but était de jouer correctement au basket, de se faire plaisir, au final, on a gagné, c’est vraiment magnifique.

« Notre force : une grande solidarité entre nous les joueurs et les encadrants »

Quelle a été la force du groupe France ?

Notre force : une grande solidarité entre nous les joueurs et les encadrants. On n’avait pas de pression. Et on avait Sékou Doumbouya. Il n’y avait jamais de silence : que ce soit aux entraînements, que ce soit pour manger, on était ensemble, on ne se prenait pas la tête tout en restant sérieux. On se connaissait bien également. Et puis Bathiste a très bien tenu son rôle capitaine. »

Comment ce groupe France s’était-il préparé à cette compétition justement ?

Nous avons eu deux rassemblements à l’INSEP avec des entraînements et des matches de préparation, il fallait bien récupérer suite à la fatigue car pendant la compétition du Championnat d’Europe, on avait peu de jours de récupération. Suite aux rassemblements, le coach nous a contactés par téléphone pour nous dire si on était pris ou non en nous expliquant les raisons.

Maintenant quelle va être ton ambition ?

En Équipe de France, l’ambition c’est d’être pris à la prochaine compétition. Et si je suis pris, j’aimerais ne pas avoir le même rôle que lors des Championnats d’Europe. À Cholet, mon ambition est de m’imposer davantage, de gagner en confiance, montrer mon statut de joueur de l’Équipe de France U18 avec cette médaille, être plus libéré, et améliorer mes statistiques.

Propos recueillis par 5by5.fr (Mallory Boutet) le 26/12/2016

Pour lire l'article de presse paru dans Le Courrier Picard du jeudi 12 janvier 2017, cliquez-ici.

Les autres actualités

12
12
17
photo_site_peacock.jpg
Déjà présents dans le cinq de la semaine dernière, Quincy Diggs et Zachery Peacock se sont livrés un superbe duel samedi. En deux matchs et deux victoires, l'ailier de Boulazac a fait forte impression. Malgré la...
11
12
17
vignette_sig_resume_pros.jpg
Le résumé du match contre Strasbourg​
11
12
17
Déplacement au Mans - Dernières inscriptions possibles
Cholet Basket organise un déplacement au Mans pour les rencontres : LE MANS /CHOLET BASKET Samedi 23 décembre 2017 Espoirs à 17H - Pros à 20H Prix du déplacement + place (Tarif Réservé uniquement au Club des...
11
12
17
photo_site_toddrick_gotcher.jpg
L'arrière shooteur américain de Cholet Basket, Toddrick Gotcher, a répondu à l'interview spécifique concernant le shoot à trois-points. Que représente le shoot à trois-points pour toi ? Le shoot à trois-points...
11
12
17
10x15_rudy_gobert_portrait.jpg
À l'image des deux pivots, les Bleus de NBA ont réalisé de jolies performances individuelles cette nuit. Mais collectivement, seul Joffrey Lauvergne avec les Spurs a connu la victoire.
10
12
17
photo_site_cadet_16-17.jpg
Dans le cadre de la 10ème journée du championnat U18, Cholet Basket recevait Challans. Auteur d'un très bonne première période, les choletais font preuve de beaucoup d'agressivité défensives et d'altruisme en...
10
12
17
10_x_15_sig-cb_pros.jpg
Quart-temps 1 : 13-9 Après l'hommage rendu à Johnny Halyday par tout le public du Rhénus, la rencontre démarre par un air-ball à 3pts de Toddrick Gotcher. Il sera toutefois le seul à inscrire les 5 premiers...
09
12
17
vignette_sig_action_pros.jpg
Le dunk de Yancy Gates face à SIG Strasbourg​