Vous êtes ici

Strasbourg dauphin de Cholet après la défaite de Gravelines à Nanterre

16
11
17

Le Cholet Basket reste invinsible dans ce championnat Espoirs. Son seul dauphin est désormais Strasbourg qui a profité de la défaite du BCM à Nanterre

La hiérarchie se dessine de plus en plus dans le championnat Espoirs avec Cholet devant, Strasbourg derrière et plusieurs équipes qui luttent pour le haut de tableau (Nanterre, Gravelines-Dunkerque, l'ASVEL et Limoges). Derrière ce Top 6 et Antibes (automatiquement qualifié car organisateur de l'événement), la huitième place pour le Trophée du Futur sera dure à aller chercher.

 

  • Boulazac vs Limoges : 53-66

Limoges remporte le derby de la Nouvelle Aquitaine face à une équipe de Boulazac en difficulté depuis quelques semaines. Merveille Munanga (16 points et 12 rebonds) et Théo Bazille (10 points et 8 rebonds) ont dominé le secteur intérieur adverse. Face à eux, Adrien Labanere est passé à côté de sa rencontre. Attendu comme le leader de son équipe et considéré comme l'un des tous meilleurs meneur du championnat, le Dacquois peine à retrouver ses sensations. Le salut de Boulazac passera par un réveil de son meneur de jeu. Après avoir perdu de peu chez le leader Cholet puis de 30 points mardi face aux du HTV en Coupe de France, Limoges reprend sa marche en avant et se rapproche du top 8. 

Bertrand Parvaud (Boulazac) : "Après une défaite d'un point lors du dernier match, nous nous devions d'aborder cette rencontre avec beaucoup d'envie et d'agressivité. Force est de constater, que nous sommes passés complètement au travers. Un premier quart-temps sans rythme a permis aux joueurs du CSP de faire déjà un écart (-9). Si le deuxième était plutôt en notre faveur, grâce notamment à une meilleure agressivité défensive, l'embellie fut de courte durée. La deuxième mi-temps ne restera pas dans les annales et c'est très logiquement que Limoges s'impose."

Medhy Mary (Limoges) : "Troisième match en huit jours pour notre équipe (samedi à Cholet, mardi contre les pros du HTV en Coupe et samedi à Boulazac) qui a bien démarré en insistant sur le jeu intérieur avec réussite et grâce au rebond offensif. La suite du match a été plus équilibré, résultat d'un exécution bien en deçà de ce que l'on peut produire. Sur la durée du match, grâce à notre défense et aussi aux tirs ouverts ratés par Boulazac, nous creusons l'écart. L'écart final ne reflète pas la proximité des deux équipes. Une semaine complète de travail avant d'affronter Antibes samedi à Beaublanc."

 

  • ASVEL vs Dijon : 63-46

Et de six ! L'ASVEL a signé ce samedi sa sixième victoire consécutive. Les coéquipiers de Théo Malédon ont dominé leurs adversaires de bout en bout grâce à un très bon début de match. Une nouvelle fois, Théo Malédon a montré tout son talent. Le meneur de Villeurbanne a terminé la rencontre avec 17 points et 11 rebonds.

Anthony Brossard (ASVEL) : "Si on oublie les absents (Khadim Sow et Liroyd Alexis puis Malcolm Cazalon qui se blesse au nez), on peut dire que les joueurs présents ont fait preuve d'énergie et   d'engagement. On a manqué de justesse dans notre jeu et on en a conscience, mais l'apport des jeunes U18 (Strazel et Bastien) dans l'énergie et l'état d'esprit, nous aide dans les moments plus difficiles. Le groupe vit bien et ça va nous aider pour la préparation du match contre Strasbourg."

Vincent Dumestre (Dijon) : "Notre début de match ne correspond pas du tout au plan de match que l'on s'était fixé, ce qui se reflète au niveau du score (22-8 au bout du premier quart-temps), nous sommes déjà à moins 20 points à la mi-temps. Nous n'avons pas réussi à casser la pression défensive adverse, et par la même occasion, pas du tout exécuté notre style de jeu. Mais ce match à montré surtout un très gros déficit sur le secteur du rebond (58 à 34 pour l'ASVEL), ce qui montre clairement la supériorité de notre adversaire en terme d'agressivité. Nous pensions avoir amélioré clairement certains secteurs de jeu mais ce match nous remet face à nos problèmes de début de saison. Il faut vite se remettre au travail et réagir aussi bien sur le basket que sur l'état d'esprit."

 

  • Cholet vs Elan Chalon : 90-76

Auteur d'un triple-double (12 points, 11 passes et 11 rebonds), Victor Mopsus a tout tenté mais, il n'y a rien à faire, cette équipe de Cholet est trop forte. Son duel duel face à Killian Hayes (22 points et 8 passes décisives) a tenu toutes ses promesses et les deux meneurs de jeu se sont rendus coup pour coup. Rigo Ezdzata a dominé Etienne Ca et Cholet remporte un dixième match cette saison. 

Sylvain Delorme (Cholet) : "A l'occasion de la neuvième journée, l'Académie Gautier accueille l'Elan Chalon. Cholet débute bien la rencontre et remporte le premier quart (34-22). La réaction des visiteurs est immédiate, les Bourguignons gagnent le deuxième quart avec un panier primé au buzzer (51-48). Le scénario de la deuxième mi-temps est la copie conforme de la première, Cholet s'impose 26-10 et Chalon réplique par un 13-20. La rencontre est intense ce qui peut expliquer les 28 ballons perdus des Choletais et les 19 de l'Elan. On peut saluer la performance de Victor Mopsus qui termine la rencontre avec 11 points, 11 rebonds dont 8 offensifs, 3 interceptions, 11 passes décisives et une évaluation de 23."

Romain Chenaud (Chalon) : "L'écart réalisé par Cholet au premier quart-temps (34-22) sera finalement le même en fin de match. Nous avions pour ambition de les bousculer, nous y sommes parvenus sur certaines séquences, mais pas lors de ce premier quart-temps où nous avons encaissé 8 tirs à 3-points sur 11 tentatives... L'évolution du score sera ensuite une succession de rapprochés et d'éclats (80-60 en début de quatrième quart-temps). Finalement, nous n'avons pas démérité mais sommes tombés sur plus fort que nous pour l'instant. Killian Hayes a été à la hauteur de la «hype» qui l'entoure et Yannis Thalgott très précis sur son point fort (4/9 à 3-points). De notre côté, tous les joueurs ont eu un impact positif malgré un manque de régularité de certains, tandis que Victor Mopsus nous a portés par son triple-double."

 

  • Hyères-Toulon vs Le Mans : 87-59

Battu lors de ses quatre derniers matchs, le HTV s'est rassuré en battant le MSB sur son parquet. Les coéquipiers de Digué Diawara ont débuté ce match de la meilleure des façons en encaissant seulement 7 points dans le premier quart-temps (31-7). Impossible de revenir, au score pour des Manceaux qui s'inclinent lourdement dans le Var.

Michael Pivaud (HTV) : "Un début de match canon pour le HTV, infligeant un 15-0 aux visiteurs. Un premier quart-temps idéal (31-7) nous permettra de faire tourner l'effectif en première mi-temps. Malgré un léger relâchement au deuxième quart-temps suite au passage en zone du Mans, nous gagnerons trois quart-temps sur quatre. Beaucoup plus de constance dans le jeu, une victoire d'équipe, chacun a su apporter à un moment ou à un autre de la partie. A l'instar des semaines précédentes, je suis très satisfait des garçons et suis ravi qu'ils aient pu profiter des fruits de leurs investissements, quelques uns m'ont même semblé déterminés (se référer à mes propos de la  semaine dernière)."

Mathieu Lemercier (Le Mans) : "Le HTV est très bien rentré dans la partie avec beaucoup d'agressivité en défense et de réussite offensive. Au contraire de nous qui sommes passés complètement à côté de notre début de match. Dès lors difficile de reprendre le dessus en partant d'aussi loin à la fin du premier quart-temps, qui plus est à l'extérieur. Nous avons tout de même réussi à limiter la casse en n'encaissant que 8 points dans le deuxième quart-temps, sans jamais malheureusement parvenir à repasser sous la barre des 10 points avant le retour aux vestiaires, en raison d'un grand manque d'inspiration en attaque. La maturité dans le jeu des Varois a clairement fait la différence. Ils ont géré la rencontre de bout bout en bout comme une équipe seniors et l'emportent logiquement à l'arrivée."

 

  • Nanterre vs Gravelines-Dunkerque : 76-64

Battu par la SIG une semaine plus tôt sur le buzzer, Gravelines-Dunkerque n'a rien pu faire sur le parquet de Nanterre qui a vite pris le dessus (+16 après 10 minutes de jeu). La faute à des Franciliens plus forts collectivement. Il est toujours compliqué de ressortir une individualité dans cette équipe très bien drivé par Maxence Broyer. Gêné par les fautes, Jean-Marc Pansa a terminé la rencontre avec 8 point et 8 rebonds. Nanterre est bien installé dans le top 5 du championnat. 

Maxence Broyer (Nanterre) : "Les espoirs de la JSF ont confirmé la victoire obtenue à Toulon la semaine dernière avec une prestation de qualité de notre part hormis les 3 dernières minutes de chaque mi-temps. Nous sommes bien entrés dans le match avec une agressivité défensive intéressante de la part de mes joueurs. Nous savions que Gravelines est une équipe qui peut faire la différence par son adresse à 3-points et nous les avons bien contenus dans se domaine avec un 6/36 de leur part. Nous avons été solides en perdant peu de ballons (11) et en retrouvant un impact intéressant au rebond avec 55 prises. Je suis satisfait de l'évolution et des efforts fourni par mes joueurs depuis plusieurs semaines et cela commence à porter ces fruits sur nos dernières matchs. Prochain match le wek-end prochain au CCRB avant la trêve internationale."

Quentin Wadoux (BCM) : "Match à sens unique dès le premier quart (28-12). Nous n'avons jamais été en mesure d'inquiéter cette belle équipe de Nanterre. Résultat logique. A nous de travailler pour retrouver le chemin de la victoire."

 

  • Bourg-en-Bresse vs Levallois : 79-58

Mené par un Thibaut Dessignet (30 points) en mode record, Bourg-en-Bresse a facilement écarté Levallois de son chemin samedi après-midi. Le jeune meneur a été omniprésent, a lui tout seul il a mené son équipe vers la victoire. Fred Loubaki a lui aussi battu son record de points (25), mais insuffisant pour gagner.

Jean-Luc Tissot (Bourg-en-Bresse) : "Après trois défaites consécutives, ce match contre Levallois était important pour réenclencher une dynamique positive. Après un premier quart-temps équilibré au score, je sentais mes joueurs capables de faire un écart, ce qui fut le cas au deuxième gagné 21-13. Une bonne attitude à la sortie des vestiaires nous permet de tourner avec quasiment 20 points d'avance à la 30e. Fred Loubaki (25 pts), le puissant arrière parisien, essaie de tirer ses partenaires dans son sillage, tant dans le scoring que dans les intentions, avec peu de réussite. De mon côté Desseignet passe la barre des 30 points pour la première fois de la saison, mais avec un nombre de tirs raisonnable (15) ce qui fait que le jeu de l'équipe était plus équilibré. Au final une victoire sans trop de frayeurs, et un match dominé quasiment de bout en bout (101 à 37 à l'éval collective). A noter le très bon match de Thibault Desseignet coté de la JL."

Emmanuel Pinda (Levallois): "Après les 18 premières minutes accrochées (35-30 pour les locaux) nous avons malheureusement explosé physiquement. A partir de ce moment là, le match fut à sens unique. Nous savions que cette équipe jouait très bien au basket. Nous avons tout fait pour nous accrocher mais cette équipe de Bourg nous a dominé dans tout les secteurs (44 rebonds à 32, 19 interceptions à 7, 17 passes décisives à 7, 101 d'évaluation collective à 37)."

 

  • Le Portel vs Châlons-Reims : 64-75

Avec 30 points, 13 rebonds et 10 fautes provoquées, Louis Cassier a porté Châlons-Reims dans le chaudron du Portel. L'intérieur marnais a livré son meilleur match en carrière. Une victoire qui permet à Châlons-Reims de rester dans le Top 8 du championnat et de s'affirmer comme un prétendant au trophée du Futur. Surtout qu'en face Le Portel était une équipe en forme.

Matthieu Pouillot (Le Portel) : "Les deux équipes en première mi-temps se sont rendues coup pour coup en première mi-temps (46-41 à l'avantage des Portelois), Cassier pour le CCRB dominant les débats individuels. Le troisième quart-temps est un peu plus à l'avantage de Châlons-Reims (12-15) ne faisait que resserrer  le score. Dans le dernier quart-temps, les visiteurs, en imposant leur puissance à l'intérieur, ont fini fort (6-19). Dans un match si serré, il est anormal qu'une équipe ait 15 lancers francs contre 39 pour l'autre. L'arbitrage n'a pas répondu aux besoins du championnat Espoirs (rien n'a été cadré, un vrai brouillon), c'est à dire amener les jeunes vers le haut niveau."

Patrice Koenig (CCRB) : "Pour la neuvième journée, nous nous déplaçons au Portel. La première mi-temps est plaisante et offensive (46-41), mais elle ne correspond pas du tout à notre feuille de route. Nous avions comme objectif de baisser le rendement à 3-points des coéquipiers de Martin Courtois, résultat ils étaient à 7/13 à la mi-temps avec notamment un Courtois à 3/4 et Sam Mbaka à 3/3. De notre côté, la marque est essentiellement alimentée par Louis Cassier avec 19 points à 6/8 à la pause. La seconde période sera tout aussi disputée, mais notre investissement défensif sera enfin récompensé en fin de rencontre et nous encaissons que 18 points en deuxième mi-temps (18-34). À noter le match solide de Louis Cassier qui termine la rencontre à 36 d'évaluation avec 30 points à 8/12, 13 rebonds et 10 fautes provoquées. Prochain match contre Nanterre."

 

  • Monaco vs Strasbourg : 60-76

Après 10 minutes très accrochées, Monaco n'a rien pu faire face à une très bonne équipe de Strasbourg. MVP de la dernière journée, Quentin Goulmy (20 points et 7 rebonds) a une nouvelle fois été à son avantage dans la belle victoire de son équipe. Ludovic Beyhurst aussi a livré une belle performance avec 16 points, 6 passes décisives et 4 rebonds. 

Ali Bouziane (Monaco) : "Un match à sens unique ou nous avons été dominés dans tous les secteurs du jeu. Nous n'avons pu stopper le trio majeur de la SIG Goulmy (20 points à 80% et 7 rebonds) - Beyhurst (16 points et 6 passes décisives) - Pota (16 points). Apres un premier quart-temps équilibré, il n'aura pas fallu plus aux Alsaciens que les deux quart-temps suivants pour faire la différence (25-47). Nous avons subi l'impact physique et la maitrise collective des Strasbourgeois sans pouvoir réagir. Par ailleurs, le banc des visiteurs nous a dominé (6-29). Un resultat logique."

Julien Lenne (assistant Strasbourg) : "Début de match très compliqué pour nous. On a manqué d'agressivité et de rigueur défensive sur notre zone ce qui a permis à Monaco de mettre des tirs de loin. Mais comme souvent, on trouve des solutions en attaque avec Quentin et Ludo. Notre collectif et notre hausse d'intensité défensive dans le deuxième quart-temps nous a permis de faire un break. Maxime Abah a fait un très gros deuxième quart-temps avec 10 points inscrits mais surtout un impact énorme en défense. Nous sommes revenus des vestiaires avec encore plus de niaque ce qui a permis d'user l'ASM et de faire un écart confortable, tout le monde a pu jouer et chacun a apporté quelque chose sur le terrain, tout le monde a scoré."

 

  • Antibes vs Elan Béarnais : 63-72

Battu lors des cinq derniers matchs, les Béarnais se devaient de l'emporter sur le parquet d'Antibes, lanterne rouge de ce championnat. Arnold Bouazza accompagné de Julien Lalanne (coach des cadets France de l'Elan Béarnais) attendaient énormément de leur jeune équipe. Malgré quelques passages à vide dans ce match, les Béarnais rentrent dans le Sud-Ouest avec la victoire. Assez décevant depuis le début de saison, Thibaut Daval-Braquet a répondu présent. L'ancien pivot de Toulouges a livré un très gros match (19 points et 15 rebonds) lui qui peine a assumé ce rôle de leader. Une victoire qui va faire du bien au moral des Béarnais, qui feront face samedi à la très séduisante équipe de Monaco." 

Christian Corderas (Antibes) : "Dans un match engagé et disputé du début à la fin, les Espoirs palois l'ont emporté sur les Espoirs antibois diminués par l'absence de plusieurs joueurs. Le manque de maturité des Sharks aura été préjudiciable dans les moments clés de la rencontre où nous avons eu plusieurs fois l'occasion de prendre l'avantage. A contrario, Pau à su marquer les tirs importants pour conforter son avance. Malgré des efforts collectifs non négligeables, en perdant 28 ballons (soit quasiment le tiers des possessions !), il nous était impossible de gagner cette rencontre."

Arnold Bouazza (Elan Béarnais) : réaction à lire en cliquant ici

 

Le classement du championnat Espoirs après neuf journées :

  • 1er : Cholet 10 victoires - 0 défaite
  • 2e : Strasbourg 8-1
  • 3e : ASVEL 7-2
  • 4e : Gravelines-Dunkerque 7-2
  • 5e : Nanterre 6-3
  • 6e : Châlons-Reims 6-3
  • 7e : Elan Chalon 5-4
  • 8e : Bourg 5-4
  • 9e : Le Portel 5-4
  • 10e : Limoges 5-4
  • 11e : Monaco 4-5
  • 12e : HTV 4-5
  • 13e : Dijon 3-6
  • 14e : Elan Béarnais 2-7
  • 15e : Le Mans 2-7
  • 16e : Levallois 2-7
  • 17e : Boulazac 1-8
  • 18e : Antibes 0-10

Source : BeBasket

Les autres actualités

12
12
17
photo_site_peacock.jpg
Déjà présents dans le cinq de la semaine dernière, Quincy Diggs et Zachery Peacock se sont livrés un superbe duel samedi. En deux matchs et deux victoires, l'ailier de Boulazac a fait forte impression. Malgré la...
11
12
17
vignette_sig_resume_pros.jpg
Le résumé du match contre Strasbourg​
11
12
17
Déplacement au Mans - Dernières inscriptions possibles
Cholet Basket organise un déplacement au Mans pour les rencontres : LE MANS /CHOLET BASKET Samedi 23 décembre 2017 Espoirs à 17H - Pros à 20H Prix du déplacement + place (Tarif Réservé uniquement au Club des...
11
12
17
photo_site_toddrick_gotcher.jpg
L'arrière shooteur américain de Cholet Basket, Toddrick Gotcher, a répondu à l'interview spécifique concernant le shoot à trois-points. Que représente le shoot à trois-points pour toi ? Le shoot à trois-points...
11
12
17
10x15_rudy_gobert_portrait.jpg
À l'image des deux pivots, les Bleus de NBA ont réalisé de jolies performances individuelles cette nuit. Mais collectivement, seul Joffrey Lauvergne avec les Spurs a connu la victoire.
10
12
17
photo_site_cadet_16-17.jpg
Dans le cadre de la 10ème journée du championnat U18, Cholet Basket recevait Challans. Auteur d'un très bonne première période, les choletais font preuve de beaucoup d'agressivité défensives et d'altruisme en...
10
12
17
10_x_15_sig-cb_pros.jpg
Quart-temps 1 : 13-9 Après l'hommage rendu à Johnny Halyday par tout le public du Rhénus, la rencontre démarre par un air-ball à 3pts de Toddrick Gotcher. Il sera toutefois le seul à inscrire les 5 premiers...
09
12
17
vignette_sig_action_pros.jpg
Le dunk de Yancy Gates face à SIG Strasbourg​