Vous êtes ici

08.10.2011
20h00
Strasbourg IG
77
VS
Cholet Basket
74
La SIG s'impose dans les derniers instants, 77 - 74

La SIG s'impose dans les derniers instants, 77 - 74

5 de départ très "frenchy" pour CB : Carl ONA EMBO - Fabien CAUSEUR - Derrick BYARS - Luc-Arthur VEBOBE - Romain DUPORT. Chandler PARSONS, en survêtement, est l'étranger écarté pour ce premier match de la saison.

Romain DUPORT inscrit le premier panier choletais. Ricardo GREER se joue de Derrick BYARS mais manque la finition. Derrière, c'est Fabien CAUSEUR qui, de sa fameuse main gauche, sanctionne. Trois points bien trop court de Carl ONA EMBO, pris dans la précipitation. Les Choletais sont déjà à 4 fautes d'équipe en 3 minutes de jeu. Rebond offensif et panier contre la planche pour Romain DUPORT. Handicapé par deux fautes, la tour choletaise laisse sa place à Randal Falker. Les défenses sont bien laxistes en ce début de rencontre, 5e minute, 13 - 11 pour la SIG. Hésitant, Randal FALKER loupe un panier tout fait. Le nouveau pigiste Maxime ZIANVENI remplace Lavoy ALLEN pour Strasbourg. La gâchette Talor BATTLE rentre son premier trois points. Sur une interception, Kevin ANDERSON se rend coupable d'une faute antisportive flagrante sur la personne de Fabien CAUSEUR. CB profite actuellement de la naïveté défensive de la SIG. Entrée en jeu du nouveau venu, l'irlandais Donnie McGRATH. Demetris NICHOLS, sur un mauvais timing, manque un rebond offensif qui lui était promis. 22 - 20 pour la SIG au terme du premier quart. Le spectacle, manquant d'intensité, n'est pour l'instant pas d'une très grande qualité.

Randal FALKER débloque son compteur. Demetris NICHOLS également sur un shoot extérieur. Randal FALKER, avec Lavoy ALLEN, a un sacré client dans la lutte du rebond. En première intention, Demetris NICHOLS rentre un beau primé. Abdou M'BAYE ne parvient pas à l'imiter mais Chris OLIVER prend le rebond et convertit contre la planche. L'arrière de poche Talor BATTLE se heurte au contre facile d'Aymeric JEANNEAU en contre attaque. Demetris NICHOLS retente sa chance à trois points. Sans réussite. CB n'a plus marqué depuis longtemps. 29 - 27. Derrick BYARS avait été mis idéalement sur orbite mais précipite son geste. Erman KUNTER s'en prend la tête à deux mains. Les deux équipes sont en train d'enchainer des phases offensives assez inconsistantes. Fabien CAUSEUR, le meilleur choletais, marque enfin pour CB. Derrick BYARS, de son habituel style nonchalant, retrouve de la confiance en rentrant deux shoots consécutifs. Les Strasbourgeois, sur des tirs manqués et des pertes de balles évitables, sont en train de douter. Score à la pause : 33 - 38 pour CB.

Cholet, encore clairement en rodage, mène de 5 points à la pause, et c'est déjà pas mal. Bien que dominé au rebond, avec 16 prises contre 24, CB a pu profiter des 9 ballons perdus de la SIG pour prendre l'avantage, en fin de première période.

Carl ONA EMBO, en difficulté, revient dans le 5 pour attaquer le troisième quart. Ricardo GREER, jusque-là économisé en raison de ses 2 fautes personnelles, inscrit le premier panier. Derrick BYARS artille à trois points mais ne convertit pas. La SIG recolle. C'est dedans pour ONA EMBO. Et pour JEANNEAU. ONA EMBO est chaud ! Deuxième primé, près du buzzer. Bonne nouvelle pour CB, Romain DUPORT provoque déjà la troisième faute de Lavoy ALLEN. 24e minute, 43 - 46.  Cholet tente beaucoup derrière la ligne à trois points, et ça lui réussit bien en ce moment. 3 points pour Fabien CAUSEUR. Temps-mort de Vincent COLLET. Très belle transmission d'Aymeric JEANNEAU pour Chris OLIVER, à l'abri du contre de Randal FALKER. Les supporters Strasbourgeois sentent que c'est le moment d'encourager leurs troupes, qui reviennent à deux points. Talor BATTLE entretient le pourcentage choletais à trois points, après que Randal FALKER ait capté un rebond plein d'opportunisme. Tranquillement, le pivot aux dreadlocks profite d'un espace pour aller dunker. NICHOLS avait un trois points pour prendre 10 longueurs d'avance. C'est raté. Et c'est aussi raté de justesse pour Donnie McGRATH, alors que dans la foulée M'BAYE met un primé au buzzer. Au jeu du chat et la souris, Strasbourg revient à deux petites unités. Fin du 3e quart.

Mauvaise transmission de Donnie McGRATH, Abdou M'BAYE n'en demandait pas tant. William GRADIT se construit son shoot et inscrit deux points. Le cross de Kevin ANDERSON avait mystifié McGRATH mais derrière, c'est de nouveau William GRADIT qui marque, et par deux fois. Cholet a vite traversé la tempête, de nouveau 5 points d'avance, 57 - 62. M'BAYE a hésite avant de prendre son shoot, c'est raté. CB ne bonifie pas en perdant le ballon sur l'action suivante. Demetris NICHOLS avait tout son temps, and it's in ! Cholet Basket s'offre une petite bouffée d'air frais. 34e minute, 57 - 65. William GRADIT a effleuré l'interception, la SIG elle, intercepte pour de vrai juste après. Et revient encore à 4 points, par l'intermédiaire de Chris OLIVER. Erman KUNTER fait revenir son créateur, Fabien CAUSEUR, pour gérer le money time. Interception de Talor BATTLE sur une passe téléphonnée. L'américain part au dunk ! Et de nouveau 8 points d'avance. La SIG déroule une séquence signée Vincent COLLET. Kevin ANDERSON peut rentrer son primé sans opposition. Plus que deux secondes pour shooter côté CB. Temps-mort du "malin du Bosphore". La SIG a resseré sa défense. 38e minute, 66 - 69.  Deux secondes pour que Fabien CAUSEUR rentre un tir extérieur. Airball de BATTLE à trois points. Randal FALKER laisse échapper le ballon. Strasbourg a la possession pour recoller. Les Choletais, bien que toujours devant, se montrent de plus en plus fébriles. Abdou M'BAYE met son primé. La SIG a 2 points d'avance, il reste 33 secondes. Invraisemblable retournement de situation. Demetris NICHOLS prend un trois points compliqué, qu'il rate. CB se dirige vers sa première défaite de la saison. C'est l'adroit Kevin ANDERSON qui se présente au lancer. 2 sur 2. Temps mort d'Erman KUNTER. Plus pour exprimer sa colère qu'autre chose, à première vue. Panier accordé avec la faute à Talor BATTLE. Et il met son lancer, de justesse. Au tour  de JEANNEAU de se présenter sur la ligne. Trois points pris n'importe comment par William GRADIT, dans le stress des dernières secondes. C'est fini.

Premier match et première frustration pour CB. La préparation tronquée, le manque de vécu collectif ont pesé de tout leur poids dans le money time. Le matelas, précaire mais tout de même confortable, des 8 points d'avance n'a pas fait long feu. Incroyablement fébriles, les Choletais ont subi de plein fouet la révolte Strasbourgeoise et l'adresse d'Abdou M'BAYE. La semaine d'entrainement à suivre est plus que bienvenue. L'intégration de Donnie McGRATH et les automatismes ne pouvaient se faire en quelques jours.

Retrouvez les statistiques de la rencontre en cliquant ici.

Pour lire les articles de presse, cliquez-ici.

Pour lire la présentation du match, cliquez-ici.

pl
équipe
%
pts
mj
v
d
+
-
1
Gravelines-Dunkerque
0
57
30
27
3
2 377
1 947
2
Elan Chalon
0
53
30
23
7
2 494
2 272
3
Orléans
0
51
30
21
9
2 309
2 119
4
Le Mans
0
49
30
19
11
2 487
2 359
5
SLUC Nancy
0
48
30
18
12
2 374
2 283
6
Paris-Levallois
0
47
30
17
13
2 449
2 438
7
Cholet Basket
0
46
30
16
14
2 387
2 320
8
Chorale Roanne Basket
0
46
30
16
14
2 287
2 296
9
Nanterre 92
0
44
30
14
16
2 394
2 413
10
JDA Dijon
0
44
30
14
16
2 099
2 134
11
Strasbourg IG
0
44
30
14
16
2 306
2 241
12
ASVEL
0
43
30
13
17
2 242
2 265
13
STB Le Havre
0
39
30
9
21
2 315
2 378
14
Poitiers Basket
0
39
30
9
21
2 174
2 336
15
Pau-Lacq-Orthez
0
37
30
7
23
2 270
2 570
16
Hyères-Toulon
0
30
30
3
27
2 266
2 859