Vous êtes ici

21.10.2017
20h00
Cholet Basket
77
VS
Nanterre 92
80
Match de gala
MVP
Heiko Schaffartzik
Heiko Schaffartzik
15 Points3 Rebonds6 Passes décisives
Evaluation 23
Cholet Basket laisse échapper la victoire face à Nanterre (77-80)

Cholet Basket laisse échapper la victoire face à Nanterre (77-80)

Match de gala, ce samedi soir à la Meilleraie où Cholet Basket (17e, 1v-4d) recevait le Nanterre 92 (7e, 3v-2d). L'entame de saison des Francilliens est globalement bonne, avec, si l'on ajoute la Ligue des Champions, cinq victoires en sept matches, la dernière contre les Italiens de Avellino (89-81). De son côté, CB doute un peu plus, avec sa seule rencontre gagnée lors de l'avant-dernière journée, à domicile contre Dijon (75-73), avant une défaite à Monaco (86-62).

 

Quart-temps 1: 20-12

Nanterre remporte l'entre-deux, mais David Michineau concède une première faute. Alade Aminu ouvre la marque, mais Jerry Boutsiele égalise rapidement. La défense choletaise répond bien dans les premières actions de la JSF. Haukur Palsson bonifie tout cela avec le premier primé du match, avant deux points pour Abdoulaye N'Doye. Mais Jamal Shuler va égaliser, à 3pts. Sauf que CB semble dans un bon soir et Abdoulaye N'Doye aussi, lui qui enchaîne les paniers à une vitesse assez folle et son équipe creuse un premier trou (16-7, 8e). Mais les Maugeois se relâchent en fin de période, laissant leurs adversaires combler un tant soit peu leur retard. La réussite de Pierre-Etienne Drouault aux lancers colle bien à l'image de ce début de match (20-12, 10e).

 

Quart-temps 2: 35-18

Un primé de Toddrick Gotcher relance parfaitement la partie, auquel va répondre un 2pts de Heiko Schaffartzik. Ivan Maras corrige la chose et CB est à +13. Même à +15, avec un primé très lointain de Ilian Evtimov et à +17 suite au shoot de Abdoulaye N'Doye, décidément dans un très bon soir. Toddrick Gotcher rajoute trois points, la Meilleraie se gonfle d'espoir, d'autant que Pascal Donnadieu, le coach des Francilliens, prend une faute technique et que Toddrick Gotcher s'enflamme à son tour, pour un festival à la choletaise du plus bel effet (43-24, 16e). La défense se montre toujours très efficace et Haukur Palsson très bon de loin et au buzzer, pour un CB très en verve pour le moment (48-26, 18e). Jerry Boutsiele apporte sa contribution à la fête, pour permettre aux siens de franchir la barre de la cinquantaine, avant la pause et de quelle manière, avant un 3pts au buzzer de Haukur Palsson, laissant son équipe à +25 (55-30, 20e).

 

Ce match est vraiment incroyable. Voir Cholet dominer Nanterre dans de telles proportions, qui l'aurait cru avant le coup d'envoi? Pas grand monde il est vrai. Mais il convient, à la pause, de tempérer cette avance. Les Choletais sont portés par une adresse exceptionnelle, avec un énorme 63%, et un 7/10 à 3pts. On connaît la chose, on sait surtout que celle-ci peut redescendre très vite. Nanterre, de son côté, tourne à 42%.

 

Quart-temps 3: 10-25

Nanterre, c'était prévu, est reparti avec le mors aux dents, plaçant un 6-0 d'entrée. Et CB, c'était certain aussi, a laché du lest en attaque, enchaînant les tirs manqués. Jerry Boutsiele relance la machine et CB respire. Johan Passave-Ducteil et la JSF reviennent à -14, très vite. Trop vite. La salle s'inquiète et Philippe Hervé peste, poussant un fort coup de gueule, pour sortir les siens de ce mauvais pas. Mais le mieux n'était que léger, puisque la JSF revient, de plus en plus près, de plus en plus fort (59-47, 27e). Déjà, CB sent le souffle des Franciliens sur son épaule. Même si Ivan Maras claque deux points, la JSF demeure à -12 et le dernier quart-temps s'annonce des plus bouillants. D'autant que Jo Passave a tenu à marquer le troisième de son empreinte, avec 15 points sur cette dizaine de minutes (à 6/8). Néanmoins, CB est toujours devant, mais plus pour beaucoup de choses (65-55, 30e).

 

Quart-temps 4: 10-25

Jerry Boutsiele repart avec un tir manqué, mais Jo Passave aussi, et CB ressort indemne de la première minute. Il en reste neuf et la suivante démarre avec deux lancers rentrés par Pierre-Etienne Drouault. Ce dernier rentre ensuite un tir important : CB reprend 14 longueurs d'avance, mais Alade Aminu répond de suite. CB reste à +12 (69-57, 7'00'' à jouer). CB manque de maîtrise, par moment, sauf que Hugo Invernizzi prend une faute technique. Nanterre perdrait-il ses nerfs ? Rien n'est moins sûr, d'autant que Heikko Schaffartzik ramène les siens sous la dizaine de points de retard (70-62, 35e). Non, en fait Nanterre fond sur Cholet qui a perdu toute maîtrise sur les événements, puisque la JSF est à -6. C'est irréspirable, et même le capitaine Jonathan Rousselle fait des erreurs, concédant une faute permettant un 3+1 à Heikko Schaffartzik. Jerry Boutsiele donne de l'air, un court instant, à CB, mais Schaffartzik enchaîne et la JSF est à -1... Alade Aminu, aux lancers, fait passer Nanterre devant.  C'est incroyable à cet instant de la partie, avec ce momentum-là, Toddrick Gottcher sort un primé d'on ne sait où. Et CB reprend les commandes. La Meilleraie souffle (75-73, 1'45''). Sauf que derrière Jonathan Rousselle écope de sa cinquième faute et Hugo Invernizzi égalise aux lancers (75-75, 1'32''). Pierre-Etienne Drouault tente sa chance de loin et fait gamelle (1'12''). Jo Passave relance les siens, avant la dernière minute. Celle-ci est infernale et CB écope d'une faute, qui place Lahaou Konaté sur la ligne. Peine perdue, CB s'incline 77-80.

Cholet Basket est donc sur une mauvaise passe en ce moment, enchaînant les défaites avec des scénarii qui se ressemblent, ce qui n'est pas une bonne chose. Johan Passave-Ducteil a pris feu dans le troisième quart-temps et CB a quelque peu paniqué par la suite, pour finir avec la fin de rencontre que l'on sait.

Au niveau des statistiques, CB termine avec un 45% aux tirs qui tranche complètement avec le 63% des vingt minutes initiales. Les Maugeois n'ont rentré qu'un seul primé en deuxième période contre sept en première. Nanterre a été assez stable dans toutes ses statistiques, terminant avec 48% aux tirs, dont 32% à 3pts.

Aux rebonds, CB s'incline avec 29 prises contre 33 pour la JSF. Les pertes de balles n'expliquent rien, puisque Cholet en a concédé 10, contre 16 côté visiteur. Les locaux sont battus à l'évaluation pour... une seule petite unité (88 à 89). C'est l'histoire du match.

Retrouvez les statistiques de la rencontre en cliquant ici.

Pour lire les articles de presse, cliquez-ici.

Les réactions :

Philippe Hervé (entraîneur de Cholet Basket) : «Si on avait les explications d'un tel retournement de situation... C'est avant tout dû à une grande fragilité psychologique. Il n'y avait pas grand chose à dire à la pause. Les joueurs ont dit eux-mêmes dans le vestiaire qu'il n'y a que le doute qui peut nous plonger dans une telle situation. Quand il s'installe on est fébrile : à un moment, on a trois situations de 3 contre 1, on perd trois ballons de suite. C'est la faillite de tout le groupe. On a le sentiment d'un gâchis. Au début, on a tout fait pour que Nanterre ne prenne pas confiance à 3pts. Notre devoir est désormais de rebondir. Les 72 heures à venir ne vont pas être faciles. Il faudra sans doute trouver une solution en externe. On peut se renforcer partout, mais c'est le marché qui dictera nos choix. C'est terrible de voir que notre fin de match ne correspond pas à notre semaine de travail. On va continuer de travailler avec ceux qui sont là. La réussite va peut-être finir par arriver. Il manque le petit truc, ce qui s'explique par le doute. Tout le monde pense au fait que le match peut prendre une mauvaise tournure, même le public. C'est difficile de passer outre. Pourtant, ce fut notre meilleure mi-temps depuis extrêmement longtemps. On va essayer de trouver les gens qui vont nous apporter une valeur ajoutée.»

Abdoulaye N'Doye (Cholet Basket) : «A la mi-temps, on avait le match de Hyères-Toulon en tête. On en a parlé. D'entrée de deuxième mi-temps, Nanterre nous inflige un 6-0 auquel on ne trouve pas de réponse. Sur le terrain, je n'ai pas vu de panique. On contrôle tout le match, mais dans le dernier quart-temps, on lâche. En première mi-temps, on a été agressif, on les a surpris. On devra se baser sur cette première mi-temps par la suite.»

Pascal Donnadieu (entraîneur de Nanterre): «Quand on était à -25, j'ai pensé à une humiliation. On a eu une réaction plus que bonne. J'ai rarement vu une telle remontée. On a eu le mérite de toujours y croire. L'équipe a su trouver les solutions. J'aime beaucoup la résurrection de Johan (Passave-Ducteil), après deux années blanches. Ce qu'il a fait ce soir, c'est fantastique. J'ai parlé à Heiko (Shaffartzik), Hugo (Invernizzi), Johan. J'ai fait des choix forts, j'ai pris un maximum de risques, mais ça a marché. (A propos de la situation de CB) En les voyant, j'ai senti le fantôme du match de Hyères-Toulon. Eux l'on senti très tôt. Je les ai vu changer de visage. Moi, je vis les défaites comme des échecs personnels, donc pour eux, ce scénario va entraîner des nuits blanches. En première mi-temps, Cholet a su nous rendre mauvais.»

Johan Passave-Ducteil (Nanterre): «Nous avons fait un non-match en première mi-temps. Ça été simple, du coup, pour changer les attitudes. Il ne faudra pas que ça se reproduise. En deuxième mi-temps, l'engagement et la fierté ont été plus intenses. Shuler a été bon pour mener l'équipe en fin de match. Dans la cohésion d'équipe, on a été bon.»

pl
équipe
%
pts
mj
v
d
+
-
GA
1
Le Mans
78
16
9
7
2
696
652
1.1013
2
AS Monaco
67
15
9
6
3
726
652
1.1135
3
ASVEL
67
15
9
6
3
709
680
1.0426
4
Hyères-Toulon
67
15
9
6
3
668
675
0.9896
5
Strasbourg IG
56
14
9
5
4
736
685
1.0745
6
Pau-Lacq-Orthez
56
14
9
5
4
696
655
1.0626
7
JL Bourg
56
14
9
5
4
774
729
1.0617
8
Le Portel
56
14
9
5
4
677
656
1.0320
9
JDA Dijon
56
14
9
5
4
706
689
1.0247
10
Limoges CSP
56
14
9
5
4
709
699
1.0143
11
Nanterre 92
56
14
9
5
4
766
763
1.0039
12
sharks antibes
45
13
9
4
5
697
702
0.9929
13
Gravelines-Dunkerque
45
13
9
4
5
617
656
0.9405
14
Châlons-Reims
45
13
9
4
5
719
788
0.9124
15
Levallois M.
34
12
9
3
6
711
735
0.9673
16
Cholet Basket
34
12
9
3
6
641
697
0.9197
17
Boulazac BD
23
11
9
2
7
632
722
0.8753
18
Elan Chalon
12
10
9
1
8
684
749
0.9132