Vous êtes ici

20.03.2018
20h00
Cholet Basket
63
VS
Levallois Metropolitains
65
MVP
Gavin Ware
Levallois Metropolitains
Gavin Ware
17 Points15 Rebonds2 Passes décisives
Evaluation 28
Cruelle défaite des Choletais dans le money-time face à Levallois (63-65)

Cruelle défaite des Choletais dans le money-time face à Levallois (63-65)

Quart-temps 1 : 19-16

Les Levallois Métropolitains remportent l'entre deux et c'est l'international français Boris Diaw qui ouvre la marque sous le cercle. Jerry Boutsiele au contre sur Ware. Ryan Evans ouvre la marque côté Choletais, mais la réponse de Travis Leslie ne se fait pas attendre avec un shoot insolent en tête de raquette. Toddrick Gotcher, en catch-and-shoot, offre 3 points supplémentaires à CB. Abdoulaye N'Doye fait littéralement chuter le jeune meneur Francisco mais Jerry Boutsiele n'arrive pas à finir l'action. Sur une interception pleine d'altruisme, Abdoulaye Ndoye, une nouvelle fois, conclut cette fois seul son action (10-8, 6e). Ryan Evans réussit le and one et marque son unique lancer. Petr Cornelie sur la ligne des lancers ne réussit qu'un lancer sur 2. Rémi Lesca commet la faute après un rebond bien capté par Yancy Gates. David Michineau entre en jeu à la place de Jonathan Rousselle, pour épauler Killian Hayes à la mène. Yancy Gates, tout en finesse, s'impose dans son duel face à Boris Diaw. Encore Yancy Gates, sur une offrande de Toddrick Gotcher, va conclure l'attaque par un énorme dunk à deux mains, de quoi forcer le coach de Levallois à prendre le temps-morts (17-9, 8e). David Michineau manque son shoot après s'être retourné sous le panier, mais récupère le ballon. Eliezer décroche véritablement l'anneau sur la tête de la défense Choletaise. Yancy Gates commet la faute sur le shoot de Ware, qui réussit le and one. David Michineau, avec classe, réussit un 3 pts important. Fin du premier quart-temps à la Meilleraie, CB mène 19 à 16 face à l'équipe des Levallois-Métropolitains.

 

Quart-temps 2 : 18-18

Jonathan Rousselle manque de relancer la machine Choletaise, Gavin Ware, lui, ne loupe pas son rebond offensif et remet son équipe sur de bons rails. Yancy Gates provoque la faute de son vis-à-vis et réussit ses 2 lancers-francs. Maxime Roos, sur un jump-shoot peu académique, ramène son équipe à -1. C'est également lui qui refait passer son équipe devant au score. Coach Hervé est donc contraint de prendre le temps-mort (21-22, 13e). Jonathan Rousselle prend de vitesse Gavin Ware, qui va alors commettre la faute. Ryan Evans conclura l'action par un 3 pts ouvert, mais Roos, une nouvelle fois, refait passer son équipe devant. Maxime Roos, d'un nouveau shoot plein d'insolence, agrandit l'écart, mais Toddrick Gotcher lui répond à 3 points. Jerry Boutsiele, tout en puissance, s'impose sous le cercle face à Petr Cornelie et sur une contre-attaque c'est encore le numéro 8 Choletais qui s'impose face à Boris Diaw et Maxime Roos. Le coach de Levallois demande le temps-mort (31-28, 17e). Gavin Ware relance son équipe sous le cercle. Philippe Hervé demande à son tour le temps-mort (31-30, 17e). Jerry Boutsiele, seul en tête de raquette, creuse l'écart mais Ware répond sous le cercle. Gavin Ware encore et toujours se retrouve sur la ligne des lancers-francs et réussit ses 2 shoots. David Michineau s'envole en contre-attaque et claque un très beau dunk, suivi par Yancy Gates de la même manière. CB mène donc 37 à 34 à la mi-temps.

 

Première mi-temps satisfaisante du côté de la Meilleraie pour CB, malgré la légère domination au rebond de Levallois, qui mène 23 rebonds à 15. On retiendra la très bonne première mi-temps de Gavin Ware qui se trouve déjà à 15 pts, 9 rbds et 2 pds pour 23 d'évaluation. Le numéro 20 porte son équipe sur ses épaules. Côté Choletais la marque est partagée entre Ryan Evans et Yancy Gates qui sont à 8 pts, Toddrick Gotcher à 9 pts, et Jerry Boutsiele à 6 pts.

 

Quart-temps 3 : 10-19

Toddrick Gotcher relance CB avec un jump-shoot en tête de raquette, mais le capitaine de l'équipe de France, Boris Diaw, lui répond à 3 points dans le coin. Jerry Boutsiele contourne le cercle et donne à CB une légère avance de 4 points. Yancy Gates force son shoot et redonne le ballon aux adversaires, Travis Leslie conclut l'attaque des Levalloisiens. Boris Diaw offre un caviar à Louis Campbell qui ramène à égalité son équipe. « Babac » continue son show en provoquant la faute de Jerry Boutsiele et en allant inscrire ses 2 lancer-francs. Louis Campbell, toujours plus clutch, marque un panier sur le buzzer. Jonathan Rousselle, avec classe, offre à Jerry Boutsiele l'occasion de dunker seul sous le cercle. Louis Campbell commet la faute sur Jonathan Rousselle, de quoi réveiller la Meilleraie. Le jeune Killian Hayes revient sur le terrain. Nouvelle gamelle pour David Michineau en tête de raquette… Mais juste après, c'est la bonne pour le numéro 16 Choletais. Toddrick Gotcher envoie son coéquipier David Michineau dans les airs pour un magnifique alley-oop qui fait se lever la salle ! Le coach Métropolitains prend le temps-mort (47-48, 28e). Petr Cornelie, sur le buzzer des 24 secondes, réussit un shoot décisif derrière l'arc. Fin du troisième acte, les Levallois Métropolitains sont devant, 47-53.

 

Quart-temps 4 : 16-12

David Michineau réussit un shoot « jordanesque » pour mettre tout de suite la pression sur les Métropolitains. Eliezer, seul sous le cercle, redonne un avantage de +6 à son équipe. CB n'arrive pas à remettre du rythme. Levallois domine les débats, à l'image du double rebond offensif pris par les hommes de la banlieue parisienne. Philippe Hervé demande le temps-mort (49-57, 33e). Ce dernier est payant puisque Yancy Gates s'impose sous le cercle. Double échec pour Levallois, mais Cholet est à -8. Jonathan Rousselle coupe dans la raquette et permet à CB de garder espoir mais « Babac » ne semble pas le voir de cet œil et efface sans trop de soucis Ryan Evans pour redonner un avantage de +8 au Métropolitains. Les deux internationaux français se font chuter et c'est Jonathan Rousselle qui obtient gain de cause. Héroïque, Jonathan Rousselle réussit un shoot à 3 points avec la faute et convertit son lancer, CB est à -4. Le numéro 5 ramène les siens à -2 avec un magnifique lay-up et continu son festival pour ramener Cholet à égalité avec 8 points inscrit en 1 minute ! (61-61, 38e). Yancy Gates prend le rebond offensif et donne le ballon à Ryan Evans, qui provoque la faute de son vis-à-vis. Les visiteurs récupèrent et Rémi Lesca inscrit un 3 points d'une importance capitale, à 1 minute et 30 secondes du terme de la rencontre. Eliezer commet une faute offensive et redonne le ballon aux Choletais qui sont à -3. Jonathan Rousselle provoque la faute à 3 points de Rémi Lesca. Malheureusement Jonathan Rousselle faillit et ne met que 2 lancers sur 3. CB est à -1 et la possession est pour Levallois. Abdoulaye N'Doye, seul en contre-attaque, se fait contrer par Ware. Le staff Choletais demande le temps mort (63-64, reste 23 secondes). CB perd le ballon sur sa remise en jeu. Sur la ligne des lancers-francs, Louis Campbell ne marque qu'un panier sur 2. Philippe Hervé demande le temps-mort (63-65, reste 16 secondes). David Michineau manque le 3 points, Yancy Gates loupe lui un shoot mi-distance et Jerry Boutsiele loupe sa claquette, ce qui permet au Levallois Métropolitains de s'imposer 65 à 63.

 

Retrouvez les statistiques du match en cliquant ici.

Réactions d'après-match :

Philippe Hervé : « On peut penser que c'est une clé car on shoot à 15% en dehors de la raquette en deuxième mi-temps. On a besoin de toutes nos forces. On est là, on fait les matches mais... En parallèle de l'engagement il y a de la frustration. Les shoots au buzzer nous font très très très mal. C'est 5 points quoi…  Jo' et Tod ils se disent « bon il reste 20 minutes » et on ne se met pas dans le bon rythme…  Les petits ils ont fait les efforts face à Leslie et Roos qui sont grands. Nous c'est notre agressivité défensive qui nous donne du rythme offensif. Quand vous accumulez de la frustration, c'est quelque chose qu'il faut gérer. Le calendrier nous offre une mini-pause c'est bien pour Jonathan qui n'a eu que 3 jours de pause en février, pareil pour Abdou. On espère pouvoir récupérer nos blessés. Pour les payoffs c'est difficile, pas impossible mais difficile. Après notre match à Gravelines, il fallait en gagner 2 sur les 3 et on en gagne aucun, mais il nous reste 10 matches, donc ce n'est pas impossible. Killian Hayes, c'est l'avenir du club. On va essayer de l'avoir plus à disposition, maintenant que les espoirs sont quasiment assurés de la première place. Je pense que d'ici la fin de saison on doit le mettre plus sur le terrain. Je l'ai trouvé mieux dans le rapport du un contre un. Il faut qu'il puisse trouver des repères. »

Jonathan Rousselle : « Clairement on vient de tirer un trait sur les play-offs. Tu perds maintenant, tu regardes derrière et tu va jouer des matches à pression jusqu'à la fin de saison. En vue de nos performances, on n'est pas une équipe de playoffs. Ce qui nous plombe c'est qu'on reste à 63 points. La semaine dernière, on laisse Limoges à 67 points, là à 65 mais on manque de talent, donc il faut executer les systèmes à la perfection tout le temps. Ca aurait pu nous sourir à la fin. Quand tu regardes le match, Levallois mérite la victoire. Il nous manque des armes. On est là et finalement on perd face à un concurrent direct… Pour mes 8 pts d'affilée, j'aurais pu me secouer un peu plus tôt. Je savais avant le match que j'aurais des grosses responsabilités à prendre. Pas évident, car tu lances le gamin (ndlr : Killian Hayes) comme ça et tu lui dis « vas-y, fais des merveilles ». Je pense qu'il faut le laisser bosser de son côté, ne pas avoir les yeux rivés sur chacune de ses apparitions, il n'a pas besoin de ça.

Frédéric Fauthoux : « C'est primordial le mental. Surtout dans le championnat dans lequel on est, il faut en avoir. Ça récompense le travail depuis le début de la saison des joueurs, qui ont su rester la tête haute dans les moments difficiles. On a des joueurs avec des qualités athlétiques. On peut ne pas être les meilleurs joueurs du monde, par contre sur l'agressivité et l'intensité en défense on doit être présent. »

Maxime Roos : « L'intensité qu'on a pu mettre dans la défense depuis le début du match, ça les a fatigués en fin de match. Il faut garder la tête froide et être solidaire quand ils recollent. Ça compte énormément ce match-là, continuer et se rapprocher le plus du top 8. »

Pour lire les articles de presse, cliquez-ici.

pl
équipe
%
pts
mj
v
d
+
-
GA
1
AS Monaco
75
49
28
21
7
2 396
2 162
1.1082
2
Strasbourg IG
68
47
28
19
9
2 309
2 145
1.0765
3
Le Mans
66
48
29
19
10
2 334
2 157
1.0821
4
JDA Dijon
56
45
29
16
13
2 340
2 277
1.0277
5
ASVEL
56
45
29
16
13
2 334
2 278
1.0246
6
Pau-Lacq-Orthez
56
45
29
16
13
2 300
2 257
1.0191
7
Limoges CSP
56
45
29
16
13
2 262
2 254
1.0064
8
Nanterre 92
56
45
29
16
13
2 365
2 350
1.0064
9
JL Bourg
54
43
28
15
13
2 326
2 262
1.0283
10
Levallois M.
52
44
29
15
14
2 309
2 320
0.9953
11
Elan Chalon
49
43
29
14
15
2 393
2 343
1.0213
12
Gravelines-Dunkerque
49
43
29
14
15
2 211
2 212
0.9995
13
Le Portel
45
42
29
13
16
2 135
2 158
0.9893
14
Châlons-Reims
42
41
29
12
17
2 311
2 419
0.9554
15
sharks antibes
38
40
29
11
18
2 253
2 366
0.9522
16
Cholet Basket
38
40
29
11
18
2 052
2 186
0.9387
17
Boulazac BD
29
36
28
8
20
2 172
2 411
0.9009
18
Hyères-Toulon
21
35
29
6
23
2 186
2 431
0.8992