Vous êtes ici

10.02.2018
20h00
Cholet Basket
63
VS
Strasbourg IG
73
MVP
Dee BOST
Strasbourg IG
Dee BOST
12 Points5 Rebonds6 Passes décisives
Evaluation 18
Cholet Basket s'incline face à la SIG Strasbourg malgré une bonne 2ème mi-temps (63-73)

Cholet Basket s'incline face à la SIG Strasbourg malgré une bonne 2ème mi-temps (63-73)

Quart-temps 1 : 14-23

La SIG remporte l'entre-deux, David Logan force son shoot mais c'est bien les strasbourgeois qui ouvre le score avec un alley-oop de Miro Bilan. Yancy Gates lui répond avec un très beau jump-shoot dans la raquette. Les intérieurs choletais font le ménage dans la raquette à l'image du sky-hook tout en puissance de Jerry Boutsiele. Dee Bost commet la première faute et CB en profite, Yancy Gates place une magnifique claquette dunk, après le shoot dans l'angle de Jerry Boutsiele (8-8, 6e). Damien Inglis, français passé par la NBA, entre sur le terrain côté Strasbourgeois. Toddrick Gotcher, avec toute sa classe, s'impose dans son un contre un et marque à 3 points. Randolph lui répond mais c'est sans compter sur le talent de Jonathan Rousselle qui réveille la Meilleraie, lui aussi à 3 points. Atkins est remplacé par l'ex-international, légende du basket français, Flo Piétrus. Une défense frileuse côté choletais permet à la SIG de mener 23-14 à la fin du première acte.

 

Quart-temps 2 : 14-22

CB a le ballon, Ilian Evtimov provoque la faute de Flo Piétrus et Haukur Palsson obtient celle de Damien Inglis mais ne convertit qu'une seule réalisation sur deux. L'adresse affolante strabourgeoise contraint coach Hervé à prendre le temps-mort (15-29, 12e). Les choletais n'arrivent toujours pas à jouer collectif. CB souffre, CB est à l'image des lancer-francs de Haukur Palsson, en demi-teinte. Le capitaine Jonathan Rousselle remplace David Michineau après le marcher de celui-ci. La SIG s'amuse de nos choletais, Philippe Hervé demande un nouveau temps-mort après la piètre entame de match de son équipe (18-37, 16e). Ryan Evans, sur un fadeway plein de classe, tente de réveiller ses coéquipiers. CB doit absolument stopper l'hémorragie. La défense choletaise, montre le bout de son nez mais la pression défensive de la SIG permet aux hommes de Vincent Collet de tout de suite récupérer le ballon. Derrière la ligne à 3 points, Strasbourg est d'une réussite insolente.  Heureusement, Jonathan Rousselle fait parler son talent avec un magnifique floatter sur son vis-à-vis strasbourgeois. La mi-temps est sifflée, la SIG domine les débats et mène 45 à 28 face à une équipe choletaise des plus frileuse.

Strasbourg shoot à 19 sur 28, soit 68% de réussite, à l'inverse Cholet Basket shoot à 11 sur 30, soit 37%. La SIG domine également les débats au rebond avec 17 ballons gobés pour 10 côtés choletais.

 

Quart-temps 3 : 20-17

Philippe Hervé tente un petit coup de poker en faisant entrer directement le jeune Abdoulaye Ndoye. Stratégie qui semble porter ses fruits puisque Cholet place un 7-0 ! Haukur Palsson place un énorme contre sur la planche qui réveille la Meilleraie, une nouvelle fois à guichets fermés. CB est à -14. Une nouvelle fois, c'est notre Islandais, Haukur Palsson, qui réveille la Meilleraie avec un « and one ». Malheureusement en manque de réussite sur la ligne des lancer-francs, celui-ci loupe sa tentative. Alors que Abdoulaye Ndoye commet sa deuxième faute, coach Hervé décide de faire entrer le jeune Killian Hayes. CB est revenu à -10, ce qui contraint le coach strasbourgeois à demander le temps-mort (38-48, 25e). Cholet a retrouvé des couleurs ! C'est sans compter sur la réussite de loin de Strasbourg. Jonathan Rousselle fige littéralement Damien Inglis et va déposer un superbe lay-up main droite. Duel aérien de haute volée entre Yancy Gates et Flo Piétrus, mais c'est bien notre intérieur qui s'impose. Ryan Evans réduit l'écart à 3 points mais la réponse strasbourgeoise ne se fait pas attendre (47-62, 29e). Fin du troisième quart-temps, CB semble s'être réveillé mais la SIG ne lâche rien.

 

Quart-temps 4 :

Killian Hayes relance la machine choletaise avec un très beau 3 points ouvert. Levi Randolph laisse sur place Abdoulaye Ndoye pour aller finir seul au panier. Coach Hervé a décidé d'aligner une paire d'arrière très jeune avec Killian Hayes (16 ans) et Abdoulaye Ndoye (20 ans). Yancy Gates fait une nouvelle fois parler sa puissance et place un énorme dunk, main droite, sur la défense de Strasbourg (55-64, 36e). Yancy Gates se rattrape après son shoot totalement dévissé, et obtient le « and one » qu'il transforme ! CB n'est plus qu'à 6 points ! En réussite, Miro Bilan réussit sa propre claquette. Killian Hayes, en jambe, obtient une nouvelle fois la faute sur Dee Bost. La Meilleraie est en feu. Abdoulaye Ndoye commet sa 5ème faute et c'est Jonathan Rousselle qui le remplace. Cholet n'arrive pas à réduire l'écart (60-71, 37e). Le score est figé à 60-73 depuis 2 minutes, CB refuse tous les shoots et ne semble plus croire à la victoire. Ryan Evans marque sur le buzzer mais cela ne changera rien. CB s'incline 63 à 73.

Réactions d'après-match :

Abdoulaye N'Doye : « En première mi-temps, on est passé complètement à côté. Je ne pourrai pas vous dire ce qu'a dit le coach exactement à la mi-temps mais grosse colère. Le coach nous a missionné avec Killian, défendre dur et prendre nos shoots ouverts. En deuxième mi-temps, on a mis du rythme, on a fait des bons stops défensifs et on a mis nos shoots. On se remet en question après un match comme ça. Je ne sais pas si c'est la défaite de Coupe de France qui fait qu'on y arrive pas mais ça a cassé notre rythme. Concernant la Leaders Cup, on veut gagner nos matchs, on ne veut pas y allez en touristes, on se concentre sur le match face au Mans et après on verra. »

Vincent Collet : « On a fait une deuxième mi-temps moyenne mais c'est surtout à cause de notre adversaire du soir. On sait que Cholet, c'est une bonne équipe depuis 2 mois. Pour nous c'est une bonne performance, il n'y a pas beaucoup d'équipes qui sont venues gagner ici, c'était presque une forteresse imprenable et je pense qu'il n'y a pas beaucoup d'équipes qui vont venir gagner ici jusqu'à la fin de la saison. Florent Piétrus a fait une très belle fin de match, il a été grapiller des rebonds offensifs, il a apporté une belle contribution. Le truc c'est qu'on a su les maintenir dans des positions favorables, on a réalisé des stops importants. On a senti que tout pouvait se passer. Killian Hayes et Abdoulaye N'Doye ont été tous les deux importants. Voilà, le petit Hayes a su faire des choses intéressantes. Le sacrifice de N'Doye aussi, dans des matches de haut niveau c'est fondamental. En deuxième mi-temps, on a été pris a notre propre jeu, l'intensité défensive a presque changé de camp. Beaucoup de gamins de cet âge-là seraient forcément impressionnés mais Killian a su faire des choses difficiles. Jonathan Rousselle est l'un des seuls à n'avoir jamais lâché. Ce n'est pas facile de jouer face à mes deux « chiens de garde ». En ce moment, on a des coups durs presque tous les jours, Louis Labeyrie qui se blesse et Edwin Jackson qui signe à Barcelone. »

Philippe Hervé : « Notre première mi-temps est lamentable. On ne peut pas la comprendre, ni l'accepter. Si on veut exister il faut de la lucidité. Peut-être qu'il va falloir jouer mieux avec ses partenaires. La première mi-temps c'est ridicule. Quand on voit que des joueurs s'arrêtent avant des pick and roll, on s'arrête on dribble… 3 fautes en 20 minutes c'est pas normal face à une équipe comme Strasbourg.

Il n'y a pas de statut pour mes joueurs, il faut mériter sa place sur le terrain. Il y en a qui vont devoir rentrer chez eux et se regarder dans le miroir. En deuxième mi-temps, avec l'apport des jeunes, il s'est passé quelque chose, même s'ils ont été naïfs. Killian, le pauvre, il débarque alors qu'il ne connait pas tout. On prend 8 points sur de la naïveté mais au moins en attaque ils ont essayé de faire quelque chose, pas comme certains dont on ne savait pas ce qu'ils faisaient avec le ballon dans les mains en première mi-temps. Moi, aujourd'hui, il n'y a pas de hiérarchie. Le statut il va falloir le gagner à l'entrainement s'ils le veulent en match.

Pour le Leaders Cup, c'est bien on a de nouveaux des matches face aux gros du championnat. Est-ce qu'en 3 jours on va avoir le déclic... ? On verra l'opposition mardi soir et ceux qui ne sont pas présents mardi à l'entrainement, on saura qu'ils ne sont pas près pour jouer la Leaders Cup. »

Les statistiques de la rencontre en cliquant ici.

Pour lire les articles de presse, cliquez-ici.

pl
équipe
%
pts
mj
v
d
+
-
GA
1
AS Monaco
74
59
34
25
9
2 925
2 647
1.1050
2
Strasbourg IG
71
57
34
24
10
2 849
2 605
1.0937
3
Le Mans
62
55
34
21
13
2 733
2 541
1.0756
4
JDA Dijon
59
54
34
20
14
2 788
2 679
1.0407
5
Limoges CSP
59
54
34
20
14
2 657
2 630
1.0103
6
ASVEL
56
53
34
19
15
2 745
2 677
1.0254
7
Nanterre 92
56
53
34
19
15
2 763
2 748
1.0055
8
Pau-Lacq-Orthez
53
52
34
18
16
2 733
2 710
1.0085
9
JL Bourg
50
51
34
17
17
2 793
2 739
1.0197
10
Le Portel
48
50
34
16
18
2 527
2 553
0.9898
11
Levallois M.
48
50
34
16
18
2 694
2 745
0.9814
12
Elan Chalon
45
49
34
15
19
2 795
2 793
1.0007
13
Gravelines-Dunkerque
45
49
34
15
19
2 595
2 611
0.9939
14
Châlons-Reims
45
49
34
15
19
2 754
2 850
0.9663
15
Cholet Basket
42
48
34
14
20
2 447
2 572
0.9514
16
sharks antibes
39
47
34
13
21
2 653
2 782
0.9536
17
Boulazac BD
36
46
34
12
22
2 639
2 887
0.9141
18
Hyères-Toulon
18
40
34
6
28
2 523
2 844
0.8871