Vous êtes ici

U21 (ESPOIRS) - 2016/2017

De gauche à droite : Johan Clet (5), Corentin Lopez (9), Abdoulaye N'Doye (11), Darel Poirier (16), Warren Woghiren (12), Rigo Edzata (13), Youri Morose (14), Yannis Thalgott (6).

Championnat

Un podium, et un Futur proche

Toujours dans les clous dès lors qu'il s'agit de prendre rendez-vous avec l'avenir, CB n'aura pas manqué sa saison. Même si aucun titre ne reste à la fin...

Plus qu'une Pro A « bis », c'est pour CB une institution, un rite de passage que les jeunes pousses choletaises ont appris à honorer. Le palmarès choletais (5 titres) dans le Championnat Espoirs (parfois décrié, mais souvent révélateur) est un modèle, une marche à suivre…De fait, dès qu'il s'agit de préparer la relève, CB ne s'égare jamais du chemin de l'avenir (il n'a jamais terminé au-delà de la 9ème place). La saison 2016/17 n'aura aucunement dérogé à la règle, tant le club des Mauges aura satisfait les deux objectifs : faire pousser des postulants au banc et à une poignée de minutes en Pro A (POIRIER, N’DOYE, EDZATA, LOPEZ), tout en s'installant solidement sur le podium du Championnat. Contrat rempli, par conséquent !

 

13 victoires consécutives !

Et pourtant, rien n'était écrit. SMOCK, MAGINOT et CHEVRIER partis, et Johan CLET blessé, c'est un trio de leaders qu'il faut faire émerger. Ainsi, ce qui attend CB, c'est un début de Championnat compliqué, qui passe il est vrai par la réception du futur champion (Nancy), et par un déplacement chez son dauphin limougeaud. Au bout de quatre journées, CB présente donc un bilan peu révélateur de son potentiel (1 victoire, 3 défaites), mais qui va néanmoins faire office de déclic. Jusqu'alors tout à fait à même de maintenir l'opposition en-deçà de la barre des 70 points, les joueurs de Sylvain DELORME vont passer la surmultipliée dans le registre offensif. En chef de meute, un Rigo EDZATA prenant de plus en plus la mesure de son statut de pierre angulaire du collectif choletais. Le Congolais, débarqué à Cholet au cours de la saison 2014/15, alors même qu'il venait d'apprendre le décès de sa mère, met CB sur orbite lors d'un succès plein d'allant devant Paris-Levallois (21 points et 11 rebonds). Et quand Abdoulaye N’DOYE n'est pas très loin (14 points, 7 rebonds, 9 passes), c'est tout Cholet qui enclenche la marche avant.

Dès lors, la saison choletaise est décemment lancée, et plutôt deux fois qu'une. Entre la mi-novembre et la mi-mars, CB va cumuler la bagatelle de 13 succès (15 avec le Trophée Coupe de France), sans le moindre revers. Seul l'ogre nancéien de Williams NARACE (le futur MVP du Championnat) sera en mesure de stopper la série maugeoise, nantie de quelques faits d'arme à fluoter : ce +40 à Monaco, avec 7 joueurs au-dessus des 10 points inscrits ; cette démonstration des intérieurs choletais au Portel (POIRIER 23 points ; EDZATA 22 points ; WOGHIREN 11 rebonds) ; ce succès à l'arrachée devant le concurrent Hyères-Toulon, avec un EDZATA en mode double-double (24 points et 10 rebonds en 29 minutes) ; ce carton offensif à Antibes (62-110, où « Abdou » N’DOYE affole le compteur à évaluation (38, avec 26 points, 10 rebonds et 5 passes). En mars encore, CB reste solidement arrimé à sa 2ème place, derrière l'intenable et inatteignable Nancy.

 

Hélas, toutes les bonnes choses, et donc toutes les bonnes séries, ont une fin. Pour la bande à Sylvain DELORME, elle prit la forme d'une fin d'exercice plus délicate (4 revers en 5 matches). Fatigue ou opposition renforcée ? Peu importe, car au final, le bilan choletais est plus qu'honorable. Bien installé sur le podium (3ème, avec 24 victoires et 10 défaites ; 2ème meilleur défense de la ligue), et avec des garçons ayant gagné en dimension (EDZATA, RUEL, THALGOTT), et des leaders prêts à servir sous d'autres bannières (POIRIER à Charleville, CLET à Caen, LOPEZ à Hyères-Toulon).

 

Trophée du futur

Trophée du futur : encore et toujours Nancy. CB n'a guère davantage de réussite à l'occasion de ce qui peut être comparé à la Semaine des As à la mode Espoirs. À Limoges, dans un Beaublanc hôte du Trophée du Futur, CB écarte sans coup férir un Gravelines totalement démobilisé (77-41), dans le sillage d'un WOGHIREN au four et au moulin (14 points à 100 %, 9 rebonds). Bis repetita dans la foulée, où Cholet se joue aisément d'Elie OKOBO et des Palois (77-56). Mais il était écrit que l'ogre nancéien se gaverait, cette saison. Défaits à une seule reprise au cours du Championnat, les Lorrains retrouvent CB en Finale. Avec la même sentence, et la même conséquence : si Cholet était encore tout à fait dans le coup à la pause (33-30 pour le SLUC), c'est ce diable de NARACE (19 points) qui aura raison des protégés de Sylvain DELORME. Qui, à l'échelle d'une saison entière, n'auront certes rien gagné, mais n'auront assurément pas tout perdu...

Trophée Coupe de France

A ce tableau reluisant, Cholet aurait pu ajouter une note sucrée. En Trophée Coupe de France, où CB, maître devant des cylindrées de Nationale 2 ou 3 faites d'hommes mûrs et aguerris (Saint-Léonard en 16ème de Finale, Fougères en 8ème), manqua finalement de peu de se hisser en Finale. Mais Berck, emmené par un international slovaque, aura le dernier mot (69-64), en demi-finale. CB voulait habiller sa saison d'un titre. C'est manqué…

Crédit photo : A. COURAUD