Vous êtes ici

1980/1981 (Nationale 4)

1er rang : Jacques LESUR (9), Yves LESUR (7), Laurent BITEAU (13), Thierry CHEVRIER (5).

2ème rang : Michel LEGER (Président), Alain BAUDRY (4), Momir ZAGORAC (11), Jean-Louis GAUTIER(12), Benoît MORILLON, Joël Baudry (Dirigeant).

Championnat

CB rate la 1ère place de N IV (2éme) mais monte en Nationale III

Pour sa première saison en National, Cholet Basket est dirigé par Yves Lesur entraîneur-joueur secondé par Joël Baudry en tant que directeur technique. Avec l’arrivée de l’ailier yougoslave Momir Zagorac de la Vaillante d’Angers, du meneur de jeu Thierry Abélard qui fit ses classes à Villeurbanne et par un autre espoir, originaire de Cholet, Eric Leveugle

Le club se donne les moyens de ses ambitions. Les dirigeants souhaitent monter en Nationale 3 dès le terme de cette saison. Les propos de Michel Léger sont clairs : « Le but n’était pas de monter en Nationale 4 et de s’en satisfaire. Notre souhait, c’est d’accéder à la Nationale 3. Et il serait souhaitable de le faire tout de suite,pour répondre aux aspirations du public et entretenir son intérêt ».

CB, devant plus de 600 spectateurs, remporte son premier match à domicile contre Chambretaud 101-75. La deuxième journée lui offre déjà un beau derby puisqu'il retrouve sur sa route Bégrolles en Mauges qui, pour la 3ème fois en autant de matches va s'imposer (51-50) face à de courageux choletais, privés des militaires Thierry Chevrier et Thierry Abélard (51-50). On commence à croire que Bégrolles est le véritable « chat noir » des blancs et rouges.

CB réagit lors de la 3ème journée en s’imposant dans un festival offensif à la Jalt du Mans 107-101 avec 44 points de Thierry Chevrier contre 41 points du Manceau Patrice Fresnais.
Les hommes du Président Michel Léger perdent leur second match de la saison face à la Jubaudière (5ème journée) mais ils sont sacrés Champions d’Automne à la fin des matches aller.
La phase retour débute par un match à Chambretaud où Cholet Basket va se rassurer avant d'accueillir sa "bête noire". Pour le 4ème derby en 2 ans face à Bégrolles en Mauges, CB ne met pas longtemps à se mettre en route et creuser l'écart avec son adversaire. A la mi-temps, le score est de 50-29 dans une salle Du Bellay archicomble et aux anges. Malgré les blessures handicapantes de Thierry Chevrier et Benoît Morillon en cours de match, CB s'impose finalement 79-59 et achève la "malédiction des derbys".

Les absences prolongées pour blessures de Thierry Chevrier et Benoît Morillon ne se font pas trop sentir lors des matches suivant mais CB s'incline face à Vitré (71-69) nouveau dauphin des choletais. Un revers à Tours sans ses blessés prive CB de la 1ère place de sa poule de Nationale 4.
À défaut de titre, Cholet Basket a assuré la réalisation de son objectif prioritaire : la montée en Nationale 3. Malgré d’irritants moments de passage à vide, qui lui ont couté le titre, CB a montré de grandes possibilités. Il a d’ailleurs balayé à domicile tous ses rivaux, ce dont ne peut se prévaloir … le champion de la poule Vitré.

Extrait du livre "Cholet Basket: 25 ans au sommet" de Michel Gourichon

80/81 : Bégrolles et la Jubaudière sur la route de CB

Aucun des joueurs qui a participé à la montée en Nationale 4 n’est parti. L’aventure qui s’ouvre devant CB est trop belle ; Chacun a envi de goûter à ce nouveau plaisir. B Morillon, de retour des USA, espère bien faire profiter ses équipiers des progrès qu’il a accompli là-bas. Trois renforts viennent endosser le maillot rouge et blanc. Le premier se nomme Momir Zagorac. Ce joueur, d’origine yougoslave qui a évolué en Nationale 1 dans son pays natal, a déjà fait preuve de ses qualités à ce niveau, à la Vaillante et dans un temps plus lointain à la JF. Les deux autres joueurs retrouvent leur ville natale. Bien que n’ayant qu’une vingtaine d’années, leurs parcours sportifs sont déjà bien fournis. Tout d’abord, Th Abélard revient à CB après être passé par Villeurbanne et Orléans (N3). Quant à E Leveugle, son parcours l’a conduit des cadets de la JF à Grenoble (N2). Ce pari sur la jeunesse a un inconvénient ; certains devront rejoindre les casernes pour leur service national.

Avec le départ de D Calzonetti, Cholet Basket innove en matière de direction technique, mettant en place un «triumvirat ». Y Lesur est nommé entraineur-manager, J Baudry directeur technique, secondé par Y Oger. Tout est paré pour la mise en place du second étage de la fusée rouge et blanche. Quelques matchs amicaux face à la Séguinière (N3) auront permis d’évaluer les qualités collectives de cette nouvelle équipe.

Cholet et Bégrolles qui ont, tous les deux, accroché l’accession sont dans la même poule de N4. Ils y retrouveront la Jubaudière (installée depuis plusieurs saisons à ce niveau) ainsi que le Château d’Olonne, Amboise, le Mans, Rennes et Chambretaud. Tours et Vitré, relégués de N3, complètent cette poule.

Les 600 supporters présents à Du Bellay pour la 1ère journée ont droit à 20’ de rêve. Chambretaud ne peut donner la réplique à CB qui développe un basket technique, au collectif bien huilé. Même si la belle machine s’enraye en seconde période, le score est sans appel : 101.75 en faveur de CB.
M Zagorac, avec 30 pts pour son 1er match officiel sous les couleurs de CB, avait déjà marqué son empreinte. Pour la 2ème journée, un derby se présente aux joueurs de CB ; Et quel derby ! En effet, ce déplacement à Bégrolles revêt un caractère particulier. Au-delà de la confrontation entre les deux promus, CB espère bien rétablir un équilibre. Rappelez-vous les saisons passées ; Les deux seules défaites de CB sont à mettre à l’actif de Bégrolles. Devant une salle comble, les débats étaient acharnés et les supporters de chaque camp assistaient à un chassé croisé incessant. CB, malmené en début de match, revenait à la pause, passait devant, se faisait doubler (51.46 à 2’30 de la fin) pour finalement échouer à un point de la Régina au coup de sifflet final (51.50). Bien malgré eux, les bégrollais devenaient la bête noire de CB. Trois à zéro pour eux. Mais le resteront-ils ?

Une victoire au Mans (Chevrier 44 pts), une autre face à Vitré (88.66) permettent à CB de se maintenir en tête de classement avant un nouveau «déplacement derby » à la Jubaudière. Les Choletais, obligés de jongler avec les absences des militaires, se méfient de ce déplacement. Même prévenus, ils n’empêchent pas « les gars de la Jub » de l’emporter 79.73. Les 32 pts de Th Chevrier et le travail de ses équipiers n’auront pas été suffisants face aux 26 pts de Ph Morillon, 17 pts de Ph Germon, etc … A l’issue de ce match, la presse locale s’interroge : « CB est-il allergique aux derbys ? » Réponse aux matchs retours…

En attendant, il faut réagir. Le président Léger est irrité par ces faux-pas car ils réduisent la marge de manœuvre vers l’accession en N3. Comme souvent, le visiteur suivant en fait les frais. Le CES Tours est pulvérisé 112.71. Chevrier (33 pts), Zagorac (22 pts) et J Lesur (16 pts) s’offrent un festival offensif. Les ex-pensionnaires de N3 n’en reviennent pas. Ensuite, le Château d’Olonne, Amboise et Rennes sont défait par CB qui a redressé la barre et finit 1er ex-æquo avec Vitré. Mais le président veille et met ses troupes en garde contre un éventuel relâchement dans la phase retour.

Un premier succès à Chambretaud permet à CB de se rassurer avant la venue de sa «bête noire ». Rappelez-vous… A qui allait tourner l’avantage de ce quatrième acte ? CB était bel et bien décidé à vaincre le «signe indien ». La salle Du Bellay était archicomble pour la venue de Bégrolles. Près de 1000 spectateurs retenaient leur souffle. Mais CB avait retenu la leçon. L’entame de match était excellente et CB prenait rapidement les devants : 16.10 à la 5’, 27.18 à la 11’, 50.29 à la mi-temps. Malgré les sorties de Morillon et Chevrier pour blessures, CB continuait son cavalier seul pour s’imposer finalement 79.59. Le président pouvait se réjouir de la victoire et de l’affluence à Du Bellay mais restait prudent. Les blessures venaient rappeler qu’il ne fallait pas grand chose pour dérégler une équipe.
Malgré ces absences, CB s’imposait ensuite face au Mans. Y Lesur, L Biteau et A Baudry avaient remonté les manches. Une défaite de 2 points à Vitré alors que CB avait la balle de match en main (69.69 à 20’’de la fin) permettait justement à l’Aurore de Vitré de revenir sur CB le leader. La venue de la Jubaudière à Du Bellay allait permettre de vérifier si CB était toujours allergique aux derbys. Revigorés par leur victoire face à Bégrolles, Zagorac et consorts ne laissaient aucune chance aux jubaudois et l’emportaient finalement 91.74

Le mano à mano entre CB et Vitré se poursuivait. Tours, en embuscade, attendait justement CB pour la 15ème journée. Toujours privé de ses blessés, CB résistait jusqu’au bout pour ne s’incliner que de 6 petits points (83.77). La fin de parcours, sans embûches (victoire sur le Château d’Olonne, Amboise et Rennes), permettait à CB de terminer second de cette poule. Tous, au sein du club, étaient ravis de cette accession en Nationale III, même si certains avaient rêvé du titre de N4. « Sans les blessures de Chevrier et Morillon, qui nous ont privé de deux éléments majeurs pendant de longues semaines, je crois que c’était dans la poche » lâchera en fin de saison le président Léger.