Vous êtes ici

Le mot du president

2005/2006, année charnière et année importante pour Cholet Basket.

Antoine RIGAUDEAU, l’enfant de Cholet formé à CB, a décidé à 33 ans d’arrêter sa carrière professionnelle de joueur de basket.

Nous le recevrons et le fêterons le 3 décembre 2005 à la Meilleraie.

Bravo Antoine et Merci !

Le Centre de Formation, d’où sont issus de nombreux internationaux et qui constitue l’ossature de l’équipe pro, sortira de terre au 1er trimestre 2006 sur le parking du Smash.

Le Centre d’hébergement permettra d’accueillir une vingtaine de jeunes basketteurs.

La nouvelle salle : CB est candidat pour la Nouvelle Ligue qui verra le jour en 2009. Pour ce faire, CB doit se doter de nouvelles infrastructures, salle de basket, salle de réception…

Nous y travaillons avec la CAC.

Nous travaillons pour l’avenir, pour avoir un grand club à Cholet : il faut du temps et beaucoup de moyens.

Avec vous Partenaires, Supporters, nous construisons l’avenir, mais noublions pas le présent.

Merci pour votre soutien et fidélité.

Allez CB !

Le Président

Patrick CHIRON

Championnat

UNE SAISON EN DENTS DE SCIE

Lors de la préparation de début de saison, Jimmal Ball se blesse et l’équipe fait appel à Steeve Essart, en provenance de Bourg-en-Bresse. Un temps pigiste médical, Essart restera finalement jusqu’à la fin de saison avec Cholet. Pendant cette même pré-saison, Cholet remporte notamment le Tournoi Pro Star Pays de la Loire à Angers.

L’équipe commence difficilement la saison
avec une défaite à Bourg, une seconde à domicile devant les caméras de TPS Star où elle s’incline lourdement. Elle part affronter Villeurbanne où elle chute de nouveau. Il fallait attendre le 4ème match pour que les partenaires de Cédric Ferchaud s’imposent chez le promu Brest, dans un match très offensif (100-82). Cholet Basket retrouve des couleurs en novembre en enchaînant 4 victoires consécutives, emmenée par un Lamayn Wilson étincelant d’adresse, avec une pointe à 37 points face à Nancy. 

lamayn-wilson.gif
lamayn-wilson.gif, par a3web

Lamayn Wilson sera la révélation choletaise de cette saison. Retenu pour participer au All Star Game en compagnie de Claude Marquis, cet ailier fort américain sera sacré meilleur rebondeur et meilleur marqueur de CB à la fin de la saison.

Le fait marquant de l’année 2005 a été la fête organisée pour Antoine Rigaudeau le 3 décembre. Fête pendant laquelle Antoine a été remercié pour ses services, et son numéro retiré à vie au club. La Meilleraie a su ce jour-là lui rendre un hommage à la hauteur de son prestigieux parcours.
Les Choletais timorés par cet événement s’inclinent 69-64 dans un match ultra défensif contre Clermont. CB peine à terminer l’année 2005 avec deux défaites conjuguées contre Le Mans et Paris. Olivier Bardet se ressent d’une douleur au tibia et sera finalement opéré puis remplacé par Antonio Grant, récemment remercié de Lituanie. Ce dernier apporte une bouffée d’oxygène à des Choletais essoufflés, avec une victoire marquante contre Le Mans 62-61, sur un panier au buzzer de ce même Grant.

Cholet se qualifie in extremis en pay-offs en obtenant la 8ème place.

Cette saison, Cholet Basket aura tout de même permis à son duo d’intérieurs Lamayn Wilson et Claude Marquis de participer au All-Star Game de Noël.

Play-Offs

L’équipe choletaise passera le premier tour contre Roanne, dans une belle très disputée. Cholet retrouve ensuite en quart de finale l’Elan Pau-Orthez qui vient s’imposer à Cholet. Mais l’équipe des Mauges réagit et s’impose chez son adversaire qui élimine finalement les Choletais dans le match d’appui.

Coupe ULEB

Parallèlement se déroule son entrée en Coupe d’Europe. Cholet Basket subit trois défaites contre Ploiesti, Saint-Pétersbourg et Mariupol. Ce dernier déplacement en Ukraine s’avérant compliqué sur tous les points de vue puisque les joueurs se retrouvaient bloqués à l’aéroport pour cause de brouillard. Ce n’est qu’après un changement de compagnie et une escale en Allemagne qu’ils reviendront en France. Cholet achèvera d’ailleurs sa campagne Européenne par une victoire pleine de promesses face à ces mêmes Ukrainiens.