Vous êtes ici

David Noel
David Noel
Ailier
34
Né le : 27 février 1984
A : Durham (Caroline du Nord, USA)
Taille : 2m01
Poids : 102kg
Nationalité : Américaine
Université : North Carolina
Situation de famille : Marié, 2 enfants
facebookinstagram
- 2016/2017 : Cholet Basket (Pro A). Philippe Hervé, qui a palpé son sens du devoir du côté d'Orléans, en fait l'un de ses relais sur le terrain. Si on dit de Noel qu'il est usé physiquement, lui prouve d'abord le contraire, en étant l'homme idoine du côté de CB lors des 8 premières journées (11,8 points à 51 % à 3 points ; 5,3 rebonds ; 2,6 passes ; 1,3 faute provoquée pour 15,3 d'évaluation en 31'). Hélas, la période de grâce ne dure pas, les douleurs reviennent, et l'Américain vit un hiver compliqué, marqué par une disette en termes d'adresse. S'il retrouve un peu des couleurs en fin de saison, il comprend également que sa carrière connaît son épilogue. Sa saison à Cholet fut sa 12e en qualité de joueur professionnel... et sa dernière (8,1 points à 46% ; 4 rebonds ; 2,3 passes pour 9,9 d'évaluation en 27').

- 2015/2016 : Guaros de Lara (Venezuela-LPB), puis Libertad Sunchares (Argentine-LigaA) et Orléans (Pro A). Après 6 matches d'une relative tranquillité dans le championnat vénézuélien (meilleur adresse à 2 points après 7 matches, et 3e meilleur ratio à 3 points), il passe brièvement par l'Argentine à compter du mois de janvier, sans s'y montrer stratosphérique. La blessure de Kris Joseph aux adducteurs marque son retour à Orléans. Il mettra du temps à retrouver le rythme de la Pro A, avant de signer un superbe 100 % au tir face à Antibes (18 points à 7/7). Très dense lors des quatre dernières journées, il se rappelle donc au bon souvenir de son ancien club, qui se maintient en Pro A (6,8 points à 53% à 3 points ; 3,5 rebonds ; 3,5 passes pour 11,1 d'évaluation en 28').

- 2014/2015 : Orléans (Pro A). Sous les ordres de Pierre Vincent, il est l'un des hommes qui surnagent au cœur du brouillard orléanais. Son début de saison est épatant (14 points à 56 % à 3 points ; 7,5 rebonds ; 2,3 passes ; 17 d'évaluation en 35'), mais il laisse de la gomme en route, et se ressent d'une hanche douloureuse. Douleur qu'il ressentira toute la saison. Pourtant omniprésent dans le chemin de croix de son équipe, il signe même son record de points en Pro A lors d'une défaite face à Cholet (23 points à 3/3 à 3 points, 4 rebonds, 2 passes et 3 fautes provoquées en 31'). Deuxième meilleur joueur à l'évaluation de son équipe, derrière son pote Sean May (10,7 points ; 4,7 rebonds ; 3,2 passes pour 12,6 d'évaluation en 30'), il aura débuté l'intégralité des 34 rencontres de championnat. Détendu en fin d'année, il remporte le championnat du Venezuela avec Guaros de Lara, avec qui il débute également la saison qui suit.

- 2013/2014 : Orléans (Pro A). C'est l'heure de sa première rencontre avec Philippe Hervé, avec qui il passera une saison. Il sera le pilier défensif de sa formation, tout en ne reniant pas ses qualités de shooteur. Jusqu'à la mi-saison, il suit le rythme fixé par l'OLB (seulement 3 défaites après 17 journées), et signe même un double-double à Nanterre (11 points et 10 rebonds en 26'). Après un début d'année 2014 impeccable à titre personnel (9,4 points à 48% à 3 points ; 6,1 rebonds ; 3,7 passes pour 14,4 d'évaluation en 30'), il marque légèrement le pas ensuite. Au même titre qu'Orléans dans sa globalité, d'ailleurs. Face à Chalon, il pensa bien être le sauveur en plantant un énorme dunk permettant d'arracher la prolongation. En vain : l'OLB s'inclinera ! Véritable facteur X de sa formation, il manque même les playoffs en fin de saison (9e), au terme d'un exercice clairsemé (6,9 points à 40% ; 4,9 rebonds ; 2,6 passes pour 9,8 d'évaluation en 27').

- 2012/2013 : Gravelines (Pro A), puis BK Edymax SPU Nitra (Slovaquie, Extraliga). Voilà certainement la saison la moins aboutie de sa carrière hexagonale. Pourtant, le BCM va dominer la saison régulière, mais la concurrence au poste 3/4 est féroce (Cyril Akpomedah, Juby Johnson, etc...). Du coup, Christian Monschau fait surtout de l'Américain un élément précieux de la campagne d'Eurochallenge, où il sort un match très abouti contre Paris-Levallois, son ancien club (15 points à 3/4 à 3 points, 6 rebonds et 2 passes). Il sera ainsi l'un des artisans de la 3e place du club du Nord dans la 3e compétition continentale (6,9 points à 48% à 3 points ; 3,8 rebonds et 1,6 faute provoquée en 16'). Mais en championnat, c'est une autre histoire. Peu en réussite aux tirs (seulement 18% en 14 matches), il ne participe pas au sacre des siens en Leaders Cup, et est peu à peu mis en minorité après l'arrivée de Winston Kennedy. En février, il trouve donc un accord avec le BCM pour résilier son contrat et file achever l'année en Slovaquie, où il retrouve de suite des couleurs (27 points et 9 rebonds dès son 2e match face à Bratislava). Il dispute les demi-finales du championnat, où il se montre là encore au premier plan. Histoire de recouvrer la confiance (15,9 points à 56% à 2 points ; 6,5 rebonds ; 2,1 passes pour 14,4 d'évaluation en 30').

- 2011/2012 : Paris-Levallois (Pro A). Il est promu capitaine du PL, et s'y refait durablement une place dans le cinq majeur. Si son tir extérieur perd un peu de sa superbe, il montre aussi que ses qualités physiques sont les premiers atouts pour faire de lui un joueur complet (15 points, 6 rebonds et 4 passes pour 23 d'évaluation en 37' contre l'Asvel). La fin est moins radieuse pour lui comme pour sa formation (6e de la saison régulière), sortie par Orléans dès les quarts de finale des playoffs. Au final, une copie mitigée (7,2 points à 34% à 3 points ; 3,1 rebonds ; 2,1 passes pour 9,3 d'évaluation en 23'). Usé physiquement, il envisage un temps de stopper sa carrière (il annonce même son retrait sur les réseaux sociaux), avant de se rétracter.

- 2010/2011 : Paris-Levallois (Pro A). Si sa première saison avec le PL démarre sous les meilleurs auspices, il est victime d'une fracture à un pied en novembre et voit donc son année franchement écourtée. Dommage, car il revint fort sur la fin (12 points à 61 % ; 5 rebonds ; 1,5 passe ; 1,8 interception pour 13,8 d'évaluation en 29' sur les 4 dernières journées) à une période où les Franciliens étaient déjà certains de ne pas être de l'aventure des playoffs.

- 2009/2010 : Roanne (Pro A). Jean-Denys Choulet a une nouvelle fois le nez fin, en recrutant ce joueur de devoir, très précieux dans un vestiaire. Pour sa première saison dans l'Hexagone, il ne va aucunement décevoir, en tournant à 13 points, 4 rebonds et 2 passes lors des 6 premières journées. Sa fin de saison est même quasi-parfaite (19,2 points à 52% à 3 points ; 5,4 rebonds ; 4,8 passes ; 1,8 interception en 31' sur les 4 dernières journées), et donne le rythme à la Chorale, qui se hissera jusqu'en demi-finales de playoffs, perdues face au Mans. Pour l'Américain, les premiers pas en France sont idéaux (11,2 points à 47 % ; 4,8 rebonds ; 2,9 passes pour 13,6 d'évaluation). Il en est de même à l'échelle européenne, où Noel conduit les siens jusqu'à une demi-finale puis une 3e place d'Eurochallenge. En étant à nouveau un moteur (10,8 points à 63 % à 2 points ; 4 rebonds ; 1,5 passe en 26').

- 2008/2009 : Los Angeles Clippers (NBA), puis Albuquerque Thunderbirds (NBA D-League), Reno Bighorns (NBA D-League) et Barangay Ginebra Kings (Philippines-PBA). Même début, même conséquence que la saison précédente. Ne rentrant pas dans les plans des Clippers, il est envoyé en D-League, où il se montre une nouvelle fois à son aise (17,8 points ; 5,9 rebonds ; 4,4 passes et 2,3 interceptions), en jouant d'abord les premiers rôles de la division sud-ouest, avec les Thunderbirds, affiliée à Phoenix et Philadelphie. En mars, il rejoint ensuite Reno, et dispute souvent l'intégralité des rencontres (24 points à 10/15 et 11 rebonds contre Idaho). Pour courronner le tout, un énorme triple-double en fin de saison (32 points, 11 passes et 11 rebonds contre Texas). En avril, il part se dégourdir les jambes aux Philippines, où il tourne à un double-double en moyenne en 20 rencontres (19,8 points à 49% à 2 points ; 12,8 rebonds ; 5,4 passes ; 2,0 interceptions). Une pointe à 21 rebonds (!) contre Alaska Aces.

- 2007/2008 : Milwaukee Bucks (NBA), puis Tulsa 66ers (NBA D-League) et Badalone (Espagne-Liga ACB). Après 4 premiers mois sans jouer, il est logiquement envoyé en ligue de développement, où il peut enfin accumuler du temps de jeu au sein de la franchise affiliée aux Bucks. Il est en effet l'artilleur numéro 1 de D-League, avec un très joli 48,9 % derrière l'arc. Par conséquent, il se fait plaisir (20,8 points ; 6 rebonds ; 3,9 passes et 1,5 interception), juste avant de rejoindre l'Espagne et Badalone, en fin de saison. Il y dispute d'ailleurs les playoffs, avec Ricky Rubio et Jérôme Moïso. Son équipe est stoppée en demi-finale. Lui se montrera globalement discret (3,8 points et 1 rebond).

- 2006/2007 : Milwaukee Bucks (NBA). Hélas pour Noel, son arrivée au sein de l'effectif des "cerfs" coïncide avec les années creuses de la franchise. Les occasions de briller sont par ailleurs peu nombreuses. Noel culminera à 11 points et 7 passes contre Philadelphie, en octobre. Par la suite, ce sera vache maigre, jusqu'à une nouvelle copie de qualité devant Indiana, en fin de saison (18 points à 7/10, 5 rebonds et 3 fautes provoquées en 35'). Une année de "rookie" assez classique, en somme (2,7 points à 36% à 2 points ; 1,8 rebond ; 1 passe en 11 minutes ; 68 matches disputés), qu'il aura néanmoins apprécier.

Formation : Le récit de la carrière sportive de David Noel aurait très bien pu bifurquer vers les sentiers du football américain. Et pour cause : le natif de Durham fut un excellent receveur de son lycée, avant de finalement choisir le basket. Non sans avoir d'ailleurs refusé une bourse pour évoluer dans l'équipe de foot de North Carolina. Mais c'est bien vers la belle orange qu'il se tourne. Bien lui en prend, puisque celui qui alternera entre le poste d'arrière, d'ailier shooteur et d'ailier fort aura brillé sur l'ensemble de ses quatre saisons universitaires, après avoir été très dominant lors de son année senior à Durham, en high school (17 points, 8 rebonds, 4 passes et 3 interceptions en moyenne). Pour se former en NCAA, il choisit donc North Carolina, l'ex-fac de Jordan, qu'il croisera brièvement. North Carolina... Un choix non neutre, puisque Duke, rival historique de NC (qui aurait été un choix logique, vu qu'il est natif de Durham) lui offrait également de l'accueillir.

Il vivra une première saison très formatrice (5,9 points et 5,5 rebonds), pendant laquelle il monta en puissance lors des 16 derniers matches (9,3 points et 5,5 rebonds). En 2003/2004, il manque les six premiers matches de la saison pour une blessure à un pouce. Le temps de revenir, et il fournit une copie dans les mêmes temps de passage que ceux de la saison passée (5,4 points et 4,9 rebonds). Le volet 2004/2005 est de loin le plus abouti qu'il connut collectivement. Deuxième joueur le plus adroit de son équipe (avec 54,8% à 2 points) derrière l'ancien Parisien Sean May, il est la plupart du temps missionné sur des tâches défensives, ce dont il s'acquitte à merveille, compte-tenu de son physique et de sa stature. Plus brillamment encore, il remporte le titre national NCAA le 4 avril 2005, devant presque 50 000 personnes, qui restera comme le fait d'arme majeur de sa carrière. En senior, du statut de joueur précieux, il passe à celui de joueur offensif : il est en effet le meilleur scoreur de son équipe (avec 12,9 points). Certes avec le plus petit ratio de sa fac depuis la fin de la 2e Guerre Mondiale... Lors du printemps 2006, il participe au camp pré-Draft d'Orlando, et y surprend tout le monde de par ses qualités athlétiques. Il en sort en effet major, sur 81 participants. Voilà qui justifie le choix fait par les Bucks de Milwaukee de le drafter en 39e position (2e tour). Son aventure NBA peut alors débuter.

Biographie : David Noel a toujours formuler le souhait de devenir coach durant sa carrière, vocation que beaucoup de ses coaches (en France ou ailleurs), lui ont conseillé d'assouvir. Il prit des cours de français pendant ses saisons dans l'Hexagone, mais sans parvenir à le parler réellement. Son film préféré est "Un Prince à New York". Outre North Carolina, il supporte Oklahoma City en NBA en basket, et les Colts d'Indianapolis ainsi que les Denver Broncos en football américain. Son surnom est "DNO".
Entraîneur :
- 2017/2018 : Southern Durham (High School).

Joueur :
- 2016/2017 : Cholet Basket (Pro A)
- 2015/2016 : Guaros de lara (Venezuela-LPB) puis Libertad Sunchales (Argentine-LigaA) et Orléans (Pro A)
- 2013/2015 : Orléans (Pro A)
- 2012/2013 : Gravelines-Dunkerque (Pro A) puis BK Edymax SPU Nitra (Slovaquie-Extraliga)
- 2010/2012 : Paris-Levallois (Pro A)
- 2009/2010 : Roanne (Pro A)
- Été 2009 : Summer League de Las Vegas avec les New York Knicks (NBA)
- 2008/2009 : Albuquerque Thunderbirds (D-League) puis Reno Bighorns (D-League) et Barangay Ginebra Kings (Philippines-PBA)
- Pré-Saison 2008/2009 : Los Angeles Clippers
- 2007/2008 : Milwaukee Bucks (NBA), puis Tulsa 66ers (D-League) et DKV Joventut Badalona (Espagne-ACB)
- Été 2007 : Summer League de Las Vegas avec les Milwaukee Bucks (NBA)
- 2006/2007 : Milwaukee Bucks (NBA)
- Été 2006 : Summer League de Long Beach avec les Dallas Mavericks
- 2002/2006 : North Carolina (NCAA)
- 2014/2015 : Finaliste du Championnat du Vénézuela
- 2008 : Drafté au Premier Tour en 14ème Position par les Albuquerque Thunderbirds (D-League)
- 2007/2008 : Premier de la Saison Régulière d'Espagne
- 2006 : Drafté au Second Tour en 39ème Position par les Milwaukee Bucks (NBA)
- 2005/2006 : Élu dans la Meilleure Équipe USBWA All-NCAA District III
- 2005/2006 : Vainqueur du Concours de Dunks Dell College
- 2005/2006 : Élu dans la Seconde Équipe de la Conférence ACC
- 2005/2006 : Premier de la Saison Régulière de la Conférence ACC
- 2004/2005 : Champion NCAA
- 2004/2005 : Premier de la Saison Régulière de la Conférence ACC
2016/2017 : Pro A - Ailier
13
04
17
CB -ProA 2016/2017
Cholet Basket vous propose de revivre la rencontre qui opposait Cholet à Nanterre le 11 avril 2017.
28
12
16
10x15_video_resume_cb-antibes.jpg
CB -ProA 2016/2017
Cholet Basket vous propose de revivre la rencontre qui opposait Cholet à Antibes le 27 décembre 2016.
30
09
16
10x15_video_presentation_joueurs_2016-2017.jpg
CB -ProA 2016/2017
CB -Joueurs et Staff
Cholet Basket vous propose une vidéo de présentation de ses joueurs pour la saison 2016/2017. Réalisation : Sonia Alberto.
28
09
16
10x15_video_presentation_effectif_2016-17.jpg
CB -ProA 2016/2017
CB -Club
CB -Joueurs et Staff
Cholet Basket vous propose une vidéo de présentation de son effectif version 2016/2017.
152991
Cholet Basket - PAU LACQ ORTHEZ (25-03-17)
152572
Tournoi des Quartiers 2017 (19/04/2017)
152571
Cholet Basket / Nanterre (11-04-17)
150116
Sessions Pro : Entraînement avec les jeunes de l'association CB
149991
Cholet Basket / Dijon 25/02/17
149887
Séance de dédicaces Brioche Pasquier à l'Hyper U les Herbiers 08-02-17
149864
Cholet Basket / Limoges 06/02/17
149698
Cholet Basket / Hyères-Toulon 14/01/17
149606
Cholet Basket / Antibes 27/12/16
149495
Cholet Basket / Orléans 10/12/16
149411
Cholet Basket / Gravelines-Dunkerque 26/11/16
149254
Cholet Basket / Chalon-sur-Saône 30/10/16
149237
Cholet Basket / Paris-Levallois 24/10/16
149197
Séance de dédicaces Brioche Pasquier au Super U Chemillé 26-10-16
149190
Entraînement avec les jeunes de la Tessoualle - 25-10-16
149139
Réception Bouyer Leroux - Limoges/CB 17-10-16
149104
Strasbourg - Cholet Basket à Bressuire Pro Stars (15-09-16)
149102
Khimki Moscou - Cholet Basket à Trélazé Pro Stars (16-09-16)
149101
Hermine de Nantes - Cholet Basket à Montaigu (25-08-16)
149097
Grand Prix Cholet Basket - 02-10-16
149022
Cholet Basket / Châlons-Reims 01/10/16
148993
Soirée Partenaires 2016
148991
Séance de dédicaces - Super U Les Arcades Rougé - 21/09/2016
148953
Soirée Abonnés, Supporters et Bénévoles - Saison 2016/2017
148944
Cholet Basket/Poitiers 30/08/2016
148796
Entraînement du 18-08-2016
150158
Trois joueurs de CB en professeur d'anglais au collège Charles de Foucauld (Beaupréau)
150146
Soirée Batistyl lors du match CB - Pau Lacq Orthez (25-03-2017)
149314
Cholet Basket / Strasbourg 12/11/16
Année / Equipe MJ Min Tr2 / Tt2 % Tr3 / Tt3 % Lfr / Lft % Ro / Rd Moy Pts Moy Int / Co BP / PD Eval
Cholet Pro A / / / / / /