Vous êtes ici

Kevin Dillard
Kevin Dillard
Meneur
2
Né le : 15 octobre 1989
A : Homewood, Illinois (USA)
Taille : 1m83
Poids : 83kg
Nationalité : Américaine
- 2015/2016 : Ludwigsburg (Allemagne-BBL), puis Cholet Basket (Pro A), Apollon Patras (Grèce-A1) et Anvers (Belgique-Scooore League). Cholet ne sera finalement qu'une courte étape du road-trip européen que Kevin Dillard a déjà sérieusement engagé. Coupé par Ludwigsburg en pré-saison, il atterrit à CB en octobre, où une époque où le club des Mauges se cherche un meneur de métier (Trevon Hughes remplit plus ou moins bien ce rôle). L'Américain ne va pas faire de vieux os sur les bords de Moine. Après une première apparition délicate à Limoges (2 points à 1/9 au tir), il se montre plutôt à son avantage devant Chalons-Reims (16 points et 5 passes...mais aussi 6 ballons perdus) mais quitte CB dès le mois de novembre. Il terminera la saison en disputant les playoffs du côté d'Anvers, en Belgique.

- 2014/2015 : VEF Riga (Lettonie-LBL), puis Pau-Lacq-Orthez (Pro A). Il participe, avec sa nouvelle formation, au tour préliminaire d'Euroligue face à Strasbourg (12 points et 4 passes au match retour), avant de s'illustrer en VTB League (11,6 points à 48% à 2 points ; 2,2 rebonds ; 4,6 passes ; 3,4 fautes provoquées pour 6,8 d'évaluation en 26'). Malgré une bonne campagne d'Eurocup (8,8 points ; 2,3 passes en 4 matches), l'expérience tourne court, puisqu'il quitte les bords de la Baltique en décembre, pour rejoindre l'Elan Béarnais, où il est censé suppléer Mo Finley, blessé. Dès son 2e match avec l'Elan, face à Cholet (27 points à 12/17, 4 passes et 4 fautes provoquées en 29'), il s'y impose comme un meneur sérieux, par ailleurs très habile pour se fondre dans un collectif. Il est par conséquent prolongé jusqu'au terme de la saison, et est l'homme à tout faire, au cœur d'un hiver pourtant glacial pour le club du Béarn (15 points à 45% à 3 points ; 2,5 rebonds ; 2,9 passes ; 3 fautes provoquées pour 13,4 d'évaluation en 24' entre la 20 et la 27e journée). Un vrai bon passage au sein de l'élite hexagonale (11,8 points à 34% à 3 points et 80% aux lancers ; 3,3 passes pour 10,4 d'évaluation en 25'), même si Claude Bergeaud railla parfois Dillard pour son manque de gestion.

- 2013/2014 : Novipiu Casale Monferrato (Italie-LNP Gold). Il entame sa carrière en 2e division transalpine. L'idéal pour s'éviter toute pression. Aux côtés de David Jackson (ex-Boulazac), il est le principal moteur de sa formation, mais agace parfois par son propension à forcer ses tirs (13 en moyenne lors des 4 premiers matches !). Plus altruiste par la suite, il dispute les demi-finales du championnat, dans la foulée d'une fin de saison plutôt convaincante (21 points, 3 passes et 5 fautes provoquées en 35' contre Angelico). Mais il demeure en formation (15,7 points à 35% à 3 points ; 3,2 rebonds ; 3,9 passes ; 1,4 interception en 31').

Formation : La carrière de Kevin Dillard prend un premier élan en 2008, lorsqu'il est élu "Mr Basketball", une distinction réservée aux joueurs de l'Illinois, décernée par les médias et les coaches, à destination du meilleur joueur de lycée. Sous sa direction à la mène, son lycée (Homewood-Flossmor) signera une très belle saison 2007/2008 (27 victoires et 2 défaites). Dillard en sera effectivement le premier responsable (23,3 points ; 5,6 passes et 4,3 rebonds), de par sa grande capacité de création et son côté malin (5,1 interceptions sur la saison). Ce meneur très tonique, capable de créer son propre shoot et de mettre n'importe qui sur les fesse grâce à son cross-over dévastateur, sera scouté par une multitude de facs (Georgetown et Kentucky notamment), mais il choisira Southern Illinois, qui a le mérite d'être l'université la plus proche de chez lui. Dès ses premiers pas en NCAA, il rassure ses coaches par son éthique de travail (il prit déjà l'habitude de rallonger les séances d'une heure, voire une heure et demie). Lors des ses deux premières saisons, il se montre très performant, et est d'ailleurs élu freshman de l'année en 2008/2009, dans la conférence MVC (12,2 points à 45% à 3 points ; 4,2 passes ; 1,3 interception ; 2 rebonds lors de sa première saison ; 12,3 points à 42% à 2 points ; 3,1 rebonds ; 5 passes et 1 interception lors de sa 2e saison). Mais de son propre aveu, il évolue "dans une zone de confort", puisque Southern est "sa" fac, celle qui jouxte sa ville de naissance.

C'est ainsi qu'il décide de lui-même de signer à Dayton. Il est alors considéré comme le meilleur transfert de l'histoire de la fac, mais n'arrive pourtant pas totalement en terrain conquis. En effet, le coach qui l'a fait venir, Brian Gregory, s'en va prendre d'autres fonctions. Et Dillard s'inquiète du traitement que lui réservera Archie Miller, le néo-coach des Flyers. Il ne va nullement le décevoir, et va littéralement cumuler les distinctions, au cours des 2 saisons passées chez les Flyers. Il inscrira en tout 913 points. Si l'on y ajoute les unités inscrites avec Southern Illinois, le total monte même à 1647 points inscrits, ce qui en ferait le 12e total de l'histoire de la fac de Dayton. En parallèle, ce meneur très créatif intègre le top 15 (14e) des meilleurs passeurs, toujours au regard de l'histoire de son université, alors même que la majorité des joueurs qui le précèdent ont effectué 3 saisons sous le maillot des Flyers. En 2012/2013, qui restera comme sa meilleure année universitaire (15,3 points à 39% à 3 points ; 4,5 passes et 1,9 rebond), il est le 8e joueur le plus adroit aux lancers de toute la NCAA (avec 89,2% de réussite sur la saison). En outre, il sera par deux fois le meilleur scoreur des Flyers, et le meilleur passeur en 2012/2013. Au terme de son cursus universitaire, il participe au tournoi pré-draft NBA de Portsmouth, mais n'est finalement pas drafté. En juillet, il est pourtant retenu dans l'effectif des Washington Wizards, en vue de la Summer League de Las Vegas. Mais il ne participera finalement à aucune des rencontres.

Biographie : Diplômé en études générales, Kevin Dillard a eu le malheur de perdre sa mère alors qu'il n'était âgé que d'un an. Une expérience dont il ne cessera de répéter qu'elle le rendra plus fort, au même titre que la disparition de sa grand-mère, peu avant une rencontre de High School, face à Rockford Boylan. Ce jour-là, il inscrira la bagatelle de 36 points !
- 2018/2019 : Jesi (Italie - Serie A2)
- 2017/2018 : PAOK Thessaloniki (Grèce-A1), puis Egis Korment (Hongrie-Division A)
- 2016/2017 : Pinar Karsiyaka (Turquie-BSL), New Zealand Breakers (Australie-NBL) puis Maccabi Ashdod (Israel-Winner League)
- 2015/2016 : Cholet Basket (Pro A), Apollon Patras (Grèce-A1) puis Antwerp (Belgique-Scooore League)
- Pré-saison 2015/2016 : Ludwigsburg (Allemagne-BBL)
- 2014/2015 : VEF Riga (Lettonie-LBL) puis Pau-Lacq-Orthez (Pro A)
- 2013/2014 : Casale Monferrato (Italie-DNA Gold)
- 2010/2013 : Dayton (NCAA)
- 2008/2010 : Southern Illinois (NCAA)

Équipe Nationale d'Albanie :
- 2016 : Sélectioin en Équipe Nationale d'Albanie
- 2015/2016 : Meilleur marqueur du championnat de Grèce
- 2012/2013 : Élu dans la Deuxième Équipe de la Conférence Atlantic 10
- 2011/2012 : Élu dans la Deuxième Équipe de la Conférence Atlantic 10
- 2008/2009 : Élu Meilleur Freshman de la Conférence MVC
- 2008/2009 : Élu dans la Meilleure équipe des Freshman de la Conférence MVC
2015/2016 : Pro A - Meneur
09
11
15
CB -ProA 2015/2016
Cholet Basket vous propose de revivre la rencontre qui opposait Cholet à Châlons-Reims le 7 novembre 2015.
148609
CHOLET BASKET / CHALONS-REIMS BASKET 07/11/15
Année / Equipe MJ Min Tr2 / Tt2 % Tr3 / Tt3 % Lfr / Lft % Ro / Rd Moy Pts Moy Int / Co BP / PD Eval
Cholet Pro A / / / / / /