Vous êtes ici

Marcellus Sommerville
Marcellus Sommerville
Intérieur
20
Né le : 21 février 1982
A : Peoria (USA)
Taille : 2m00
Poids : 102kg
Nationalité : Américaine
Université : Bradley (NCAA)
Situation de famille : Marié, 2 enfants
2009-2010 : A l'été 2009, son agent tente de le vendre ailleurs, ignorant des offres en France. Mais les propositions ne viennent point. Marcellus re-sollicite alors Nicolas Paul, son représentant au Havre. Ce dernier lui déniche un poste de pigiste médical en terrain connu, à Chalon, en octobre (9,9 pts - 4,9 rbs sur 8 matches de Pro A, 7,5 pts - 2,3 rebs sur 4 rencontres d'EuroChallenge).
Deux mois après la fin de sa pige en Bourgogne, Marcellus arrive à Cholet Basket. CB, en quête d'un intérieur depuis le prêt de Claude Marquis à Caserte et séduit par Sommerville lorsque celui-ci avait scoré 18 points et pris 12 rebonds avec Chalon face aux troupes d'Erman Kunter, le signe pour le reste de la saison. Dans un rôle d'intérieur remplaçant, l'ancien de Bradley, là encore, répond aux attentes. Il se montre notamment précieux en playoffs dans la conquête du titre, avec trois prestations entre 15 et 23 d'évaluation.
La nouvelle règle des " joueurs formés localement " le sépare cependant d'une prolongation de contrat avec le club des Mauges.

2008-2009 : Il est ensuite engagé par un club plus huppé, Roanne, contre lequel il avait scoré 26 unités lors du match d'appui au 1er tour des playoffs. Avec le Chorale, il ne déçoit pas, mais une blessure l'empêche de continuer sur sa lancée (15,1 pts -4,6 rbs après sept matches). Et comme le staff roannais veut un joueur opérationnel après Noël, il doit se résoudre à quitter la Loire. Rétabli, il trouve un employeur en mars 2009 en Belgique, au Dexia Mons-Hainaut, club avec lequel il atteint la finale du championnat (9,6 pts - 3,9 rbs sur 8 rencontres).

2007-2008 : Il contribue au surprenant parcours de la STB (14,1 pts - 6 rbs en saison régulière, 17,7 pts - 5 rbs en playoffs).

2006-2007 : Marcellus choisit alors l'Europe pour débuter sa carrière pro, et débarque à l'été 2006 en... Hongrie, dans le club d'Atomeromu SE Paks. Attiré par le fait de disputer une coupe d'Europe, l'Américain s'adapte bien au jeu Fiba (13,7 pts à 58 % à 2 pts - 3 rbs en Fiba EuroCup - 15,7 pts - 5,6 rbs en championnat). Mais dans une petite ville hongroise d'à peine 20 000 habitants et ayant pour principal décor une centrale nucléaire, le Chicagoan connaît plus de difficultés à apprécier sa nouvelle vie. En janvier, il quitte ainsi la Hongrie pour rejoindre, déjà, le Maine-et-Loire, en l'occurrence Angers.
Avec Angers BC 49, Marcellus se montre à son aise, finissant 5e scoreur de Pro B (17,1 pts, et 6,4 rbs). Cependant, son apport ne sauve pas l'ABC de la relégation. Ses prestations ont malgré tout attiré l'attention de Chalon-sur-Saône, qui le signe pour les playoffs. Et l'intérieur-shooteur, en sortie de banc, séduit la Pro A l'espace de six rencontres (9,7 pts - 3,7 rbs en 18'/match). L'histoire de Marcellus en France est alors lancée. A l'été 2007, après une Summer League NBA sans suite sous les couleurs de San Antonio, il s'engage avec Le Havre.

2003-2006 : Eligible pour la NCAA, Marcellus, très attaché à sa région d'origine où il a d'ailleurs organisé ces dernières années des camps de basket pour les jeunes avec notamment son ami NBAer Anthony Parker, décide de s'engager avec Bradley University. Cette petite fac' évoluant dans la Missouri Valley Conference siège en effet à... Peoria. Dès sa première année, il se montre performant (15,6 pts - 7,3 rbs). Il est élu " meilleur nouveau joueur " de la MVC, ainsi que dans le meilleur cinq. Il obtient de nouveau cette dernière distinction la saison suivante, après avoir affiché ses progrès (17,5 pts - 7,5 rbs - 37 % à trois points). Il montre une légère baisse de régime lors de sa dernière année universitaire, n'étant élu " que " dans le second cinq de la MVC (15,7 pts à 41 % aux tirs - 6,8 rbs). Mais lorsque " March Madness " 2006 arrive, Marcellus franchit un palier.
Tout d'abord, il est retenu dans le cinq idéal du tournoi de la MVC, où Bradley s'incline en finale face à Southern Illinois emmené par le MVP et futur coéquipier de Marcellus à Cholet, Randal Falker (16,8 pts - 7,3 rbs). Ensuite, il mène son équipe jusqu'au 1/8e de finale du tournoi NCAA, après s'être montré inarrêtable face au favori, Kansas, au 1er tour (21 pts - 5/8 à trois points - 8 rebonds, 19 pts - 6,8 rbs sur les trois matches). Le parcours de Bradley a déchaîné les passions Outre-Atlantique, et a valu à Marcellus les honneurs de la couverture de Sports Illustrated, le magazine sportif le plus aux Etats-unis ! A la fin de sa carrière universitaire, Marcellus est le seul joueur à figurer parmi le Top 5 des scoreurs et des rebondeurs de la MVC durant ses trois saisons à Bradley. Il est également le premier à avoir inscrit plus de 150 paniers à trois points et pris dans le même temps plus de 600 rebondeurs sur une période de trois saisons.
Invité au camp de pré-Draft NBA de Portsmouth, réservé à ceux ayant bouclé leur cursus NCAA, Marcellus s'y montre discret (5,5 pts - 3,5 rbs sur 2 matches). Jugé trop petit pour son poste d'intérieur, il n'est alors pas drafté. Mais la publicité autour du natif de Preoria lors du tournoi NCAA poussent cependant les Dallas Mavericks à le tester en Summer League. Il joue bien (14 pts - 4,6 rbs). Pas suffisant toutefois pour décrocher un contrat.

2002-2003 : Il trouve refuge à Southwestern Illinois, un Junior College. Et dans le championnat universitaire mineur qu'est la NJCAA, Marcellus brille (25,3 pts - 9,5 rbs). Il score dix fois 30 unités et plus, dont 43 points un soir, et est élu dans le meilleur cinq du pays. Son niveau intrigue USA Basketball, qui le présélectionne avant les Pan-Am Games. Il est d'ailleurs le seul joueur de Junior College invité.

2001-2002 : Finalement, il opte pour Iowa, bonne fac' de la très relevée Big 10 Conference. Mais là-bas, le coach, qui l'avait recruté pour le faire évoluer au poste d'arrière-shooteur, le place sur sa liste des "redshirts ", statut qui oblige un joueur à devoir patienter un an avant de disputer le championnat NCAA. Après une saison où il fut cantonné, donc, aux entraînements, Marcellus, déçu, décide, en août 2002, de quitter Iowa.

2000-2001 : C'est avec Central High School, lycée de sa ville natale de Peoria située près de Chicago, que Marcellus commence à se faire un nom sur les parquets de l'état d'Illinois. Un joueur universitaire passé ensuite par la NBA, AJ Guyton, ancien élève de Central High School, lui sert là-bas de mentor et lui apprend les vertus du travail. Si bien que lors de sa dernière saison lycéenne, après un studieux été à travailler son shoot extérieur, Marcellus se montre dominateur (19,7 points - 9,4 rebonds). L'athlétique intérieur de petite taille est ainsi élu en 2001 dans le meilleur cinq des joueurs de l'état aux côtés des futurs NBAers Will Bynum et autres Eddy Curry. Il rend en outre de superbes prestations au championnat national AAU (celui des sélections lycéennes), menant Illinois Gold à la 10e place. Considéré comme l'un des 100 meilleurs lycéens des États-Unis, Marcellus est alors logiquement courtisé par de gros programmes universitaires, notamment Kentucky, Illinois, Michigan State et Purdue.
- 2015/2018 : Orléans (Pro A puis Pro B)
- 2014/2015 : Regatas Corrientes (Argentine-LigaA)
- 2013/2014 : Aliaga Petkim (Turquie-TBL)
- 2012/2013 : Nancy (Pro A)
- 2011/2012 : Le Mans (Pro A)
- 2010/2011 : Paris-Levallois (Pro A)
- 2009/2010 : Chalon sur Saône (Pro A) puis Cholet Basket (Pro A)
- 2008/2009 : Roanne (Pro A) puis Mons-Hainaut (Belgique-D1)
- 2007/2008 : Le Havre (Pro A)
- Juillet 2007 : Summer League à Las Vegas avec les San Antonio Spurs (NBA)
- 2006/2007 : Atomeromu SE Paks (Hongrie-A Division) puis Angers (Pro B) puis Chalon sur Saône (Pro A)
- Juillet 2006 : Summer League à Long Beach avec les Dallas Mavericks (NBA)
- 2003/2006 : Bradley (NCAA)
- 2002/2003 : Sourthwestern Illinois (NJCAA)
- 2001/2002 : Iowa (NCAA)
- 2011/2012 : Finaliste ProA
- 2009/2010 : Champion de France ProA
- 2009/2010 : Premier de la Saison Régulière ProA
- 2008/2009 : Finaliste de Belgique
- 2008/2009 : Premier de la Saison Régulière de Belgique
- 2006 : Drafté au Deuxième Tour en 15ème Position par les Atlanta Krunk Wolverines (CBA)
2009/2010 : Pro A - Intérieur
10
04
17
10x15_video_cb.jpg
CB -ProA 2016/2017
Cholet Basket vous propose de revivre la rencontre qui opposait Cholet à Orléans le 7 avril 2017.
12
12
16
10x15_resume_cb-olb.jpg
CB -ProA 2016/2017
Cholet Basket vous propose de revivre la rencontre qui opposait Cholet à Orléans le 10 décembre 2016.
09
05
16
CB -ProA 2015/2016
Cholet Basket vous propose de revivre la rencontre qui opposait Cholet à Orléans le 7 mai 2016.
26
10
15
CB -ProA 2015/2016
Cholet Basket vous propose de revivre la rencontre qui opposait Cholet à Orléans le 24 octobre 2015.
12
06
12
CB -ProA 2011/2012
Cholet Basket vous propose de revivre la rencontre qui opposait Cholet au Mans le 9 juin 2012 lors de la Belle des Demi-Finales de Play-Offs.
  •  
  • 1 sur 2
  • >
149495
Cholet Basket / Orléans 10/12/16
148652
Le Mans/Cholet Basket Finale 13/06/2010
148649
Cholet Basket/Poitiers Quart de finale aller 18/05/2010
148529
Cholet Basket/Rouen 11/05/2010
148528
Cholet Basket/Lyon-Villeurbanne 24/04/2010
148527
Cholet Basket/Chalon 10/04/2010
148526
Cholet Basket/Nancy 27/03/2010
148525
Cholet Basket/Gravelines-Dunkerque 13/03/2010
148524
Cholet Basket/Dijon 27/02/2010
148523
Cholet Basket/Vichy 06/02/2010
Année / Equipe MJ Min Tr2 / Tt2 % Tr3 / Tt3 % Lfr / Lft % Ro / Rd Moy Pts Moy Int / Co BP / PD Eval
2009/2010 Cholet Pro A 13 13 14 / 30 46 17 / 37 45 1 / 2 50 8 / 22 2 80 6 0 / 0 0 / 0 5
2009/2010 Cholet Play-Offs 6 23 11 / 27 40 11 / 31 35 5 / 8 62 6 / 29 5 60 10 0 / 0 0 / 1 10
2009/2010 Cholet Pro A 13 13 14 / 30 46 17 / 37 45 1 / 2 50 8 / 22 2 80 6 0 / 0 0 / 0 5
2009/2010 Cholet Play-Offs 6 23 11 / 27 40 11 / 31 35 5 / 8 62 6 / 29 5 60 10 0 / 0 0 / 1 10