Vous êtes ici

Rodrigue Mels
Rodrigue Mels
Meneur/Arrière
9
Né le : 15 avril 1985
A : Les Abymes (Guadeloupe)
Taille : 1m87
Poids : 81kg
Nationalité : Française
Né aux Abymes en Guadeloupe, Rodrigue souhaite débuter dans le sport par le football ou le basket. Mais lorsqu'il pointe au bureau d'inscription du club de football, la porte est toujours... fermée. Il se tourne donc vers le club de basket de la Redoutable, à Pointe-à-Pître, ville limitrophe de son lieu de naissance. Une aubaine pour Rodrigue car la pratique de la balle orange lui donne une belle excuse pour éviter... le centre aéré.

Très athlétique, retenu dans la sélection antillaise "guymargua", Rodrigue est vite considéré comme l'un des meilleurs potentiels français dans sa classe d'âge, au même titre que les Johan Petro, Pape-Philippe Amagou, Yannick Bokolo et autres Ali Traoré. Il débarque ainsi à l'Insep à l'été 2000. Avec l'équipe du Centre Fédéral, l'arrière guadeloupéen s'affirme en N1 dès sa seconde année, à seulement 16 ans (10,1 pts - 3 rbs - 2,3 passes en 22'/match). Et il dispute dans la foulée l'Euro U16 avec les Bleuets (5 pts - 3 rbs en 15'/match). La saison suivante, malgré une moins bonne évaluation (6,5 contre 8,3) en raison d'un ratio passes-balles perdues négatif (1,4 contre 2,9), il confirme ses capacités offensives, scorant même un soir 30 points (10,4 unités - 2,8 rbs au total).

A l'intersaison 2003, "¨Pepyto " (un de ses surnoms) choisit Nancy pour poursuivre sa formation. Avec les Espoirs, dont il est le meilleur marqueur, il brille, menant les siens au titre de Champion de France (18,4 pts à 48 % aux tirs - 4,2 rbs - 3 passes). Avec les pros, il n'est utilisé que pour le " garbage time " en Pro A (6 apparitions pour 4'/match). Mais son coup de main en Fiba Europe League (3,3 pts en 10'/match sur trois rencontres) lui donne l'espoir de signer son premier contrat pro. Cependant, Jean-Luc Monschau, qui succède à cet instant au coaching à Sylvain Lautié, ne lui propose qu'un baïl de stagiaire de deux ans. Rodrigue refuse, si bien qu'il doit patienter trois années avant de pouvoir signer pour une autre équipe pro, règlement LNB oblige.

Déçu, le Guadeloupéen décide de rentrer chez lui, à l'été 2004, pour reprendre ses études. On le croit perdu pour le basket de haut-niveau. En fait, il ne l'est point. Après s'être maintenu en forme une saison avec le club guadeloupéen de Ban-e-Lot en N3 antillaise, il rejoint en effet le système universitaire américain et le Midland Community College, Junior College situé au Texas et qui a vu grandir les futurs NBAers Spudd Webb et Mookie Blaylock.

A un niveau réservé aux joueurs en attente d'être éligible pour la NCAA, Rodrigue se montre performant dès sa première saison (12,3 pts - 2,7 rbs). Et la suivante, il devient une star du championnat. Il est le meilleur marqueur de sa formation, n°2 des classements US (14,8 pts à 47 % aux tirs, et 3,6 rbs). Il conduit Midland au titre national en 2007, le second seulement dans l'histoire de l'établissement. Et il est élu MVP du tournoi final (24 pts - 6/9 à 3 pts - 5 passes en finale). Intéressé par son niveau de jeu, Cal State Northridge, fac' de la peu coté Big West Conference, le recrute. Son premier exercice en NCAA est discret (5,3 pts en 15'/match). Le début de sa dernière saison universitaire est similaire. Mais il monte en régime à la fin de l'hiver, scorant 15 points et plus à huit reprises sur les seize dernières parties de la saison régulière, dont une pointe à 28 (9 pts/match au total en 18'). Et puis, lors du tournoi final de la Big West, " Hot Rod ", autre surnom hérité aux USA, réédite ses prestations réalisées deux ans plus tôt en Junior College. Il livre 28 pts - 7 rbs - 3 passes en demi-finale, 23 pts - 7 rbs - 3 passes en finale, mène ses coéquipiers à la victoire et est élu MVP du tournoi ! Enfin, pour finir sa carrière universitaire, au 1er tour NCAA face à Memphis, Rodrigue score 15 points tout comme le meneur adverse, Tyreke Evans, futur rookie de l'année en NBA.

L'heure étant venue de passer pro, Rodrigue signe à l'été 2009 pour un an avec Cholet Basket. Mais sa période d'essai d'un mois prend fin au bout de deux semaines. Début novembre, le Guadeloupéen rebondit en Grèce, à l'AEK Athènes. Il est utilisé avec parcimonie (10'/match, 3,1 pts - 1,9 rbs) mais apprécié pour ses qualités défensives, il est prolongé une saison de plus. Cependant, mi-janvier 2011, énervé par les salaires et les loyers impayés par l'AEK, il quitte la Grèce (5,5 pts - 2,8 rbs en 11 matches). A l'été 2011, Rodrigue signe un contrat avec Chalons-Reims, en Pro B, pour débuter, enfin, sa carrière pro en France. Il y effectue une belle saison (14,4pts, 3 rbds, 2 passes, 2 interceptions et 2 balles perdues pour 12,2 d’évaluation) et son nouveau club se hisse jusqu’en demi-finale des play-offs. Rodrigue termine 2e meilleur marqueur de son équipe (14,4pts) derrière l’américain Nate Carter et 3e meilleur marqueur du championnat.

JD
- 2014/2016 : Orchies (Pro B)
- 2011/2014 : Chalons-Reims (Pro B)
- Octobre 2009 à Février 2011 : AEK Athènes (Grèce-A1)
- PréSaison 2009/2010 : Cholet Basket (Pro A)
- 2008/2009 : California State Northridge (NCAA)
- 2005/2007 : Midland CC (Junior College)
- 2004/2005 : West Indies
- 2003/2004 : Nancy (Espoirs et Pro A)
- 2000/2003 : INSEP (N1)

Equipe de France :
- 2002 : Sélection en Equipe de France des 18 ans et moins
- 2001 : Sélection en Equipe de France des 16 ans et moins et Participation au Championnat d'Europe en Lettonie
- 2012/2013 : Finaliste ProB
- 2008/2009 : MVP du Tournoi Big West
- 2008/2009 : Elu dans la Meilleure Equipe de la Big West
- 2008/2009 : Vainqueur du Tournoi Big West
- 2008/2009 : Premier de la Saison Régulière Big West
- 2003/2004 : Champion de France Espoirs
2009/2010 : Pro A - Meneur/Arrière
Année / Equipe MJ Min Tr2 / Tt2 % Tr3 / Tt3 % Lfr / Lft % Ro / Rd Moy Pts Moy Int / Co BP / PD Eval
Cholet Pro A / / / / / /