Anthony GOODS

Arrière / Ailier
Anthony
GOODS
photo_joueur
25
GOODS
2323Minutes
7.177.17points marqués
1.51.5rebonds
1.251.25passes décisives
4.254.25evaluation
Moyenne sur la saison
en savoir plus
21 juin 1987
Pomona, Californie (USA)
Américaine
1m91
91kg
  • présentation
  • carrière
  • palmarès
  • saisons à CB
  • statistiques
- 2015/2016 : Cholet Basket (Pro A), puis Guaros de Lara (Venezuela-LPB) Satisfait de son apport deux saisons plus tôt, Laurent Buffard fait le forcing auprès de ses dirigeants pour le récupérer. Hélas, le shooteur américain, véritable globe-trotteur (11 clubs en 7 ans !), pas toujours verni dans ses choix à l'étranger, a franchement perdu de sa superbe lors de ses différentes piges en Israël ou ailleurs. Si CB vient à bout de l'Asvel en partie grâce à lui (16 points à 2/3 à 3 points), ça ne sera en réalité qu'un trompe-l'œil (7,2 points à 40% à 3 points ; 1,5 rebond ; 1,3 passe). Globalement, il est donc très en-deçà de ses premières sorties avec CB. Ecarté en décembre, il terminera la saison au Venezuela, à Guaros de Lara.

- 2014/2015 : Ludwigsburg (Allemagne-BBL), puis Galil Gilboa (Israël-Winner League), et Ironi Nes-Ziona (Israël-Winner League). Encore une saison à bourlinguer ! Dès septembre, il quitte le championnat allemand sans même y avoir disputé une seule minute, puisqu'il est coupé après 6 matches de préparation. En quête de rebond, il rejoint un championnat qu'il connaît bien : celui d'Israël. Là encore, il y retrouve ses repères. D'abord avec le Galil Gilboa (10,9 points à 37% à 3 points ; 2,8 rebonds et 1,7 passe), qui peinera grandement en championnat, puis en effectuant son retour à l'Ironi Nes-Ziona, où il fit un brillant passage lors de la saison précédente. Mais en six rencontres, il n'a pas le loisir de révolutionner le jeu de ce candidat aux playoffs, malgré des sorties correctes (11,9 points à 43% à 3 points ; 2,1 rebonds ; 1,6 passe en 26').

- 2013/2014 : Hapoel Holon (Israël-Winner League), puis Ironi Nes-Ziona (Israël-Winner League) et Cholet Basket (Pro A). Ayant tapé dans l'œil de la majorité des clubs israéliens, il décide de poursuivre l'aventure dans ce pays, mais ne convainc pas dans son premier club d'Holon (10 points à 29% à 2 points ; 2,2 rebonds ; 1,8 passe en 29' ; 5 matches disputés). Il change de crémerie au bout d'un mois et atterrit à Ironi Nes-Ziona, un promu dans l'élite nationale. Il y est bien plus à son aise (17,4 points à 39% à 3 points ; 3,6 rebonds en 30'), mais demeure malgré tout à la recherche d'un autre niveau. C'est ainsi qu'il est annoncé à Cholet, qui cherche à densifier son effectif après le départ de Terrell Stoglin, et l'arrivée aux manettes de Laurent Buffard. Pour son premier match en Eurochallenge face aux Hongrois de Szolnok, il est de suite dans l'allure (21 points à 3/5 à 3 points en 30') et montre qu'il constituera un élément précieux en vue de la fin de saison. Si Cholet vivotera dans la 3e compétition européenne, Goods sera effectivement un soutien de premier choix en championnat (19 points à 7/10, 3 rebonds, 4 passes et 5 fautes provoquées en 26' contre Antibes), pour permettre à CB de renouveler son bail en Pro A, malgré une fissure de la rotule en fin de saison (il manquera les 7 derniers matches). Par ailleurs bon défenseur, il laissera néanmoins un bon premier souvenir dans les Mauges (12,9 points à 43% à 3 points ; 2,9 rebonds ; 2,3 passes ; 2,7 fautes provoquées pour 12,4 d'évaluation en 26').

- 2012/2013 : BC Kiev (Ukraine-Superleague), puis Hapoel Tel-Aviv (Israël-Winner League). De retour en Europe, il ne va pas encore y connaître l'extase. Pourtant, il porte à bout de bras son premier club de la saison, en Ukraine, en étant le meilleur réalisateur offensif (17,2 points), en n'étant pourtant pas tout à fait au top de sa forme derrière l'arc (seulement 25% sur la saison). Il y signe pourtant quelques jolis récitals, à l'image de ces 32 points à 11/22 contre Azovmash. Mais collectivement, la saison tourne au vinaigre, et une partie du contingent américain du club de la capitale est libéré, faute de pouvoir verser les salaires ! Valises en mains, Goods décide de filer en Israël, où en plus de jouer les premiers rôles (15,6 points ; 2,6 rebonds et 2,2 passes) grâce notamment à une adresse assez remarquable (57% à 3 points), il découvre les joies des grosses ambiances à l'Européenne. De celles-ci, il tirera notamment la volonté de tourner des documentaires tournées autour de l'histoire du basket dans le Vieux Continent.

- 2011/2012 : Dakota Wizards (NBA D-League), puis Banca Tercas Teramo (Italie-Série A) et Fort Wayne Mad Ants (NBA D-League). Alors qu'il recherche une opportunité de s'envoler pour l'Europe, il doit faire face au lockout NBA, qui voit de nombreux joueurs de la grande ligue s'exiler temporairement dans le Vieux Continent. Ainsi, il doit à nouveau se contenter de la D-League, avec une certaine réussite là encore. Avec Dokata, il dispute ainsi 8 matches pour un bilan globalement similaire avec celui qui fut le sien l'année précédente dans cette même franchise (17,1 points à 43% à 3 points ; 2,8 rebonds ; 2,5 passes). En parallèle, il dispute un camp d'entraînement avec OKC, et a le malheur d'être le dernier coupé... lors du dernier jour ! En janvier, il connaît enfin sa première expérience européenne, au sein d'une modeste formation de 1re division italienne. Il n'y dispute que 5 matches (9,2 points ; 2 rebonds ; 0,8 passe ; 2,4 fautes provoquées en 28'), en apportant son adresse extérieure (43% derrière l'arc). Problème : il n'y est tout simplement pas payé !! Sans argent, il terminera l'exercice en D-League, du côté de Fort Wayne (11,1 points à 43% à 3 points ; 2,2 rebonds ; 2,4 passes en 10 matches).

- 2011 : Trotamundos de Carabobo (Venezuela-LPB). Pour sa première expérience en-dehors des Etats-Unis, il prend part aux playoffs du championnat du Venezuela, en se montrant cohérent mais relativement peu adroit, notamment lors des quarts de finale (7,3 points à 30% à 2 points ; 3 passes). Son équipe échouera finalement en demi-finale.

- 2009-2011 : Bakersfield Jam (NBA D-League), puis Fort Wayne Mad Ants (NBA D-League) et Dakota Wizards (NBA D-League). Après avoir essuyé une blessure à la sortie de fac, il reçoit une proposition pour évoluer en Espagne, mais fait finalement le choix de démarrer sa carrière professionnelle dans l'antichambre de la NBA, où il est drafté au 3e tour (36e position). A Bakersfield, Il n'y dispute que 9 matches, avec un bilan modeste (3 points ; 2,1 rebonds et 1,6 passe), avant de rejoindre en décembre 2009 une autre franchise, celle de Fort Wayne, où il prend part qu'à une seule rencontre. Il achèvera la saison sur une bien meilleure note (18,2 points ; 4 rebonds ; 2,2 passes en 32') du côté des Dakota Wizards, affiliés à Memphis et aux Washington Wizards, où il montre enfin sa vraie valeur au shoot (38% à 3 points), en ayant scoré 34 points et capté 8 rebonds contre... Fort Wayne, son ex-équipe. Il est vrai qu'en parallèle, il a tiré un trait sur ses soucis physiques.

Formation : Au lycée, il évolue à Centennial et sera capitaine de sa formation en 2004 et 2005. Lors de son année junior, il tournera à 17 points, 5 passes et 3 rebonds en moyenne. En 2004, il intègre l'équipe de l'ouest lors du festival du Youth Development Festival, qui réunit les meilleurs lycéens des Etats-Unis. Dès sa 2e année en High School, il attire les regards de l'université de Stanford (NCAA), qu'il rejoindra effectivement en 2005, après avoir été pisté par Georgia Tech, Kansas ou encore Arizona. Il vit une première saison très compliquée, dans une conférence (la très relevée Pacific-12 Conference) où il croise notamment Russell Westbroook, Kevin Love ou encore James Harden. Il grappille un peu de temps de jeu en fin de saison, mais demeure encore une rotation (2,7 points ; 1,5 rebonds en 2005/2006). En janvier 2007, il signe son record de points avec sa fac, en enquillant 30 points contre Washington State. Symbole de sa progression linéaire : lors de son année senior, il figure dans le cinq majeur de son équipe à 32 reprises sur 33 matches disputés, pour un bilan plus que correct à l'arrivée (16,2 points, 3,3 rebonds et 1,8 passe).

Biographie : Anthony Goods est né le 21 juin 1987 à Pomona, en Californie. Il a deux sœurs (Teri et Tracey) et un frère (Daryl). Collectionneur de chaussures de basket, Il envisage d'ouvrir son propre magasin à la fin de sa carrière. Il débute le basket avec son père, mais également dans son quartier, où il devient rapidement une terreur du 1 contre 1. Sa mère l'inscrit alors dans une ligue. En mars 2018, alors qu'il évolue à Poitiers (Pro B), il sort "The Derby", un documentaire qui raconte les coulisses et l'histoire du clasico Limoges-Pau. Un film qui lui prit 6 mois de travail et qui aura germé dans son esprit après avoir pris part au duel le plus célèbre du basket français début 2017. L'œuvre, coréalisée avec Marion Polk sera saluée par la critique pour sa qualité. En parallèle, il gère "Eurostep Podcast", une émission en ligne qui réalise des interview de joueurs américains évoluant en-dehors des Etats-Unis. Après sa carrière, il envisage d'ailleurs de poursuivre ses projets dans la création, la production et la diffusion de contenus sportifs, notamment concernant la basket européen.
- 2018/2019 : SLUC Nancy (France Pro B)
- 2017/2018 : Union Poitiers basket 86 (France Pro B)
- Janvier 2017 : Energa Czarni Slupsk (Pologne-PLK)
- Décembre 2016 à Janvier 2017 : Élan Béarnais Pau-Lacq-Orthez (Pro A)
- Été 2016 : Soles de Santo Domingo (République Dominicaine-LNB)
- 2015/2016 : Cholet Basket (Pro A) puis Garos de Lara (Venezuela-LPB)
- Mars à Mai 2015 : Ironi Nes-Ziona (Israël-Winner League)
- Novembre 2014 à Mars 2015 : Galil Gilboa (Israël-Winner League)
- Pré-Saison 2014/2015 : MHP Riesen Ludwigsburg (Allemagne-BBL)
- 2013/2014 : Hapoel Holon (Israël-Winner League) Ironi Nes-Ziona (Israël-Winner League) puis Cholet Basket (Pro A)
- 2012/2013 : BC Kiev (Ukraine-Superleague) puis Hapoel Tel-Aviv (Israël-Winner League)
- 2011/2012 : Dakota Wizards (D-League) puis Banca Tercas Teramo (Italie-SerieA) et Fort Wayne Mad Ants (D-League)
- Été 2011 : Trotamundos de Carabobo (Vénézuéla-LPB)
- 2010/2011 : Fort Wayne Mad Ants (D-League) puis Dakota Wizards (D-League)
- 2009/2010 : Bakersfield Jam (D-League)
- 2005/2009 : Stanford (NCAA)
- 2016 : Premier de la Saison Régulière de la Division Sud de République Dominicaine
- 2010 : Drafté au Quatrième Tour en 7ème Position par les Fort Wayne Mad Ants (D-League)
- 2009 : Drafté au Troisième Tour en 36ème Position par les Bakersfield Jam (D-League)
- 2007/2008 : Finaliste du Tournoi de la Conférence Pac 10
- 2007/2008 : Premier de la Saison Régulière de la Conférence Pac 10
Saison
Nom du club
Nom de la compétition
Nombre de matches
Temps de jeu
Nombre de points
Pourcentage aux tirs
Pourcentage aux tirs à deux points
Pourcentage aux tirs à trois points
POURCENTAGE aux LANCERS-FRANCS
NOMBRE DE REBONDS OFFENSIFS
NOMBRE DE REBONDS DÉFENSIFS
NOMBRE TOTAL DE REBONDS
Nombre de contres
Nombre de passes décisives
Nombre d'interceptions
Nombre de balles perdues
NOMBRE DE FAUTES INDIVIDUELLES
évaluation
2018-2019CholetJeep Elite1113.23.544.4%23.1%42.1%69.2%0.11.31.40.10.80.40.50.53.4
2018-2019NancyFrance - Pro B Leaders Cup627.511.251.4%59.1%26.5%100%01.21.202.511.71.78.5
2018-2019NancyFrance - Pro B1225.912.951%54.3%36.1%77.1%0.21.71.902.40.52.11.29.3
2017-2018PoitiersFrance - Pro B Leaders Cup3261450%38.9%50%100%0.31.7202.30.71.71.311
2017-2018PoitiersFrance - Pro B3433.117.253.8%48.2%40.6%86.5%0.22.93.102.30.51.9013.6
2016-2017Pau-L-OrthezFIBA Europe Cup420.89.862.1%58.3%53.8%100%0.31.82.102.310.8111.5
2016-2017Pau-L-OrthezJeep Elite427.39.840.9%41.2%33.3%66.7%0.32.52.8020.311.87.3
2016-2017Energa Czarni SlupskPoland - PLK1628.812.949.8%45.8%33.8%78.2%0.12.52.604.40.72.61.910.9
2016-2017STK Czarni SlupskPoland - PLK1628.812.949.8%45.8%33.8%78.2%0.12.52.604.40.72.61.910.9
2016-2017Energa Czarni SlupskPoland - PLK Play-Offs1020.88.651%41.5%32.3%91.7%0.311.303.40.61.61.37.6
2016-2017STK Czarni SlupskPoland - PLK Play-Offs1020.88.651%41.5%32.3%91.7%0.311.303.40.61.61.37.6
2015-2016CholetJeep Elite1223.57.243.8%38.5%40%71.4%0.41.11.501.30.31.51.34.3
2014-2015Nes ZionaIsrael - Winner League Play-Offs327.3626.9%21.4%33.3%0%0.32.32.601.30.71.31.33
2014-2015Nes ZionaIsrael - Winner League926.113.946.8%33.3%45.5%71.4%0.21.71.901.70.61.82.28
2014-2015Galil GilboaIsrael - Winner League1226.210.952.4%45.6%37.5%73.9%0.42.32.701.70.21.91.37.9
2013-2014CholetJeep Elite1026.712.958.7%60.8%43.6%84.2%0.12.82.902.30.51.7212.4
2013-2014Nes ZionaIsrael - Winner League530.617.462.7%54.8%39.1%89.7%0.23.43.600.80.42.81.413.2
2013-2014Hapoel HolonIsrael - Winner League628.81039.7%29.2%35.5%56.5%0.31.82.101.80.32.514
2013-2014CholetFIBA Europe Cup424.810.559.6%44.4%33.3%85%01.51.501.80.83.32.36.5
2012-2013BC KyivUkraine - Superleague3034.817.252.6%46.1%24.8%78.9%0.62.73.303.812.51.913.3
2012-2013Hapoel Tel AvivIsrael - Winner League Play-Offs327.318.369%55.6%66.7%91.7%0.31.31.601.712.72.315.7
2012-2013Hapoel Tel AvivIsrael - Winner League924.612.151.4%45.5%50%62.1%03301.90.71.7110.2
2011-2012Fort Wayne Mad AntsG-League1029.411.150.4%39.3%43.3%80%0.222.20.12.40.72.81.67.7
2011-2012Santa Cruz WarriorsG-League835.517.150%38.9%42.9%84.4%02.82.802.50.93.31.510.9
2011-2012BT TeramoItaly - LBA Serie A528.69.246.8%35.3%42.9%77.8%0.21.8200.812.82.45.2
2010-2011Santa Cruz WarriorsG-League3732.818.253.2%43.3%38%88.4%0.53.540.12.20.82.31.414
2010-2011Fort Wayne Mad AntsG-League14053.2%0%0%0%00000010-1
2009-2010Bakersfield JamG-League916.7327.5%25.9%15.8%80%02.12.101.60.611.42.1
2005-2006Stanford CardinalNCAA2202.743.5%45.5%34.4%75%00000.50.2003.3
SAISON