Vous êtes ici

CHOLET, STRASBOURG ET GRAVELINES SE PARTAGENT LA PLACE DE LEADER

12
10
17

Retour complet sur la quatrième journée du championnat Espoirs.

Trois, c'est le nombre d'équipes invaincues en championnat Espoirs après quatre journées de championnat. Les semaines passent et Strasbourg comme Cholet s'affirment comme les deux "gros" du championnat. Mais derrière, et même si cela n'a pas été évident à Boulazac, Gravelines-Dunkerque ne faiblit pas. Compte-rendu de la quatrième journée Espoirs match par match.

 

  • Bourg-en-Bresse vs Antibes : 71-69

Pendant 30 minutes, Antibes a dominé son adversaire et a bien cru pouvoir accrocher un premier succès cette saison. Guidés par un très bon Tom Wiscart-Goetz, de retour à la compétition, les Antibois ont montré de belles choses offensivement et surtout défensivement. Malheureusement, le dernier quart-temps a été très compliqué pour eux (21-12). Ils n'ont rien pu faire face au retour des Burgiens qui se sont imposés en toute fin de rencontre. Thibaut Desseignet (21 points) termine meilleur marqueur de son équipe. Les Sharks doivent absolument garder cet état d'esprit pour espérer pouvoir gagner un match le plus rapidement possible. Ils en ont les moyens. 

Christian Corderas (Antibes) : "Enregistrant le retour de Wiscart-Goetz, permettant de rééquilibrer en terme de poste de jeu l'effectif des Sharks, les Espoirs Antibois ont eu une belle réaction d'orgueil après un début de saison compliqué en terme de niveau de jeu et d'attitude plus globalement. Le match est équilibré même si la JL Bourg accuse un léger déficit à la mi-temps. Les Sharks se détachent dès l'entame du troisième quart-temps pour mener d'une dizaine de points. Petit à petit, les joueurs burgiens grignotent leurs retards, Antibes accusant le coup avec la sortie prématurée de Thomas Durand (cheville) et les nombreuses fautes des joueurs intérieurs (5 fautes pour B. Maukner et I. Mayembo). Les Sharks auront finalement deux fois l'occasion de conclure le match à 69-69 en toute fin de temps réglementaire :  Sur une faute à 3-points sifflée non réparée par des lancers francs, sur un drive contesté qui verra Antibes coup sur coup perdre la balle de match et immédiatement être sanctionné d'une faute antisportive sur le buzzer ! Résultat cruel mais une prestation globale positive."

Jean-Luc Tissot (Bourg) : "Mes joueurs abordaient ce quatrième match avec le triple avantage d'être sur une série de deux victoires, de jouer à domicile et de jouer contre une équipe d'Antibes sévèrement battue contre le Portel dans sa salle la semaine précédente. Nous avons pourtant subi 40 minutes durant le jeu d'Antibes sous l'impulsion du duo Durand - Wiscart-Goetz. La sortie sur blessure du premier, et quelques décisions arbitrales en leur défaveur nous permet de nous en sortir in extremis... Il y a des victoires que l'on a l'impression de mériter plus que d'autres. Une décision en prolongation aurait donné une issue plus sportive à une rencontre durant laquelle la domination d'Antibes n'a eu d'égal que notre volonté de ne pas céder... De mon côté, le duo Théo Rey - Thibault Desseignet  alimente le scoring et amène une prise de responsabilités quelque peu délaissée par les autres joueurs, surtout que la paire Collin - Van Ounsem  était moins à la fête que contre Dijon. Une troisième victoire en quatre matchs, cela met de l'essence dans le moteur, et il en faudra pour les rencontres qui se présentent à nous (au Mans, contre Monaco et Cholet, à Chalon)."

 

  • Châlons-Reims vs Elan Chalon : 71-59

Sans Thomas Pottier blessé et privé rapidement de son meilleur intérieur Louis Cassier, le CCRB a quand même répondu présent face à l'Elan Chalon. Grâce à une solidarité de tous les instants et malgré un mauvais début de match, Martin Imhoff et ses coéquipiers ont montré les crocs. A l'image d'un Jules Rambaut jamais avare de sacrifices pour aider son équipe à gagner face à un gros de ce championnat. Match à oublier pour Chalon-sur-Saône. Encore invaincus avant le début du match, les Chalonnais n'ont malheureusement pas répondu présents. Victor Mopsus (6 points à 1/7) et Etienne Ca (8 points) ont été trop moyens. A noter la belle performance du Varois Hugo Besson (2001) qui malgré son jeune âge a terminé la rencontre avec 18 points pour 18 d'évaluation. 

Romain Chenaud (Chalon) : Défaite logique de notre équipe contre Châlons-Reims mieux organisée que nous actuellement sur le plan collectif. L'absence de Jan et Szymon Wojcik (examens scolaires en Pologne) était contrebalancée par les blessures de Pottier, puis rapidement de (Louis) Cassier (2e minute). Mais nous avons affiché un manque de maîtrise technique et émotionnelle trop important lors du deuxième et troisième quart-temps pour espérer l'emporter. (Florian) Ferreira et (Jules) Rambaut ont été très impactant pour le CCRB. Réaction attendue vendredi pour le derby bourguignon.

Patrice Koenig (Châlons-Reims) : "Après à la défaite à Strasbourg, nous avions à cœur de nous rattraper. Mais malheureusement l'entame de match n'était pas celle que nous attendions. Après avoir perdu Pottier la veille, nous perdons Cassier après deux minutes de jeu (entorse pour les deux). Cette blessure a marqué une période de flottement et nous étions dominé des deux côtés du terrain (9-18). À partir de ce moment, Arthur Leboeuf et ses coéquipiers ont changé d'attitude et sont enfin rentrés dans le match. Les alternances défensives ont été payantes et la dynamique a changé de camp. Notre adresse est de retour et nous contrôlons la bataille du rebond (44 à 28). L'engagement et la solidarité ont été exemplaires et nous validons une troisième victoire."

 

  • Cholet vs Dijon : 88-59

Favori de ce championnat, Cholet monte en puissance semaine après semaine à l'image de Killian Hayes qui a livré sa performance la plus aboutie cette saison (18 points à 8/9 aux tirs et 7 passes décisives). Malheureusement pour Dijon, il n'y a pas que le jeune meneur de jeu à contenir du côté du CB. Youri Morose (6 points, 8 passes décisives et 11 rebonds) et Yannis Thalgott (18 points à 6/10 à 3 points) ont aussi fait souffrir les Bourguignons, qui après une bonne première mi-temps ont encaissé un 20-2 dans le troisième quart temps. Cholet continue d'occuper la première place du championnat. 

Sylvain Delorme (Cholet) : "La première mi-temps est très équilibrée. Les joueurs de l'académie Gautier essayent plusieurs fois de s'échapper mais à chaque fois les Dijonnais reviennent au score (19-10 puis à la fin du premier quart, 24-22 et 43-33 puis 43-38 à la pause). Les dernières vingt minutes sont différentes, les locaux arrivent à faire la différence et à garder l'avantage. Du côté de la JDA, c'est Damien Archinard qui s'est illustré avec 16 points, 7 fautes provoquées et 14 d'évaluation. Malheureusement dans le dernier quart, Bryan Miyem Bell a fait une mauvaise chute lors d'une contre-attaque. Bon rétablissement à lui. "

Vincent Dumestre (Dijon) : "Une première mi-temps où l'on produit du jeu mais on commet des imprécisions qui offrent du jeu rapide à cette équipe de Cholet. On laisse également l'équipe adverse faire circuler le ballon trop facilement, ce qui a amené des shoots à 3-points très ouverts. On est donc à -5 à la mi-temps, avec un contenu très correct toutefois. Puis vient la deuxième mi-temps et on repart dans nos travers : pas d'intensité, pas d'exécution, aucun contrôle sur ce que l'on fait et au final même plus de combativité. On laisse Cholet nous mettre un 20-2 pour démarrer la mi-temps, et la fin de match ne devient qu'une formalité pour nos adversaires. Il y a encore beaucoup de travail pour que l'on gagne en consistance dans le jeu et dans la tête. Nous devons maintenant nous tourner vers notre prochain match et essayer de nous améliorer. "

 

  • Le Portel vs Nanterre 92 : 67-65

La surprise de cette quatrième journée. En confiance grâce à leur éclatante victoire face à Antibes la semaine dernière, Le Portel a fait tomber dans son Chaudron une équipe encore invaincue avant cette journée : Nanterre 92.  Meilleur marqueur du championnat, Mounir Bernaoui a guidé son équipe vers la victoire. L'international 3x3 algérien termine la rencontre avec 17 points, 5 passes décisives et 6 rebonds. Très en vue depuis le début de saison, Armand Mensah est passé à côté de son match. Malgré ses 15 points, Maxence Dadiet peine à se montrer efficace dans ce debut de saison en attaque (6/15 aux tirs). Cette courte défaite, n'enlève rien au très bon début de saison des hommes de Maxence Broyer. Nanterre jouera les premiers rôles cette saison, c'est une certitude. 

Maxence Broyer (Nanterre) : "Après une entame de match très satisfaisante où nous menions 18 à 8 après 5 minutes, nous avons laissé l'adversaire revenir en jouant leur jeu et à leur rythme. Le reste du match restera un mano à mano entre les deux équipes, Le Portel l'emporte en ayant fait preuve de plus de combativité sur l'ensemble du match. Nous pouvons regretté notre faible adresse dans le tir extérieur et nos nombreuses balles perdues qui nous coûte le match."

Mathieu Pouillot (Le Portel) : "C'est exactement le match qui valorise la catégorie des Espoirs avec beaucoup d'intensité, de tension, d'adresse, des changements de leader et une fin heureuse ou cruelle suivant l'équipe. Les jeunes Nanterriens, invaincus après trois matchs, ont commencé à jouer avec beaucoup de confiance et de dureté, prenant logiquement l'avantage (8-18). Les Portelois, une fois l'orage passé, commencèrent à réagir et se mettre en place des deux côtés du terrain (22-20 à la fin du premier quart-temps). Comme au premier quart, les espoirs de Nanterre reprirent la main sur le match dans ce début de deuxième quart. Trouvant une belle adresse à 3-points (4/8 en première mi-temps), les espoirs du Portel s'accrochèrent face à la puissance et l'explosivité de Nanterre (38-40 à la mi-temps). Si la première mi-temps a été celle des séries, la seconde mi-temps a été celle de la tension au score, les deux équipes se marquant à la culotte pendant 20 minutes. Le joueurs de Nanterre ont trouvé une belle adresse à 2-points à l'extérieur de la raquette (8/11 soit 73%) quand les joueurs du Portel ont eu de la réussite à 3-pts (9/19 soit 47%). Dans les dernières minutes, les deux équipes se rendirent coup pour coup avec beaucoup d'intensité et d'enthousiasme. S'il y a un vainqueur et un vaincu, ce match fut enthousiasmant pour les deux équipes combatives et respectueuses. Nanterre a de belles choses à réaliser dans ce championnat cette saison avec de joueurs de grandes qualités."

 

  • Levallois - Limoges CSP 68-79

Touché par les blessures en ce début de saison et battu de très peu lors de ses trois premières rencontres, le Limoges CSP a enfin pu aligner son cinq majeur. De retour de blessure, Timothée Bazile a montré qu'il pouvait former avec Merveille Muninga un duo redoutable cette saison. Dominateurs aux rebonds, les hommes de Mehdy Mary ont fait souffrir leurs adversaires dans ce domaine (45 prises). Collectivement (22 passes décisives), les Limougeauds montent en puissance et signent leur première victoire de la saison. Pour Levallois, le début de saison est compliqué. Face à Limoges, Sylvain Fransisco a joué son premier match de la saison en Espoirs. Le jeune poste 2/1 a beaucoup tenté avec malheureusement avec peu de réussite (21 points 7/19 aux tirs). Même chose pour Ivan Février (19 points à 9/23 aux tirs),M ais l'ancien membre du Centre Fédéral a su se montrer intéressant aux rebonds (8) à la passe (4) et en défense avec 4 interceptions. 

Mehdy Mary (Limoges) : "Semaine de travail intéressante avant ce match contre Levallois. Une partie intéressante pour nous hormis la fin de match mal gérée de notre part leur permet de revenir dans les 3 dernières minutes. Nous devons encore élever nos standards défensifs et moins perdre la balle. (Neal) Sako est un jeune qui progresse (côté Levallois, NDLR)."

Emmanuel Pinda (Levallois) : "Notre maladresse proche du cercle (39%) et notre manque de discipline dans des moments cruciaux nous aura empêcher de rester au contact du CSP, pour pouvoir être en position de jouer la gagne en fin de match. Nous n'avons pas su contenir leur secteur intérieur et les 18 points marqués après 16 rebonds offensifs auront été déterminants. A noté tout de même notre bon état d'esprit. Malgré l'écart dans le quatrième quart-temps (-20), les jeunes ne lâchent jamais et continuent d'y croire jusqu'au bout. Il nous faut un match référence et une victoire afin de lancer notre saison."

 

  • Elan Béarnais vs Hyères-Toulon 62-69

Motivé après un beau succès acquis la semaine dernière sur le parquet du Mans, Pau-Lacq-Orthez n'a pas démérité face à une forte équipe du HTV. En tête à la fin du troisième quart temps, les hommes d'Arnold Bouazza ont craqué dans les dix dernières minutes. Digué Diawara aurait pu porter les couleurs de l'Elan Béarnais. Cet été alors que l'ASVEL cherchait à le prêter à un autre club de Pro A, le club palois c'était penché sur ce dossier. Parti finalement à Hyères-Toulon, Diawara a fait énormément de mal à l'équipe d'Arnold Bouazza ce samedi, notamment dans les 10 dernières minutes. Décalé sur le poste 4, il a posé des problèmes insolubles à une défense béarnaise qui n'aura jamais trouvé la solution pour arrêter le longiligne joueur varois. Il termine la rencontre avec 26 points et 7 rebonds. Après quatre rencontres, le HTV prend place dans le haut du classement avec 3 victoires et 1 défaites. 

Arnold Bouazza (Elan Béarnais) : "Bonne première mi-temps pour nos jeunes, qui ont su faire vivre la balle et déséquilibrer la défense varoise. Sans ses leaders Larribau blessé, Blanc pénalisé par les fautes et limité à 13 minutes de temps, Daval-Braquet idem, les jeunes les 2000 et 2001 épaulés par un bon Emile Chassaigne (15 points, 6 rebonds et 7 passes décisives) ont su rivaliser avec cette équipe varoise emmenée par un très bon Digué Diawara auteur d'une très bonne seconde mi-temps. Difficile pour nos jeunes poste 4 d'exister face à Digué, mais leur combativité est à retenir. Le dernier quart-temps est difficile d'un point de vue scoring (0/7 à 3-points), et la maturité du HTV fait la différence (15 lancers-francs tirés). A nous d'exister à l'avenir sur quatre quart-temps."

Mickaël Pivaud (HTV) : "C'est jamais facile de gagner à Pau et c'est bien de l'avoir emporté ici. Mais je ne suis pas encore totalement satisfait de ce que nous avons produit. C'est encore les montagnes russes dans notre jeu. On a du mal à tenir le pick and roll dans l'axe, et on perd 16 ballons. Eux sont touchés par les fautes, donc on a plus d'espace pour produire. On encaisse 21 points en seconde periode, c'est une bonne chose."

 

  • Monaco vs ASVEL 65-74

A sept, l'ASVEL s'est imposée sur le parquet de Monaco ce dimanche. Auteur de 27 points, 6 rebonds et 5 interceptions, Sofiane Briki a montré tout son talent. Il a pu compter sur l'aide de Théo Maledon qui avec 19 points a aussi répondu présent. Après un bon départ, Monaco reste sur deux défaites. Comme lors du dernier match, Kevin Cham a fait preuve de maladresse (4/19 aux tirs dont 3/11 à 3-points).

Anthony Brossard (ASVEL) : "Victoire qui fait du bien. On a fait la course en tête pendant trois quart- temps, puis on a un temps faible qui aurait pu nous coûter cher. L'équipe a fait preuve de cohésion dans le dernier quart, c'est de bonne augure pour la suite. L'énergie de Jules Fontaine et Eddy NGoy nous a apportée. A nous de confirmer samedi prochain à la maison."    `

Ali Bouziane (Monaco) : "Pour la quatrième journée de championnat, ce sont deux équipes diminuées par les blessures qui se sont affrontées. Villeurbanne prend le contrôle de la rencontre grâce à une bonne adresse longue distance (4/10). Les deux internationaux Briki (27 points) et Maledon (19 points et 6 passes décisives)  nous font mal, l'un contrôle le tempo, l'autre assure la marque. De notre côté, la balle circule bien mais nous ne concrétisons pas les tirs ouverts. Nous sommes en difficultés dans les tirs à fort pourcentage dans la raquette, l'ASVEL quadrille bien la raquette avec la tour de contrôle Sow en particulier. La deuxième mi-temps est à notre avantage. Nous mettons les tirs longue distance, ce qui a l'avantage de nous créer des couloirs de drive, mais nous manquons toutefois de constance dans la réussite. Nous repassons devant dans le quatrième quart, nous sommes encore à +3 a 3 minutes de la fin du match, mais l'ASVEL, grâce à une moisson au rebond offensifs (7 dans le quatrième quart), nous coiffe la victoire dans les 2 dernières minutes. Victoire méritée pour Villeurbanne, qui a été plus réaliste."

 

  • Strasbourg vs Le Mans : 72-65

Malgré un bon quatrième quart-temps, Le Mans n'a pas pu imiter la troupe d'Eric Bartecheky en s'imposant au Rhénus. La faute à des Strasbourgeois et sa paire de meneur de jeu. Ludovic Beyhurst continue son très bon début de saison, son compère Louis Rucklin a lui aussi montré de très belles choses. En sortie de banc, il a terminé la rencontre avec 16 points, 4 passes décisives et 4 interceptions. 

Julien Lenne (assistant de Strasbourg) : "Nous savions que ce ne serait pas un match facile même s'ils n'avaient pas gagné de match et nous perdu aucun. Nous avons les bonnes intentions en attaque. On a senti que tout le monde était impliqué. Hélas, des erreurs techniques liées au jeu sans ballon nous pénilisent et leur retour à 4 points à la fin nous a obligé à remettre les cadres. Les espoirs ont bien assumé leurs responsabilités ce qui nous a permis de donner plus de temps de jeu aux cadets (U18) en deuxième mi-temps. Le passage en zone du Mans en seconde période nous a posé des problèmes. Nous avons mis du temps à trouver la solution. Nous sommes satisfait du retour en pleine forme de Louis Rucklin après une semaine où il était malade. Ce début de saison est, jusque maintenant, très satisfaisant mais il y a encore du travail avant le déplacement à Limoges." 

Mathieu Lemercier (Le Mans) : "Il faut savoir reconnaître la supériorité de notre adversaire. Strasbourg travaille avec cette génération depuis un moment, ils se connaissent très bien et sont bien en place. (Quentin) Goulmy les a lancés avec pas mal de réussite en début de match et Beyhurst a surtout fait preuve de beaucoup de maîtrise dans la gestion de son équipe et de la rencontre. Les points positifs sont que nous avançons dans le contenu, avec plus de consistance, après une bonne semaine de travail et que nous avons réussi à nous accrocher jusqu'au bout. Qui plus est avec la sortie sur blessure de Junior Zero à la 12e minute, pourtant bien lancé dans ce match (8 points, 9 d'évaluation)."

 
  • Boulazac vs Gravelines-Dunkerque 102-109

Poussé en prolongation par une séduisante équipe de Boulazac, le BCM a trouvé les ressources pour s'imposer ce mardi et garder son invincibilité dans ce championnat Espoirs. Pourtant, Adrien Labanere peu en vue depuis le début de saison a été l'auteur d'une performance XXL. Le meneur landais a terminé la rencontre avec 26 points et 8 passes décisives pour 31 d'évaluation. Toujours privée de Kevin Hangoué, la raquette du BBD n'a rien pu faire face au talent de Mathias Flosse (21 points et 11 rebonds) qui réalise son quatrième double-double en autant de matchs. Avec 19 points et 7 passes décisives, le meeur Lucas Bourhis a montré tout son talent en sortie de banc. Le BCM réalise un très bon début de saison. Le retour, avec les grèves, a cependant été plus difficile pour les Nordistes.

Bertrand Parvaud (Boulazac) : "Un match d'une belle intensité offensive où les deux équipes se sont rendues coup pour coup. Même si Gravelines a dominé dès l'entame de match avec beaucoup d'alternance dans leur jeu, nous avons pu opposer une grosse volonté pour revenir et passer devant. La maturité des Nordistes a fait la différence en fin de match, après que l'on ait arraché la prolongation."

Quentin Wadoux (BCM) : "Première temps équilibrée où nous allons prendre un avantage de 9 points durant le deuxième quart-temps. Mais nous allons faire de grosses erreurs défensives qui vont nous emmener sur un quart-temps temps offensif (30-33). Le début du troisime quart-temps va être catastrophique de notre part et Boulazac va faire un excellent match et nous pousser dans nos retranchements. Ils vont compter jusqu'à 11 points d'avance notamment grâce à un très gros match de Labanere, Aygalenq et Affo Mama. Nous allons faire preuve de caractère et revenir dans le match pour passer devant à la fin du quatrième mais une mauvaise gestion de la dernière possession va permettre à Boulazac d'arracher la prolongation. Nous allons mieux gérer la prolongation et les possessions importantes, pour pouvoir s'imposer en étant solides sur la ligne des lancers francs (33/40).  Je tiens à souligner le très gros match de Labanere et Aygalenq qui ont mis de gros tirs à 3-temps sur la fin de match. Leurs sorties en prolongation (5 fautes) nous ont bien aidé  et permis de nous imposer."

Le classement Espoirs après quatre journées :

Sources : BeBasket

Les autres actualités

17
11
17
10_x_15_hugo_robineau_csp.jpg
Pour la 10ème journée de championnat, les U21 de Cholet Basket se déplacent à Levallois. Match à 17h le samedi 18 novembre 2017.
16
11
17
photo_site_rodrigue_b.jpg
Le show Beaubois en images. Jeudi soir, Rodrigue Beaubois fut l'un des grands bonhommes de la première victoire à l'extérieur de Vitoria en EuroLeague. Sur le parquet du Zalgiris Kaunas, l'ancien...
16
11
17
photo_site_stcm.jpg
"Corinne Chiron, patronne d'IDfer à Gesté, a été interviewée pour l'émission "Silence ça pousse". Pour lire l'article de presse paru dans Le Courrier de l'Ouest du samedi 11 novembre 2017, cliquez-ici.
...
16
11
17
photo_site_quadra.jpg
"Gilles Lecoublet a cédé son entreprise au groupe C'Pro." Pour lire l'article paru dans Le Courrier de l'Ouest de lundi 13 novembre 2017, cliquez-ici.
16
11
17
logo_site_puy_du_fou.jpg
"Le Puy du Fou a remporté mardi un nouvel oscar, le"Hall of Fame Award", à Orlando (Floride - USA)..." Pour lire les articles de presse, cliquez-ici.
16
11
17
photo_site_michelin.jpg
"Sur son site de Cholet, Michelin embauche afin de remplacer les départs en retraite, mais aussi pour créer de nouveaux postes." Pour lire l'article paru dans le magazine Le Journal des Entreprises n°365 du mois...
16
11
17
photo_site_pasquier.jpg
"L'entreprise Pâtisserie recrute en contrat CDD de six mois une dizaine de personnes aux Cerqeux des candidats sur des postes de pilote de machines et d'agent de production." Pour lire les articles de presse,...
16
11
17
photo_site_bodet.jpg
"Bodet a cédé sa filiale Osys à l'Italien sedApta." Pour lire l'article paru dans Le Journal des Entreprises n°365 du mois de novembre 2017, cliquez-ici.
16
11
17
matches_cb-ccrb_02-12-17_site.jpg
Réservez dès maintenant vos places pour Cholet Basket / Châlons-Reims le samedi 2 décembre 2017 à 20h.
16
11
17
photo_site_laurent_biteau.jpg
"Laurent Biteau s'est fait un nom sur les parquets, avec Cholet Basket." Pour lire les articles de presse, cliquez-ici.