Vous êtes ici

John Devereaux
John Devereaux
Pivot
15
Né le : 17 janvier 1962
A : Brooklyn (USA)
Taille : 2m05
Nationalité : Américaine
Université : Ohio (USA)
Pivot très tonique et rebondeur hors-pair nanti d'un CV intéressant, quoique vierge de titre, John Devereaux rejoint Cholet à l'orée de la saison 1989/1990. L'Américain est une recrue de premier plan, à une période où Michel Léger est également soucieux de ne pas tomber dans une forme de " Warner dépendance ". Débarqué alors que CB a déjà lancé sa pré-saison, il fait tomber Antibes à lui seul, dès la 3e journée (33 points), avant de récidiver devant Lorient (27 points et 16 rebonds). Souvent ciblé par les arbitres, il n'en demeure pas moins l'atout majeur de CB à l'intérieur. Sa régularité, précieuse (un seul match en-dessous des 10 points au cours de la saison), conjuguée à quelques pics offensifs (36 point contre Pesaro et Gravelines) permirent au club des Mauges de frôler les cimes. Frôler, seulement, puisque CB va se heurter à Pesaro en quarts de finale de Coupe Korac, tout en ne parvenant pas à décrocher les As (où Devereaux est sacré meilleur rebondeur). S'il fallait retenir un fait d'arme de l'Américain, ce serait cette capacité à museler l'immense Belostenny (2,24 m), lors de cette victoire d'anthologie contre Saragosse (96-78), en décembre 1989.

Ainsi, adopté, plébiscité, Devereaux se prononce assez rapidement sur sa volonté de rempiler à CB. Dur au mal (n'a-t-il pas joué avec un torticolis devant Villeurbanne, cette saison-là ?) et souvent peu épargné par les "big men" adverses (n'a-t-il pas perdu une dent en finale des As, contre Limoges ?), il connaîtra pourtant une saison 1990/1991 en demi-teinte. La faute à des douleurs récurrentes au dos (il n'a ainsi jamais aimé le bus...), même si son association avec Courtinard fit souvent des ravages (63 points à eux deux lors d'une victoire contre Antibes). En réalité, il est aussi fortement affecté par "l'épisode de Bologne", qui le vit en venir aux mains avec Olivier Allinei, peu avant un déplacement en Italie, en janvier 1991. Un temps, Michel Léger envisagea de renvoyer l'Américain. " Ok, j'ai fait une erreur, mais le président aussi en a fait une en nous menaçant de la sorte pour un problème extérieur au basket. Je lui ai dit que quitte à me virer, je préférerais qu'il le fasse avant le match à Bologne ", lâchera-t-il. Finalement, le président choletais lui renouvelera sa confiance. ' Finalement, le bon sens a prévalu, car moi de toute façon, je veux rester à Cholet."

Bien lui en pris en réalité, car si CB tomba ce soir-là (103-80), malgré Devereaux lui-même (21 points et 11 rebonds !), il saura compter à nouveau sur son talentueux pivot (28 points contre Saragosse en Coupe des Coupes). Jusqu'à ce dénouement de la saison où, blessé, il doit observer les siens depuis le banc. Temporairement remplacé par Todd Mitchell, il manquera énormément à Cholet au cours des playoffs. Des playoffs que CB quittera dès les demi-finales, après deux revers contre Montpellier.
- 1997/1998 : Obras Sanitarias (Argentine-D1)
- 1995/1996 : Penarol Mar de Plata (Argentine-D1)
- 1993/1995 : Regatas San Nicolas (Argentine-D1)
- 1992/1993 : Hasselt (Belgique-D1) puis ASA Sceaux (Pro A)
- 1991/1992 : Pallalcesto Amatori Udine (Italie-D1) puis Columbus Horizon (USA-CBA)
- 1989/1991 : Cholet Basket (Pro A)
- 1988/1989 : Forum Valladolid (Espagne-D1)
- 1987/1988 : Bayer 04 Leverkusen (Allemagne-D1)
- 1986/1987 : Jersey Jammers (USA-CBA)
puis Caja Ronda (Espagne-D1)
- 1985/1986 : Pallacanestro Aurora Desio (Italie-D1)
- 1984/1985 : Pallacanestro Varese (Italie-D1)
- 1983/1984 : Ohio (NCAA)
- 1989/1990 : Finaliste du Tournoi des As
- 1984/1985 : Participation au All Star Game italien
- 1984 : Drafté au Quatrième Tour en 78ème position par les San Antonio Spurs (NBA)
1990/1991 : Pro A - Pivot
1989/1990 : Pro A - Pivot
Année / Equipe MJ Min Tr2 / Tt2 % Tr3 / Tt3 % Lfr / Lft % Ro / Rd Moy Pts Moy Int / Co BP / PD Eval
Cholet Pro A / / / / / /