Vous êtes ici

Michael Wright
Michael Wright
Intérieur
7
Né le : 07 janvier 1980
A : Chicago, Illinois (USA)
Taille : 2m03
Poids : 108kg
Nationalité : Américaine
Destin tragique que celui de Michael Wright, dont l'histoire avec CB n'aura pas excédé 3 matches, en 2014/2015. Le Chicagolais de naissance, dont le récit personnel a été superbement relaté dans un article de "sportsonearth.com" avait débarqué dans les Mauges avec un CV idéalement gonflé (finaliste NCAA, Champion de Pologne, vainqueur d'une Coupe de France, etc...), et avec le dessein de combler le vide laissé par le renvoi de Zacchery Peacock. Qu'on le dise de suite, l'Américain ne fera pas de vieux os sur les bords de Moine. Pire, il passera même pour une imposture, aussi incompréhensible soit-elle au regard de son pedigree. Mais l'intéressé était arrivé hors de forme, sans repères, à l'épilogue d'une carrière qui l'avait conduit la plupart du temps vers les sommets européens... et qui allait se terminer en novembre 2015. Date à laquelle on retrouva l'intérieur assassiné dans sa voiture, mutilé, 5 jours après sa disparition.

Bien avant cela, celui qui avait grandi sur la rive ouest de Chicago, dans des recoins pas toujours bien famés, fut d'abord promu à une carrière majuscule. Il vit avec sa mère, Rose, une infirmière, et partage son temps libre avec Wolf Nelman, son pote de lycée. Il entre à Farragut, le lycée d'un certain Kevin Garnett, qui le surnommera "Black". De ces débuts, la postérité retient par conséquent le souvenir d'un intérieur forcément promu aux plus hautes sphères. Pisté par l'université DePaul, il choisira Arizona, et fera bien : Richard Jefferson sera notamment l'un de ses coéquipiers les plus fameux. En parallèle, il connaît déjà les honneurs des sélections nationales, notamment lors des qualifications pour le championnat du monde juniors. Il démarrera les six rencontres, avec un bilan qui ne laissa pas indifférent (15 points et 5 rebonds en moyenne). Avec sa fac également, il jouera les premiers rôles, en dominant la conférence Pac-10 en 1999/2000, puis en étant finaliste de la NCAA l'année suivante (15,6 points et 7,8 rebonds, 3e rebondeur de la conférence). En trois ans à Arizona, Wright s'est auto-construit comme un travailleur infatigable, gros pourvoyeur de ballons dans les dernières secondes de possession. Voilà pour le côté sportif.

En coulisses, l'homme, que l'on dit très humble, discret, presque secret, profite également de son cursus universitaire pour se lier d'amitié avec Mark Holdbrook, qui fut, sur l'ensemble de sa carrière, son mentor, son conseiller financier, sportif, et bien plus encore... Pour le meilleur et pour le pire. Mais pour l'heure, l'intérieur se concentre sur la perspective de rejoindre la NBA. Et pour cause : il sera drafté au 2e tour, en 39e position, par les New York Knicks. Mais on le dit déjà trop "petit" pour la grande ligue. Lui n'en fait pas un cas, et se concentrera sur la perspective d'une longue carrière en Europe, secondé, accompagné par le sulfureux Mark Holdbrooks. En novembre 2001, il est ainsi testé une première fois dans le Vieux Continent par Wroclaw, en Pologne, et y livrera une première saison pro très évocatrice de son talent (15,3 points et 8 rebonds).

Mais c'est bel et bien en Turquie qu'il se fera la meilleure publicité. Si la NBA se refusera toujours à lui (il a pourtant pris aux Summer League 2001, 2002, 2003 et 2004), c'est effectivement en Anatolie qu'il reçut ses plus belles lettres de noblesse. Il y disputera 4 All-Star Game (2006, 2009, 2012 et 2014), sera élu joueur étranger de l'année en 2006 (et pivot de l'année), disputera une demi-finale du championnat, avec le Besiktas (2006), remportera la Coupe du Président avec Ankara (2009), tout en se hissant régulièrement dans le top 5 des meilleurs scoreurs (1er en 2012/2013 avec Mersin Buyuksehir Belediyesi : 21,4 points à 55% à 2 points ; 2e en 2005/2006 avec 18,8 points à 60% à 2 points ; 5e en 2007/2008 avec 21 points de moyenne à 68% au tir !), ou rebondeurs (il en captera 18 contre Bamberg en 2005/2006). En 2010, date à laquelle il devient détenteur d'un passeport turc, il se fait même appeler "Ali Karadeniz" ("Ali de la Mer Noire"), symbole de son intégration dans cette partie de l'Europe.

Entre temps, l'Américain aura également connu une saison faste du côté de Pau, en 2006/2007, aux côtés du Choletais de naissance qu'est Cédric Ferchaud. Le club du Béarn, emmené par un Wright au four et au moulin, débarqué d'un modeste club coréen en octobre, se hissera même jusqu'au Top 16 de l'Euroligue (15,1 points à 57% à 2 points ; 5,1 rebonds en 20 matches), après avoir cartonné contre Kaunas (30 points en 40'). Il fut tout aussi dévastateur en championnat. Meilleur scoreur de l'Elan (16,6 points en 28'), il enchaîna les grosses sorties offensives, où son efficacité près du cercle fut un atout de premier choix pour le club du sud-ouest (un record à 28 d'évaluation, avec 25 points et 8 rebonds face à Roanne). En fin de saison, si l'Elan manque les playoffs, Wright ne repart pas les mains vides : Pau domine Nanterre à Bercy, et s'adjuge une nouvelle Coupe de France.

En 2005, il devient aussi le papa d'une petite Daisha, qui suivra son père dans toutes ses pérégrinations européennes. Ce bonheur viendra par ailleurs mettre un voile sur un secret mal vécu par Michael lui-même : son homosexualité, dont il essuiera les moqueries, en Turquie notamment.

Car l'envers du décor de la vie de l'Américain demeure encore voilé. Sa relation devenue conjugale avec Holdbrooks prend un nouveau tournant en 2014, quand ce dernier se voit diagnostiqué un cancer de la prostate. Le métier de Michael se transforme, et devient alors vide de plaisir, mais surtout lié à la nécessité de gagner de l'argent pour payer les frais de santé de son compagnon ! Cholet ne sera pour autant pas sa dernière sortie en qualité de joueur de basket. Mais il connaîtra pourtant un sort identique à celui qu'il connut dans les Mauges.

En 2015/2016, après deux petits matches disputés avec le club iranien de Bandar Abbas (2,5 points ; 1,5 rebond), il renonce au basket et songe avec inquiétude à l'après-carrière. Tenté par une expérience dans le sanitaire (infirmier, physiothérapeute), il n'a pas le temps se satisfaire ses projets d'avenir. Il est ainsi retrouvé mort dans sa voiture, dans une rue de Brooklyn, le crâne fracturé par un coup de hache. Crime passionnel ? C'est la théorie la plus vraisemblable, le joueur ayant depuis peu de temps fait le choix de s'inscrire sur un club de rencontres gays. Mais en novembre 2016, Holdbrooks et l'un de ses possibles complices sont arrêtés et accusés d'avoir drogué puis assassiné Michael Wright. Depuis quelques semaines, déjà, le joueur avait l'impression qu'on cherchait à le nuire, en le droguant à chaque fois qu'il sortait, comme en juillet 2015 où il fut accusé d'avoir causé un accident en ayant bu un demi verre seulement. Une autre fois, il s'effondra dans le salon, sans raison... Michael Wright laissa malgré tout de nombreux bons souvenirs dans les différents clubs où il fit admirer ses qualités de pivot agile. Il laisse une fille, Daisha, qui vit aujourd'hui chez sa marraine.
- Février à Mai 2015 : Petrochimi Bandar (Iran-Superleague)
- Janvier 2015 : Cholet Basket (Pro A)
- 2012/2014 : Mersin Buyuksehir Belediyesi (Turquie-TBL)
- 2011/2012 : Turk Telekom Ankara (Turquie-TBL)
- 2010/2011 : Trabzonspor Basketbol (Turquie-TB2L)
- 2009/2010 : PGE Turow Zgorzelec (Pologne-PLK)
- 2007/2009 : Turk Telekom Ankara (Turquie-TBL)
- 2006/2007 : Élan Béarnais Pau-Orthez (Pro A)
- Pré-Saison 2006/2007 : KCC Egis (Corée du Sud-KBL)
- 2005/2006 : Besiktas ColaTurka Istanbul (Turquie-D1)
- 2004/2005 : ALBA Berlin (Allemagne-Bundesliga 1)
- 2003/2004 : Hapoel Tel Aviv (Israël-Winner League)
- 2002/2003 : CB Granada (Espagne-ACB)
- 2001/2002 : Idea-Slask Wroclaw (Pologne-PLK)
- 1998/2001 : Arizona (NCAA)

Équipe Nationale des États-Unis :
- 2000 : Participation aux matches d'exhibition contre la Sélection Olympique des États-Unis
- 1999 : Participation au Championnat du Monde U18
- 1998 : Participation aux Qualifications pour le Championnat du Monde U18
- 2013/2014 : Particpation au All-Star Game de Turquie
- 2012/2013 : Meilleur Marqueur de Turquie
- 2011/2012 : Particpation au All-Star Game de Turquie
- 2010/2011 : Meilleur Marqueur de la 2ème Division de Turquie
- 2009/2010 : Meilleur Marqueur de Pologne
- 2009/2010 : MVP du All-Star Game de Pologne
- 2008/2009 : Premier de la Saison Régulière de Turquie
- 2008/2009 : Particpation au All-Star Game de Turquie
- 2008/2009 : Vainqueur de la Coupe du Président de Turquie
- 2007/2008 : Finaliste de Turquie
- 2006/2007 : Vainqueur de la Coupe de France
- 2006/2007 : Participation au All-Star Game LNB
- 2005/2006 : Particpation au All-Star Game de Turquie
- 2004/2005 : Premier de la Saison Régulière d'Allemagne
- 2004/2005 : Particpation au All-Star Game d'Allemagne
- 2003/2004 : Finaliste d'Israël
- 2003/2004 : Premier de la Saison Régulière d'Israël
- 2002/2003 : Participation au All-Star Game d'Isrâël
- Juillet 2003 : Summer League d'Orlando avec les Minnesota Timberwolves (NBA)
- Juillet 2002 : Summer League de Boston avec les San Antonio Spurs (NBA)
- 2001/2002 : MVP des Finales de Pologne
- 2001/2002 : Champion de Pologne
- Juillet 2001 : Summer League de Boston avec les New York Knicks (NBA)
- 2000/2001 : Élu dans la Meilleure Équipe All-Pac 10
- 2000/2001 : Finaliste NCAA
- 2000/2001 : Élu dans la Troisième Équipe All-American NCAA
- 1999 : Finaliste du Championnat du Monde U18
- 1998 : Médaillé d'Or aux Qualifications pour le Championnat du Monde U18
2014/2015 : Pro A - Intérieur
Année / Equipe MJ Min Tr2 / Tt2 % Tr3 / Tt3 % Lfr / Lft % Ro / Rd Moy Pts Moy Int / Co BP / PD Eval
Cholet Pro A / / / / / /