Vous êtes ici

Valéry Demory
Valéry Demory
Meneur
5
Né le : 13 septembre 1963
A : Denain (59)
Taille : 1m78
Nationalité : Française
" Il était bon en tout, et partout ". La maxime élogieuse est signée Jean Galle. Son destinataire fut son poulain le plus fidèle : Valéry Demory. Les deux hommes ont noirci les pages de l'histoire de CB, autant que celles moins glorieuses qu'aujourd'hui, certes, de l'équipe de France. Il n'empêche : les deux étaient inextricablement liés. Demory s'est imprégné du mentor pour façonner sa destinée de coach, quand Galle voyait dans son meneur de jeu une sorte d'assurance tout risque. Qu'il était, de fait.

Pour Demory, tout commence à cinq ans, mais du côté du foot. Le basket, c'est seulement pour l'hiver, quand les rues de Denain sont humides à l'excès. Balle au pied, le garçon n'est à ce point pas maladroit qu'il pousse même les portes du centre de dormation du Losc, à deux pas. Résultat : trop petit ! Refusé.

Alors, l'adolescent adopte finalement la balle orange, dans cette contrée du Nord où le choix entre le parquet et le rectangle vert résulte bien souvent du dilemme. Cornélien, l'arbitrage va finalement de soit pour Valéry, qui vit à deux pas de la salle Damremont, antre antique de Denain-Voltaire. Le premier titre ne traine guère, puisque le meneur de jeu, déjà remarqué, s'auréole du titre de champion de France cadets. Suffisant pour rapidement goûter à la Nationale II, où Denain, cette place forte inébranlable du basket français, fait bonne figure. Demory évoluera alors sous les ordres d'Ernie Signars, future légende de Gravelines. C'est ça, le Nord...

En 1983, c'est le saut dans le grand bain. Direction Challans (après une expérience totalement manquée au Stade Français), sous la houlette de Michel Gomez. Là prend forme un hobby grandeur nature : celui des chevaux. Demory y répète aussi des gammes sans fausse note, tout en offrant au club vendéen ses lettres de noblesse. Des années inoubliables pour Valéry, qui lui permettent en parallèle d'attirer le regard expert... de Jean Galle, alors sélectionneur de l'équipe de France. On est encore au lendemain des Jeux Olympiques de Los Angeles. Les Bleus ont un blason à retricoter. Et Demory, déjà génial passeur, y sera. Jusqu'à tard (il compte 121 sélections en équipe de France). Quand, en 1987, le "sorcier des Mauges" s'engage avec le club au mouchoir, CB réalise d'une pierre, deux coups, car Jean Galle ne saurait désormais se passer de son maître à jouer. Les deux débarquent à la Meilleraie. Demory, lui, se fend (déjà) de 80 sélections en équipe de France (cadets, juniors et seniors).Et c'est tout CB qui va décoller.

Le baptême de CB dans la toute nouvelle Nationale I va faire son effet sur la France du basket. Et Demory est en première ligne. Septembre 1987, première journée, déplacement à Limoges : le meneur sort le grand jeu (24 points et 5 passes) et Cholet cueille à froid l'immense CSP (75-73). Son meneur, qui a contribué à le mettre sur l'autoroute de la gloire, ne s'arrêtera pas là, et va peu à peu dégripper la machine à caviars (13 passes décisives contre Orthez ; 23 points, 10 passes... et 10 rebonds contre Nantes). Finaliste des As, Cholet passe à deux doigts d'une entrée fracassante dans la cours des très grands. Avec un meneur aux allures de bébé joufflu si petit, mais immense en même temps.

Le meilleur est à venir. La saison suivante (1988-89), CB met cette fois les deux pieds dans le pré des géants. Intronisé en Coupe des Coupes, CB fait plier "LE" monument de l'époque, le quasi-indétrônable Real de Madrid. Demory ? Il fut géant, ce soir-là (18 passes à lui tout seul...), en capitaine d'un navire majuscule.

En parallèle, Demory se fait un CV en bleu. Toujours sous Jean Galle. Les deux furent alors des Siamois du basket. " Nous pensons le même basket : rapide, simple, servi pour des joueurs sans faiblesses au niveau des fondamentaux", glisse un jour Demory, qui prend peu à peu le leadership de la mène au sein de la maison bleue, devant son pote Freddy Hufnagel.

En fin de saison 1988-89, pourtant, son avenir à Cholet s'inscrit en pointillé. Le duo Michel Léger - Valéry Demory fait parfois des étincelles. Plus sûrement, les anicroches entre le président choletais et le meneur de CB datent de la période où ce dernier faisait les beaux jours de Challans. Un jour, on apprend dans la presse que Demory réclame des salaires qui ne lui auraient pas été versés par son ancien club. Le club dément et visiblement, Demory fait pression sur Michel Léger pour obtenir la somme. La réponse du président choletais est cinglante. Du Léger dans le texte. " Je ne dois rien à Monsieur Demory, grommela-t-il. Il y avait du basket avant lui à Cholet. Il y en aura encore après lui. S'il ne sent pas bien ici, je crois qu'il est préférable qu'il s'en aille.Depuis que je suis dans le basket, aucun joueur ne m'a fait chanter." De fait, Demory a déjà la tête ailleurs, et manque même le match à Tours, par ailleurs perdu par Cholet. Limoges lui tend les bras, Pau également. Ce sera finalement Limoges, où Demory essuiera des hauts et des bas, au point d'envisager un rapatriement dans les Mauges de celui que la Meilleraie avait fini par baptiser "le Petit Prince". Patience, ça vient...

Car le retour eut bien lieu. La saison 1994-95 sent la fin de cycle à plein nez. Chacun sait qu'il s'agit de la dernière sur les bords de Moine d'Antoine Rigaudeau. Venu dans un rôle de doublure de luxe, Demory fait le job, mais ne peut emmener CB plus haut qu'une demi-finale de playoffs. Pour CB, le printemps 1995 est une première rupture, vingt ans après la création du club. Michel léger laisse la main. Rigaudeau finit par filer. Mais Demory va rester, contribuant largement à maintenir à flot un navire qui ne fera que tanguer, sans sombrer, dès la saison suivante. Époque moins glorieuse, certes, où l'on dit Demory vieillissant, mais sûrement pas accessoire. Par hasard ou presque, Demory retrouve l'espace d'un moment Jean Galle (qui a remplacé Alain Thinet, limogé en début de saison). Il accompagne également Ostrowski, fait éclore les Delorme, Castano ou Jehanin. Hélas, sans rien gagner avec CB.

Pour l'après, en revanche, le "Ch'ti" déjà tout gagné, tout compris. Il sera coach. Entraîneur de l'année en 2011, il s'efforce de grossir un palmarès déjà fort, en tant que joueur, de deux titres de champion de France de N1A (1990 et 1992), de trois Semaine des As (1990, 1992 et 1993). Du côté de Lattes-Montpellier (Ligue Féminine), où Demory aura gravi tous les échelons, on n'a peut-être des lacunes sur le joueur. Mais on vénère "Valé" l'entraîneur.
Entraineur :
- Depuis 2017 : Lyon (LFB)
- 2007/2017 : Lattes-Montpellier (LFB)
- 2001/2007 : Mourenx (NF2, NF1 puis LFB)
- 2000/2001 : Evreux (Pro A) puis Mourenx (NF2)

Joueur :
- 1997/2000 : Evreux (Pro A)
- 1994/1997 : Cholet Basket (Pro A)
- 1991/1994 : Pau-Orthez (N1A puis Pro A)
- 1989/1991 : Limoges (N1A)
- 1987/1989 : Cholet Basket (N1A)
- 1983/1987 : Challans (N1)
- 1982/1983 : Stade Français (N1)
- 1981/1982 : Denain (N1)

Equipe de France :
- International Senior : 121 sélections
Entraîneur :
- 2016/2017 : Vainqueur du Match des Champions LFB
- 2015/2016 : Champion de France LFB
- 2015/2016 : Vainqueur de la Coupe de France Féminine
- 2014/2015 : Vainqueur de la Coupe de France Féminine
- 2013/2014 : Champion de France LFB
- 2012/2013 : Finaliste LFB
- 2012/2013 : Vainqueur de la Coupe de France Féminine
- 2011/2012 : Finaliste LFB
- 2010/2011 : Elu Entraîneur de l'Année LFB
- 2010/2011 : Vainqueur de la Coupe de France Féminine
- 2007/2008 : Finaliste LFB
- 2002/2003 : Finaliste NF2

Joueur :
- 1994/1995 : Finaliste de La Coupe Busnel
- 1992/1993 : Vainqueur de La Semaine des As
- 1991/1992 : Champion de France N1A
- 1991/1992 : Vainqueur du Tournoi des As
- 1991/1992 : Finaliste N1A
- 1990/1991 : Finaliste du Tournoi des As
- 1989/1990 : Champion de France N1A
- 1989/1990 : Vainqueur du Tournoi des As
- 1988/1989 : Finaliste du Tournoi des As
- 1987/1988 : Finaliste N1A
- 1987/1988 : Finaliste du Tournoi des As
- 1984/1985 : Elu MVP Espoirs de N1A
- 1982/1983 : Elu MVP Espoirs de N1A
1996/1997 : Pro A - Meneur
1995/1996 : Pro A - Meneur
1994/1995 : Pro A - Meneur
1988/1989 : Pro A - Meneur
1987/1988 : Pro A - Meneur
  •  
  • 1 sur 3
  • >
23
04
88
CB -Nationale1A 1987/1988
Cholet Basket vous propose de revivre la rencontre qui opposait Cholet à Nantes le 23 avril 1988 lors du Match Aller des Demi-Finales de Play-Offs.
13
04
88
CB -Nationale1A 1987/1988
Cholet Basket vous propose de revivre la rencontre qui opposait Cholet à Villeurbanne le 13 avril 1988 lors du Match Aller des Quart de Finales de Play-Offs.
12
03
88
CB -Nationale1A 1987/1988
Cholet Basket vous propose de revivre le match qui opposait Cholet à Caen le 12 mars 1988.
16
01
88
CB -Nationale1A 1987/1988
Cholet Basket vous propose de revivre le match qui opposait Cholet à Antibes le 16 janvier 1988.
09
01
88
CB -Nationale1A 1987/1988
Cholet Basket vous propose de revivre le match qui opposait Cholet à Nantes le 9 janvier 1988.
  •  
  • 1 sur 3
  • >
Année / Equipe MJ Min Tr2 / Tt2 % Tr3 / Tt3 % Lfr / Lft % Ro / Rd Moy Pts Moy Int / Co BP / PD Eval
Cholet Pro A / / / / / /