Benjamin DEWAR

Ailier
Benjamin
DEWAR
photo_joueur
12
DEWAR
retrouvez Benjamin DEWAR sur ses réseaux sociaux
1919Minutes
6.256.25points marqués
1.841.84rebonds
1.191.19passes décisives
6.346.34evaluation
Moyenne sur la saison
en savoir plus
30 août 1981
Royal Oak, Michigan (USA)
Franco-américaine
1m96
90kg
Marié, 2 enfants
Lake Superior State (NCAA2)
  • présentation
  • carrière
  • palmarès
  • saisons à CB
  • statistiques
- 2016/2017 : Cholet Basket (Pro A). Dans les Mauges, il retrouve le coach de ses premiers exploits en France, en la personne de Philippe Hervé. Blessé à la main en pré-saison, il est une rotation efficace en début de championnat, avant de connaître un sérieux trou d'air en milieu d'exercice (3,4 points à 28 % ; 1,9 rebond et 1,2 passe pour 4,9 d'évaluation en 16'). S'il retrouve des couleurs en fin de saison (notamment devant Monaco), il saisit qu'il est plus proche de la fin de son parcours sportif que du début, même s'il envisage un temps de prolonger avec CB (5,9 points ; 1,7 rebond ; 1,1 passe pour 6,0 d'évaluation en 18'). Dans les Mauges, il laissera l'image d'un capitaine investi, irréprochable sur et en-dehors des parquets. A l'image de ce qu'il fut sur l'ensemble de sa carrière.

- 2014/2015 : La Bruixa d'Or (Espagne-Liga Endesa). Dans une formation de bas de tableau, il est amené à jouer un rôle de premier plan. Face à Valence, il justifie son statut de shooteur attitré (20 points à 6/10 à 3 points), mais son temps de jeu baisse en fin de saison, d'autant que sa formation a les pires difficultés à se maintenir dans la division (7,0 points à 35 % à 3 points ; 1,8 rebond ; 2,5 fautes provoquées). En fin de saison, il fait le choix de prendre du recul et de consacrer une saison à sa famille.

- 2012/2014 : Blusens Monbus Obradoiro (Espagne-Liga Endesa). En sortie de banc, il connaît un début de saison compliqué, avant de retrouver sa verve à 3 points (15 points à 3/6 à 3 points contre Ucab Murcia). Avec des hauts et des bas, en somme. Collectivement, l'aventure s'arrête en 1/4 de finale des playoffs face au Real Madrid (7,8 points à 56 % à 2 points), même si Dewar a fait du Dewar (92 % aux lancers). La saison qui suit est du même acabit : de jolis séries à distance (3/4 à 3 points contre le Bruixia d'Or) et une grande propreté sur la ligne (91 %).

- 2011/2012 : Lucentum Alicante (Espagne-Liga Endesa). Il exauce son rêve de jouer en Espagne, où sa femme donnera naissance à ses enfants. Dans ce qui constitue la meilleure ligue en Europe, il appréhende correctement le très haut niveau, en intégrant généralement le cinq majeur, avant de finir la saison sur une bonne note, face à Murcia (25 points à 5/7 à 3 points en 31'). Au final, une ligne de stats correcte pour ses grands débuts ibériques (9,4 points ; 2,5 rebonds ; 2,7 fautes provoquées pour 7,4 d'évaluation en 25'). D'autant qu'il se montre toujours aussi efficace quand il attaque le cercle (63 % à 2 points, le meilleur pourcentage de la ligue).

- 2010/2011 : Le Mans (Pro A). Il s'engage avec le finaliste du dernier championnat (face à Cholet), et dispute le tour préliminaire d'Euroligue, dont le MSB ne peut s'extirper. Plus à l'aise en Eurocoupe, il livre un match référence face à l'Aris Salonique (25 points et 6 rebonds), mais ne parvient pas à emmener les siens au-delà du Top 16. En Pro A, il essuie le chaud (17 points à 5/8 à 3 points contre Gravelines) et le froid, notamment en playoffs, où le MSB est sorti par CB dès les quarts de finale. S'il a perdu de sa superbe à trois points (31 % en Euroligue, 39 % en Pro A), il demeure un joueur majeur dans l'élite française (10,9 points à 51 % à 2 points ; 2,7 rebonds ; 1,5 passe).

- 2009/2010 : Lyon-Villeurbanne (Pro A). En concurrence avec une belle collection de shooteurs (Foirest, Kangur, Campbell), il parvient à tirer son épingle du jeu, en signant le meilleur pourcentage à trois points de sa carrière (43 %) en championnat, et en étant le joueur le plus adroit à deux points (71 %) et aux lancers (91 %) de la ligue. Quand bien même son temps de jeu est légèrement revu à la baisse (9,1 points ; 3,7 rebonds ; 2,1 passes en 20' en moyenne). Peu utilisé lors de la Semaine des As, il décroche néanmoins son 2e titre en deux ans avec le club du Rhône. S'il découvre l'Euroligue, il y est moins influent (4,2 points ; 1,4 rebond).

- 2008/2009 : Lyon-Villeurbanne (Pro A). Si Orléans symbolisa ses meilleures années sur le plan affectif, celle-ci est la plus réussie d'un point de vue sportif. Sous les ordres de Vincent Collet, il perd d'abord sa place dans le cinq majeur après 6 journées, puis la regagne à mi-parcours, grâce à deux performances de haute volée en moins de 10 jours. D'abord en étant irréprochable contre Vilnius en Eurocoupe (26 points à 4/5 à 3 points), puis devant Dijon en Coupe de France (26 points). A ce stade, il saisit le témoin laissé par Laurent Foirest, moins performant au shoot. Titulaire en playoffs, il bat son ancienne équipe en finale, à Bercy (55-41), et devient ainsi champion de France Pro A (8,6 points à 55 % à 2 points ; 3,6 rebonds ; 1,7 fautes provoquées pour 10,4 d'évaluation en 27').

- 2007/2008 : Orléans (Pro A). Toujours aussi régulier, il livre une copie très comparable à celle de la précédente, le tout en montant en puissance en fin de saison. A force de travail (qui façonne sa réputation, d'ailleurs), il est le 2e joueur le plus adroit du championnat sur la ligne des lancers (avec 88,9 % de réussite). Il gagne encore en efficacité derrière l'arc (41 %), le tout en demeurant un joueur très complet pour un poste 2-3 (12,8 points à 44% ; 4,4 rebonds ; 2,4 passes pour 14,2 d'évaluation en 31'). Hélas, l'exercice est moins abouti collectivement.

- 2006/2007 : Orléans (Pro A). S'il découvre l'élite française, il parvient à stabiliser son apport (12,5 points à 46 % à 2 points ; 4,0 rebonds), en étant même en progression à distance (avec un très correct 39 % à 3 points). Plus régulier que flambeur, il offre la victoire aux siens grâce à un shoot au buzzer face au Mans, en février. Auparavant, il avait donné le ton dès la 1ere journée, avec un premier double-double en Pro A (26 points à 4/6 à 3 points et 11 rebonds pour 37 d'évaluation en 31'). Hélas, Orléans échoue à une victoire d'une qualification en playoffs.

- 2005/2006 : Orléans (Pro B). C'est l'année "0" du couple Ben Dewar-Philippe Hervé, qui durera trois saisons. Dès ses débuts, la formule porte ses fruits : l'OLB est sacrée championne de France de Pro B, et l'Américain franchit un palier considérable. Irrésistible pendant l'hiver (16,1 points à 48 % à 3 points ; 5,2 rebonds ; 2,3 passes ; 3,7 fautes provoquées en 30', entre la 8e et la 20e journée), il est le principal moteur de cette réussite. Idem en playoffs (21 points à 8/10 contre Saint-Quentin). Pour Dewar, c'est la saison de la révélation (13,4 points à 46 % ; 4,2 rebonds ; 3,1 passes ; 13,3 d'évaluation en 28'). Avec une accession en Pro A, et une finale de Coupe de France (perdue 66-58 contre Dijon) pour couronner le tout.

- 2004/2005 : Quimper (Pro B). Repéré par Olivier Cousin, il signe en Bretagne (après seulement quelques heures de discussions), où il est alors considéré comme un véritable pari. Mais un pari réussi. Sur la saison, son association avec JK Edwards fait des malheurs. Sa formation est l'une des belles surprises du championnat, et Dewar tape dans l'œil de tous les observateurs, notamment après un carton offensif face à Aix-Maurienne (37 points à 11/18, 11 fautes provoquées, 6 rebonds pour 31 d'évaluation en 30 minutes). Il intègre le top de la ligue aux fautes provoquées (9e avec 4,3 en moyenne).

- 2004 : C'est en février qu'il signe son premier contrat professionnel, dans un pays et un championnat où il va rapidement s'éclater. En 10 matches, il intègre le top 3 des meilleurs scoreurs du championnat (avec 24,1 points), dispute une demi-finale de la coupe nationale, et remporte le concours de dunks du All-Star Game.

Formation : C'est à Walled Lake Western (NCAA 2) que Ben Dewar effectue ses années de High School, Avec 9,3 points de moyenne lors de sa première année, il fut le meilleur "freshman" de sa fac de Lake Superior State (Michigan), avant d'être élu dans la 2e équipe de la conférence GLIAC dès sa 2e année. En parallèle, il inscrira 45 points contre Northwood. L'année suivante, en 2001-2002, il connaît une excellente progression dans le domaine offensif (19,3 points), avant d'être le leader au scoring (23,9 points), au contre et aux interceptions pour son année senior. Avec 1856 points, il est le 3e marqueur de tous les temps de Lake Superior State. Durant ce cursus, il fut opéré du genou après son année freshman puis à l'épaule après sa 3e année.

Biographie : Passionné de golf, Ben Dewar (de son nom complet Benjamin David Dewar) a également pratiqué le football et le baseball, qu'il a été contraint d'arrêter à 13 ans pour pouvoir se focaliser sur son futur métier. Ses deux enfants sont nés en Espagne. Il possède un passeport français.
- 2016/2017 : Cholet Basket (Pro A)
- 2014/2015 : La Bruixa D'Or Manresa (Espagne-Liga Endesa)
- 2012/2014 : Blusens Monbus Obradoiro CAB (Espagne-Liga Endesa)
- 2011/2012 : Lucentum Alicante (Espagne-Liga Endesa)
- 2010/2011 : Le Mans (Pro A)
- 2008/2010 : Villeurbanne (Pro A)
- 2005/2008 : Orléans (Pro B puis Pro A)
- 2004/2005 : Quimper (Pro B)
- Février à Mai 2004 : Team Sjaelland (Danemark-D1)
- 1999/203 : Lake Superior State (NCAA 2)
- 2009/2010 : Joueur le plus adroit de Pro A aux lancers francs.
- 2009/2010 : Vainqueur de la Semaine des As
- 2008/2009 : Champion de France ProA
- 2008/2009 : Premier de la Saison Régulière de ProA
- 2007/2008 : Participation au All-Star Game LNB
- 2005/2006 : Champion de France ProB
- 2005/2006 : Premier de la Saison Régulière de ProB
- 2005/2006 : Finaliste de la Coupe de France
- 2003/2004 : Vainqueur du Concours de Dunks du All-Star Game du Danemark
- 2003/2004 : Participation au All-Star Game du Danemark
- 2002/2003 : Élu dans la Première Équipe de la Conférence GLIAC
- 2002/2003 : Élu dans la Meilleure Équipe Défensive de la Conférence GLIAC
- 2001/2002 : Élu dans la Première Équipe de la Conférence GLIAC
- 2001/2002 : Élu dans la Meilleure Équipe Défensive de la Conférence GLIAC
- 2000/2001 : Élu dans la Meilleure Équipe Défensive de la Conférence GLIAC
- 2000/2001 : Élu dans la Seconde Équipe de la Division Nord de la Conférence GLIAC
Saison
Nom du club
Nom de la compétition
Nombre de matches
Temps de jeu
Nombre de points
Pourcentage aux tirs
Pourcentage aux tirs à deux points
Pourcentage aux tirs à trois points
POURCENTAGE aux LANCERS-FRANCS
NOMBRE DE REBONDS OFFENSIFS
NOMBRE DE REBONDS DÉFENSIFS
NOMBRE TOTAL DE REBONDS
Nombre de contres
Nombre de passes décisives
Nombre d'interceptions
Nombre de balles perdues
NOMBRE DE FAUTES INDIVIDUELLES
évaluation
2016-2017CholetJeep Elite3219.86.350.5%61%36%93.1%0.41.41.80.21.20.60.81.56.3
2014-2015BAXI ManresaSpain - Liga Endesa3122.3740.7%41.9%35.8%73.9%0.31.51.80.20.50.51.12.54.8
2013-2014Monbus ObradoiroSpain - Liga Endesa34196.449.8%59.3%33.1%91.7%0.51.92.40.21.20.512.26.5
2012-2013Monbus ObradoiroSpain - Liga Endesa Play-Offs2194.545.5%100%14.3%100%00001.50.50.52.53
2012-2013Monbus ObradoiroSpain - Liga Endesa3420.27.951.7%54.5%40.7%91.7%0.51.31.80.210.60.92.57.4
2011-2012HLA AlicanteSpain - Liga Endesa3225.49.551.5%64.5%38.9%72.1%0.61.82.40.10.911.22.78.7
2010-2011Le MansJeep Elite - Play-Offs228430%25%33.3%0%12.53.501.51.522.55
2010-2011Le MansJeep Elite2927.611.449.5%52.1%39.7%77.2%0.91.82.70.11.51.71.12.811
2010-2011Le MansEuroleague - Qualifying Rounds629.5845.8%61.5%31%83.3%0.32.83.10.22.21.21.22.39.2
2010-2011Le MansEurocup1125.512.852.9%57.5%34.3%89.7%0.52.530.321.21.12.612.3
2009-2010ASVELJeep Elite2722.69.360.8%71.4%43.6%95%0.62.12.70.11.90.91211
2009-2010ASVELEuroleague918.64.251.3%54.5%30%100%0.21.21.40.10.70.60.42.34.4
2008-2009ASVELJeep Elite - Play-Offs724.18.648.1%41.2%45.2%100%0.62.12.70.11.71.31.11.79.4
2008-2009ASVELJeep Elite2728.29.348.5%60%37.9%78.1%0.73.23.90.22.11.31.41.711.1
2008-2009ASVELEurocup63012.355.6%62.5%38.7%100%1.22.840.320.81.82.213
2007-2008OrléansJeep Elite3031.312.853.4%53%40.9%88.9%13.44.40.22.41.61.81.814.2
2006-2007OrléansJeep Elite3330.512.553.1%57.4%39%77.6%1340.22.211.52.212.9
2005-2006OrléansFrance - Pro B Play-Offs530.615.456.3%57.9%38.2%88.9%0.855.802.41.41.42.217.4
2005-2006OrléansFrance - Pro B3229.513.954%58.5%37.9%79.4%1.234.20.21.91.32.31.813.2
2004-2005UJAP QuimperFrance - Pro B Play-Offs22113.545.5%36.4%33.3%70%22.54.50.51.52.52311.5
2004-2005UJAP QuimperFrance - Pro B2930.514.753%53.8%30.5%77.4%1.734.70.22.81.42.32.414