Palmarès

2019/2020
1er de la Saison Régulière
2018/2019
Vainqueur Trophée du Futur
2018/2019
Champion de France Espoirs
2017/2018
Vainqueur Trophée du Futur
2017/2018
Champion de France Espoirs
2017/2018
Champion de France Cadets
2016/2017
Champion de France Cadets
2016/2017
Vainqueur Coupe de France Cadets
2014/2015
Champion de France Cadets
2011/2012
Vainqueur Coupe de France Cadets
2009/2010
Champion de France PROA
2009/2010
Champion de France Espoirs
2008/2009
Champion de France Espoirs
2007/2008
Champion de France Cadets (Groupe B)
2007/2008
Vainqueur Semaine des AS
2000/2001
Champion de France Cadets
2000/2001
Vainqueur Coupe de France Cadets
2000/2001
Vainqueur Trophée du Futur
1999/2000
Champion de France Cadets
1999/2000
Vainqueur Trophée du Futur
1998/1999
Vainqueur Coupe de France
1997/1998
Champion de France Cadets
1997/1998
Vainqueur Coupe de France
1996/1997
Champion de France Cadets
1996/1997
Vainqueur Coupe de France Cadets
1996/1997
Champion de France Espoirs
1994/1995
Champion de France Cadets
1993/1994
Champion de France Cadets
1992/1993
Champion de France Cadets
1989/1990
Vainqueur Coupe de France Cadets
1988/1989
Vainqueur Trophée du Futur
1988/1989
Champion de France Espoirs
1987/1988
Champion de France Espoirs
1986/1987
Vainqueur Coupe de France Cadets
1985/1986
Champion de N2
1er de la Saison Régulière
De nombreux cadres de la saison 2018-19 prirent leur envol pour le monde professionnel : le MVP de la saison 2018-19 Karlton Dimanche avec l'équipe fanion de CB, l'emblématique Yannis Thalgott à Lorient (NM1), le dominant Warren Woghiren à Denain (Pro B)… Seule constante entre les Espoirs de la saison 2018-19 et la saison précédente : une pancarte de favori, et d'équipe à battre. Et en 25 matches, personne n'y est parvenu. 25 matches pour les Espoirs. 25 victoires !
2019/2020
01 / 06 / 2020
1er de la Saison Régulière
2019/2020
01 / 06 / 2020

Seule la COVID-19 pouvait les arrêter !

Forts de leur double-doublé Champion de France puis vainqueur du Trophée du Futur, les Espoirs de Cholet entamèrent la saison 2019-20 dans la peau du grand favori.

Favori qui connut un été agité : Régis Boissié fut désigné coach de l'équipe Espoirs, faisant suite à Sylvain Delorme, qui lui est devenu assistant à plein temps sur l'effectif professionnel. De nombreux cadres de la saison 2018-19 prirent leur envol pour le monde professionnel : le MVP de la saison 2018-19 Karlton Dimanche avec l'équipe fanion de CB, l'emblématique Yannis Thalgott à Lorient (NM1), le dominant Warren Woghiren à Denain (Pro B)… Seule constante entre les Espoirs de la saison 2018-19 et la saison précédente : une pancarte de favori, et d'équipe à battre.

Et en 25 matches, personne n'y est parvenu. 25 matches pour les Espoirs. 25 victoires, avec une moyenne de 87.3 points marqués pour 65.5 points encaissés, soit une différence moyenne de 21.8 points ! Pour autant, rien ne fut acquis pour Cholet. Les coéquipiers de Yoan Makoundou durent s'employer à de nombreuses reprises pour se défaire de vaillantes formations. Boulazac crut un instant faire tomber Cholet, lorsque le BBD recolla à une unité à 1'30 de la fin du match (80-79) lors de la 4e journée. Mais Delaunay seconda parfaitement Robineau dans le money-time pour forcer la décision. Ce fut également très chaud lors du déplacement à Pau. Dans ce qui sera leur moins bon match de la saison, Cholet s'en sortit grâce à un tir décisif de Robineau, incontournable sur ce début de saison.

Au-delà de l'adversité, il y eut aussi les blessures. Hugo Robineau a ainsi vu sa saison écourtée pour une épaule douloureuse, nécessitant une opération fin décembre 2019. Comment CB allait réagir sans son leader ? Avec la manière : les cadres répondirent à l'appel. Ruel enquilla les tirs longue distance et les dunks. Makoundou martyrisa les raquettes adverses. Leopold fit parler sa puissance physique. Et ce fut l'occasion d'assister à l'émergence des plus jeunes : Léopold Delaunay franchit un cap dans la régularité offensive ; Nathan De Sousa afficha une grande maturité pour son âge à la mène ; la polyvalence d'Arthur Bouba sur les postes 3-4 proposa de nouvelles solutions à Régis Boissié ; Kevin Marsillon-Noléo apporta son intensité en sortie de banc.

Au final, il aura fallu un virus venu de Chine pour arrêter les Espoirs de CB. Aussi invraisemblable soit-il, ce scénario, puis les décisions qui en suivirent, laissent forcément des regrets : aucun titre pour récompenser cette incroyable domination, sans avoir l'opportunité de faire une saison parfaite sans défaite.

Pour l'équipe Espoirs, une page se tourne. C'est le cycle naturel de ce championnat aussi décrié que passionnant. Yoan Makoundou et Hugo Robineau ont signé leur premier contrat professionnel, et seront à plein temps avec l'équipe fanion. Quentin Ruel, désigné MVP par les supporters choletais, fera ses débuts en professionnels sous les ordres d'Alex Ménard à Rouen (Pro B). Florian Léopold n'a plus rien à prouver à ce niveau-là, et sera prêté par CB à Saint Chamond (Pro B). L'académie ne se voit pas récompenser de titres, mais aura une nouvelle fois été pourvoyeur de joueurs à même d'évoluer dans le haut niveau français. Une bien belle récompense pour tout le travail fourni au quotidien depuis des années par l'ensemble des intervenants sur l'Académie.