Cedrick BANKS

Arrière
Cedrick
BANKS
photo_joueur
34
BANKS
2525Minutes
8.118.11points marqués
2.562.56rebonds
4.394.39passes décisives
9.289.28evaluation
Moyenne sur la saison
en savoir plus
16 décembre 1981
Chicago, Illinois (USA)
Américaine
1m91
77kg
Records en pros avec cholet basket
146146points en carrière
  • présentation
  • carrière
  • palmarès
  • saisons à CB
  • statistiques
  • news
2014-2015 : Cholet. Tout avait si bien débuté pour lui et CB. Très performant sur les huit premières sorties choletaises (10,3 pts - 4,4 passes), et notamment lors d'un succès de prestige au Mans, l'Américain allait subir un sacré coup d'arrêt lors de la réception de Chalon-sur-Saône. Blessé au talon, il manquera cruellement au collectif maugeois. Il ne retrouve le banc choletais qu'en fin de saison, avec plus ou moins de réussite, en dépit d'un joli baroud d'honneur devant Nancy, pour la dernière à domicile (17 pts, 4 passes, 19 d'eval'). Une saison tronquée et frustrante, même s'il fit part de son sens de la passe (7,7 pts - 4,2 passes - 8,8 d'eval').

2013-2014 : Le Havre. Alors qu'on le croyait en perte de vitesse après une saison difficile, il rebondit très bien à la STB (12,4 pts - 3,5 rbs - 13 d'évaluation). Il y affiche des progrès dans la lecture du jeu, rendant sa meilleure saison à la passe (4,4 pds). Et surtout, il contribue au maintien du club en Pro A, en livrant notamment de superbes prestations dans les deux victoires contre Le Mans (20 pts - 5 rbs - 9 pds - 28 d'éval', et 25 pts - 6/9 à 3 pts). Il passe également tout près d'un triple-double lors de la dernière journée face à... CB (18 pts - 10 pds - 7 rbs - 29 d'éval').

2012-2013 : Ankara (Turquie), Chalon-sur-Saône, Liège (Belgique). Il vit sa saison la plus compliquée. Fort de son bon CV, il s'engage avec Ankara, mais il est coupé en novembre après quatre matches de championnat (7,3 pts à 38 % aux tirs - 6 d'évaluation, 4 matches). A Chalon, il est simple pigiste médical durant le mois de décembre (7,4 pts à 42 % - 5,6 d'éval' sur 5 matches de Pro A, et 10 pts à 36 % - 7,5 d'éval' en 2 rencontres d'Euroleague). Et il n'atterrit à Liège qu'en mars pour finir la saison (9,9 pts à 40 % - 7,3 d'éval' en 8 matches). Certaines prestations montrent toutefois qu'il n'a rien perdu de ses talents de scoreur (18 pts contre Antalya, 20 contre Limoges, 23 contre Ostende).

2011-2012 : Orléans. Après son échec à Limoges, il retrouve ses repères à Orléans et pour la quatrième fois un statut de All-Star en Pro A (13,9 pts à 43 % aux tirs - 3,1 rbs - 2,9 pds - 12,4 d'évaluation en saison régulière). Il finit ainsi meilleur scoreur d'une équipe qui finit à la 3e place. En play-offs, il élève son niveau (17,8 pts - 6,2 rbs - 2,6 pds mais 3,8 bps - 16,2 d'éval' en 5 matches). Lors du très conversé match d'appui contre Chalon en 1/2 finale, il évolue même sur une autre planète (29 pts - 7/12 à 3 pts - 5 rbs - 4 pds - 4 int - 32 d'éval'). Mais en vain, Orléans s'inclinant 83-81.

2010-2011 : Limoges. Il s'engage avec le CSP, et ce pour deux saisons. Mais on n'y retrouve pas le Cedrick Banks que la Pro A connaît, à tel point que l'exigeant public de Beaublanc n'hésite pas à le huer (9,6 pts à seulement 34 % aux tirs - 2,8 rbs - 2,4 pds - 6,4 d'évaluation). Le changement de coach en cours de saison (l'ex-entraîneur de CB Eric Girad remplacé par Zare Markovski) n'a pas d'effets sur son rendement. En outre, il rate 13 rencontres pour blessure et mise à pied, et le CSP descend en Pro B. Il fait logiquement valoir sa clause libératoire afin de quitter le Limousin. " Je n'aime pas Limoges", dira-t-il trois ans plus tard au moment de retrouver le CSP.

2009-2010 : Orléans. Il réalise sa meilleure saison régulière en Pro A, avec seulement quatre matches sur vingt-neuf en dessous des 10 unités (16,8 pts à 45 % aux tirs - 3,1 rbs - 3,3 pds - 15,3 d'évaluation). Il est impérial aux tours qualificatifs à l'Euroleague (15,8 pts avec un 15/28 à 3 pts sur les quatre matches !), et performant en phase de poules (11,9 pts à 47 % aux tirs - 10,1 d'éval'). Il contribue au bon parcours de son équipe à la Semaine des As (nouvelle finale, perdue d'un point contre l'Asvel, 20 pts contre CB en 1/4 de finale), et à la victoire en coupe de France à Bercy. En revanche, en play-offs au 1er tour, le All-Star est asphyxié par la défense de Roanne, bourreau d'Orléans (5,3 pts à 30 % aux tirs - 4,3 d'éval').

2008-2009 : Orléans. De retour en France, il affiche ses progrès accomplis en Israël (19,6 pts sur les douze premières journées, au total 15,6 pts à 44 % aux tirs - 4,1 rbs - 2,3 pds - 14,4 d'évaluation). Il est ainsi de nouveau retenu pour le All-Star Game LNB, où il gagne le concours à 3 pts en marquant entre autres le tir du milieu du terrain. Orléans, qui finira 2e de la saison régulière, va ensuite jusqu'en finale des As, perdue contre Le Mans. Et même si son apport en play-offs est moindre (12,3 pts à 37 % - 2,7 pds pour 3 bps - 9 d'évaluation), il retrouve Bercy pour la finale de Pro A. Malgré ses efforts (13 unités sur les 41 de son équipe), Orléans s'incline contre l'Asvel, mais disputera le tour qualificatif à l'Euroleague.

2007-2008 : Rishon Le Zion (Israël). Il s'exile dans un autre championnat européen, où il s'exprime là-bas aussi plutôt bien, rendant son meilleur pourcentage dans une 1re division (14 pts à 49 % dont 65 % à 2 pts (!) - 3,1 rbs - 2 pds - 13,5 d'évaluation). En avril, dans une défaite contre Hapöel Holon, il prend feu (36 pts - 8/14 à 3 pts - 36 d'éval'). Mais son équipe finit à l'avant-dernière place du championnat et donc, ne dispute pas les play-offs.

2006-2007 : Nancy. Il rend une copie très satisfaisante pour sa première saison dans une 1re division en Europe, de plus dans une équipe qui termine 1re de la saison régulière (11,9 pts à 42 % aux tirs - 2,9 rbs - 2,4 pds - 10,3 d'évaluation). Dès la 5e journée, à Strasbourg, il illumine le derby de l'Est par sa capacité à vite dégainer de loin (36 pts - 7/12 à 3 pts - 32 d'éval'). Il est sélectionné pour le All-Star Game où son jeu spectaculaire, avec beaucoup de prises de risque, s'exprime à merveille. Il réussit aussi à s'adapter au niveau de l'EuroCup (12,2 pts à 46 % - 3 pds - 10,8 d'éval'). Il manque néanmoins de réussite à 3 pts lors de l'élimination en 1/8e de finale de cette compétition contre Strasbourg (1/12 sur les deux matches, mais tout de même 15,5 unités). Il rate aussi sa 1/2 finale de la Semaine des As, perdue contre Le Mans (2/12 aux tirs). Et même s'il apporte en play-offs (12,3 pts à 40 % - 3,3 pds - 11,2 d'éval'), il finit sur un échec en finale à Bercy contre Roanne (9 pts à 3/11).

Eté 2006 : Chicago Bulls (Orlando NBA Summer League). Invité par les Bulls, il tente sa chance pour obtenir un contrat NBA. Dans une équipe où œuvre notamment Eddie Basden, qui jouera à CB, il finit 4e scoreur (10,6 pts - 2 rbs - 2,6 pds en 20 min/match). A l'aise sur le pick-and-roll, il inscrit même 17 pts face à Indiana et brille contre New Jersey (26 pts à 12/18 aux tirs - 4 rbs - 5 pds). Du coup, les Nets montrent leur intérêt, mais ne veulent pas payer le transfert au Sluc Nancy, club avec lequel Banks s'est engagé avant la Summer League.

2005-2006 : Besançon (ProB). Pour sa première saison loin de sa terre natale, il excelle. Il finit meilleur scoreur de Pro B, scorant au moins 25 unités à onze reprises. Dans un revers contre Nantes, il monte jusqu'à 42 pts à 15/22 aux tirs, prend 10 rbs et rend un 43 d'évaluation ! Il est logiquement élu MVP de la division (20,6 pts à 49 % aux tirs - 4,2 rbs - 3,3 pds - 18,9 d'évaluation). Et son équipe, 1re de la saison régulière, accède à la Pro A. Il baisse ensuite un peu pied en play-offs (16 pts à 44 % - 4 rbs - 2,8 pds - 14,8 d'éval'). Après un 1er tour difficilement gagné contre Angers, il finit sa saison sur un forfait lors du match retour de la 1/2 finale contre Chalôns-en-Champagne, tombeur de Besançon.

2004-2005 : Nebraska Cranes (USBL). Non drafté à sa sortie de l'université car jugé trop petit pour un arrière-shooteur, il réalise sa première saison pro en ligue mineure US. Il s'en sort très bien en saison régulière (17,2 pts à 45 % aux tirs - 3,8 rbs - 2,8 pds - 14,4 d'évaluation), scorant même un soir 35 pts à 13/22. Et en play-offs, joués sur un seul match à chaque tour, il reste performant (17 pts - 5,5 rbs - 5 pds - 14,5 d'éval' en 2 matches).

Formation : Cet arrière gaucher, gros shooteur à 3 pts au très bon maniement de balle, devient une véritable star à Westinghouse High School, lycée de sa ville natale Chicago, et où sont passés des joueurs auteur d'une belle carrière NBA (Mark Aguirre, Hersey Hawkins). Il brille en junior (18 pts - 8,2 rbs - 3,9 pds - 4,2 int et... 3,1 contres !). Puis lors de sa dernière année, il est nommé dans le cinq idéal des lycéens de l'état d'Illinois, aux côtés des futurs NBAers Dwyane Wade, Darius Miles et autres Eddy Curry (21,2 pts - 8,4 rbs - 4 int - 2 pds). Il apparaît même au 19e rang des meilleurs lycéens US ! Durant ses quatre saisons lycéennes, son équipe n'a perdu que... trois rencontres, dont aucune lors de ses deux premières années, pour cent-trente-deux succès ! Et elle remporte trois titres de Champion de la ville, quatre autres de Champion de conference, et dispute une finale de l'Etat (en senior). Son entrée en NCAA est cependant repoussée d'un an, en raison de résultats scolaires insuffisants. Et malgré sa brillante carrière lycéenne, il est recruté par une petite fac', University of Illinois at Chicago, qui évolue dans la peu côtée Horizon League. Ceci ne l'empêche pas de réussir ses débuts universitaires, en 2001-2002 (13,9 pts - 4,6 rbs - 1,9 pds). Il est nommé dans le second cinq idéal de la conference, et surtout mène les Flames au titre du tournoi de conference. Il y est en effet élu MVP, tout en réussissant le tir décisif de la finale (18 pts - 7 rbs/match sur le tournoi). Il franchit un cap en sophomore (19 pts - 5 rbs - 1,9 pds). Et il maintient ces stats lors de ses deux dernières saisons, scorant 15 pts au tournoi NCAA contre Kansas en junior, et établissant son record universitaire à 39 unités en senior (18,4 pts - 3,3 rbs - 1,9 pds en junior, et 18,7 pts - 4,8 rbs - 2,5 pds en senior). A sa sortie de fac', il est le premier joueur de UIC à terminer meilleur marqueur de l'équipe quatre saisons durant, et le meilleur scoreur de l'histoire de son université (2097 pts). Il est bien sûr nommé dans le cinq idéal de l'Horizon League en 2003, 2004 et 2005.

Biographie : Ses idoles étaient Tracy McGrady, ancienne star NBA, et... son cousin. Ils jouent très souvent ensemble au basket, mais aussi au baseball et au foot US. Puis, une fois sélectionné dans l'équipe de son école primaire, il adopte définitivement la balle orange. Son tatouage sur le bras gauche représente l'une des ses deux filles, Cednija, née au début des années 2000. A rencontré sa future femme, d'origine parisienne et sœur de l'épouse de l'ex-international Tarik Kirskay, à Besançon. Ils se sont mariés en 2010 à Orléans, où est né leur fils. Le fait que sa femme parle couramment anglais ne l'a pas aidé à perfectionner son français. A quitté la Pro A en 2012 pour rejoindre Ankara en raison des impôts français, avant de constater qu'en France les joueurs sont assurés d'être payés. Aime jouer avec son fils, s'adonne au bowling et aux jeux vidéos. Il lui manque huit unités pour valider son diplôme universitaire de kinésithérapie. Envisage éventuellement après sa carrière de développer l'entreprise de son père, garagiste aux Etats-Unis.
- 2014/2015 : Cholet Basket (Pro A)
- 2013/2014 : STB Le Havre (Pro A)
- 2012/2013 : Turk Telekom Ankara (Turquie-TBL) puis Chalon sur Saône (Pro A) et Liège Basket (Belgique-Ethias League)
- 2011/2012 : Entente Orléans (Pro A)
- Octobre à Décembre 2010 : CSP Limoges (Pro A)
- 2008/2010 : Entente Orléans 45 (Pro A)
- 2007/2008 : Maccabi Rishon Le-Zion (Israël-Premier League)
- 2006/2007 : SLUC Nancy (Pro A)
- Juillet 2006 : Summer League à Orlando avec les Chicago Bulls (NBA)
- 2005/2006 : Besançon Basket Comte Doubs (Pro B)
- Été 2005 : Nebraska Cranes (USBL)
- 2001/2005 : Illinois-Chicago (NCAA)
- 2011/2012 : Participation au All-Star Game LNB
- 2010/2011 : Finaliste de la Coupe de France
- 2009/2010 : Vainqueur de la Coupe de France
- 2009/2010 : Finaliste de la Semaine des As
- 2009/2010 : Participation au All-Star Game LNB
- 2008/2009 : Finaliste de ProA
- 2008/2009 : Premier de la Saison Régulière de ProA
- 2008/2009 : Finaliste de la Semaine des As
- 2008/2009 : Participation au All-Star Game LNB
- 2006/2007 : Finaliste de ProA
- 2006/2007 : Premier de la Saison Régulière de ProA
- 2006/2007 : Participation au All-Star Game LNB
- 2005/2006 : MVP Étranger de ProB
- 2005/2006 : Meilleur Marqueur de ProB
- 2005/2006 : Premier de la Saison Régulière de ProB
- Été 2005 : Élu dans la Meilleure Équipe des Rookies de USBL
- 2004/2005 : Élu dans la Meilleure Équipe de l'Horizon League
- 2004/2005 : Élu dans la Meilleure Équipe Défensive de l'Horizon League
- 2003/2004 : Élu dans la Meilleure Équipe de l'Horizon League
- 2003/2004 : Élu dans la Meilleure Équipe du Tournoi de l'Horizon League
- 2003/2004 : Vainqueur du Tournoi de l'Horizon League
- 2003/2004 : Premier de la Saison Régulière de l'Horizon League
- 2002/2003 : Élu dans la Meilleure Équipe de l'Horizon League
- 2001/2002 : MVP du Tournoi de l'Horizon League
- 2001/2002 : Élu dans la Meilleure Équipe du Tournoi de l'Horizon League
- 2001/2002 : Élu dans la Seconde Équipe de l'Horizon League
- 2001/2002 : Élu dans la Meilleure Équipe des Rookies de l'Horizon League
SAISON
Afficher plus..
Saison
Nom du club
Nom de la compétition
Nombre de matches
Temps de jeu
Nombre de points
Pourcentage aux tirs
Pourcentage aux tirs à deux points
Pourcentage aux tirs à trois points
POURCENTAGE aux LANCERS-FRANCS
NOMBRE DE REBONDS OFFENSIFS
NOMBRE DE REBONDS DÉFENSIFS
NOMBRE TOTAL DE REBONDS
Nombre de contres
Nombre de passes décisives
Nombre d'interceptions
Nombre de balles perdues
NOMBRE DE FAUTES INDIVIDUELLES
évaluation
2014-2015CholetJeep Elite1825.78.142.8%53.3%28.8%68.4%0.622.60.24.40.91.82.19.3
2013-2014Le HavreJeep Elite303212.445.2%50.4%36.8%68.9%0.82.73.50.14.41.62.31.613
2012-2013Liege BasketBelgium - EuroMillions Basketball League827.69.942.5%46.4%35.6%71.4%0.922.901.601.41.87.3
2012-2013ChalonEuroleague229.51037.5%71.4%20%50%12302221.57.5
2012-2013ChalonJeep Elite5207.448.6%54.5%35%100%0.80.61.401.60.21.41.25.6
2012-2013Turk TelekomTurkey - BSL422.37.337.9%36.4%38.9%0%0.81.52.3020.31.30.86
2011-2012OrléansJeep Elite - Play-Offs531.817.850%47.4%39.6%82.4%15.26.20.22.61.63.81.816.2
2011-2012OrléansJeep Elite3029.513.951.2%54.1%34.5%87.3%0.82.33.10.22.91.12.21.912.4
2010-2011LimogesJeep Elite1727.69.637%42.4%29.1%68.8%0.52.32.80.22.40.82.42.16.4
2009-2010OrléansJeep Elite - Play-Offs3215.330%33.3%28.6%0%0.32.7302.7131.34.3
2009-2010OrléansJeep Elite2928.816.849.7%52.8%40.7%90.5%0.92.23.10.13.31.62.11.515.3
2009-2010OrléansEuroleague1027.811.949.5%47.2%41.4%86.7%0.72.22.90.21.61.32.51.59.9
2008-2009OrléansJeep Elite - Play-Offs629.212.339.2%42.9%34%62.5%0.51.72.202.31.71.52.29
2008-2009OrléansJeep Elite303015.649.9%56.7%35.6%79.7%1.22.94.10.12.31.92.21.714.4
2007-2008Rishon Le ZionIsrael - Winner League2730.71452.9%65%39.1%81.4%0.82.33.1021.51.52.113.5
2006-2007NancyEurocup1228.512.251.4%59.3%34.4%76%0.91.62.50.131.12.41.810.8
2006-2007NancyJeep Elite3429.211.947%49.6%36.8%65.5%0.62.32.902.41.41.91.410.3
2006-2007NancyJeep Elite - Play-Offs631.512.342.7%46.2%36.6%62.5%0.822.803.31.21.31.511.2
2005-2006BesançonFrance - Pro B Play-Offs4301644.8%52.6%30.4%50%2.31.84.10.52.821.34.314.8
2005-2006BesançonFrance - Pro B3434.220.654.6%60%38%75.4%13.24.20.43.32.13.1218.9
2004-2005Nebraska CranesUsbl Playoffs230.51746.5%47.1%25%64.3%0.555.5050.52514.5
2004-2005Nebraska CranesUsbl2631.117.250.9%52.4%33.6%76.5%0.92.93.80.32.81.82.92.314.4