Isaiah SWANN

Arrière
Isaiah
SWANN
photo_joueur
0
SWANN
retrouvez Isaiah SWANN sur ses réseaux sociaux
2626Minutes
13.1313.13points marqués
33rebonds
2.812.81passes décisives
1212evaluation
Moyenne sur la saison
en savoir plus
10 février 1985
San Diego, Californie (USA)
Américaine
1m88
87kg
Marié
Florida State
  • présentation
  • carrière
  • palmarès
  • saisons à CB
  • statistiques
  • news
- 2016/2017 : Cholet Basket (Pro A), puis Marinos de Anzoategui (Venezuela-LPB). Du bon sur le parquet, du moins bien en-dehors... Tel sera le résumé des 6 mois passés par Isaiah Swann dans les Mauges. La réputation de shooteur suivait l'Américain. Hélas pour CB, ses sautes d'humeur étaient également connus. Elles prirent une mauvaise tournure pour l'intéressé lors de la réception de Hyères-Toulon, où le gaucher eut une altercation avec Philippe Hervé. Auparavant, l'ancien de Florida aura alterné le très bon contre Chalon (27 points à 5/10 à 3 points, après un premier quart-temps de folie...), voire l'épique face à Orléans (8/11 à 3 points, avec un 5/7 dans le money-time) et le médiocre (1/7 à 3 points au Portel). Au final, ce sont surtout ses frasques qui lui coutèrent sa place en janvier, alors qu'il demeurait le leader offensif de CB (13,1 points à 86 % aux lancers ; 2,8 passes pour 11,8 d'évaluation en 26').

- 2015/2016 : Maccabi Ashdod (Israël-Winner League). Autre crémerie, et non des moindres, puisque Swann s'engage chez le champion en titre. Auteur d’une nouvelle saison complète (14,9 points dont 39,4% à 3 points, 3,9 rebonds, 3,8 passes en 33 matches), il mène son équipe jusqu’en demi-finale de play-offs, et met un trophée sur la qualité première qu'est le shoot, qu'il use encore et encore (17 tirs à trois pris face à l'Hapoel Eilat) : il remporte en effet le concours à 3 points du All-Star Game.

- 2014/2015 : Maccabi Rishon Le-Zion (Israël-Winner League). Après avoir effectué la préparation avec le club turc d'Istanbul Buyuksehir (Turquie-TBL), il effectue son retour dans la formation israélienne, quatre saisons après y avoir sévi une première fois. Avec le même résultat au final : une demi-finale des playoffs, et des stats relativement comparables, en dépit d'une régression à deux points (39 %). Le reste, c'est du Swann dans le texte : un arrosage en règle à 3 points, en sortie d'écran ou à 10 mètres (14,9 points ; 3,9 rebonds ; 3,8 passes).

- 2013/2014 : New Yorker Phantoms Braunschweig (Allemagne-BBL). De retour en Allemagne, deux ans après qu'il fut la révélation de la Bundesliga, il réédite ses exploits. Si collectivement, la saison ne ressemble en rien à celle qui fut la sienne à Ulm, Swann incarne le leadership offensif. Avec des cartons à la clé, notamment face aux pointures de la ligue (32 ponts contre Bremerhaven, 31 contre l'Alba Berlin, 29 contre Trier). Deuxième meilleur marqueur du championnat (avec 17,9 points à 48,7 %, assortis de 4,1 rebonds et 3,4 passes en 32'), il reçoit les sollicitations des cadors du championnat... mais s'en retourne en Turquie.

- 2012/2013 : Royal Hali Gaziantep Buyuksehir (Turquie-TBL). Dans un championnat plus connu pour ses salaires mirobolants, il va connaître une saison contrastée, en essuyant les premiers pépins physiques de sa carrière. Idem sur le parquet. Même s'il demeure dans ses standards (13,6 points ; 3,8 rebonds ; 8,4 d'évaluation en 30'), il excède parfois par ses frasques et son côté mangeur de ballons. Son rendement de loin en pâtit (32,6 % à 3 points).

- 2011/2012 : Ratiopharm Ulm (Allemagne-BBL). S'il rejoint pour la première fois un championnat majeur du Vieux Continent, il n'y fait nullement de la figuration, et est même l'une des attractions du championnat, et a fortiori d'une formation encore méconnue qui va s'élever à l'échelle continentale. Pendant les deux premiers mois, Swann, souvent positionné en 2e arrière, s'y montre intraitable, malgré une propension à forcer de loin (2/11 contre Bayreuth). Finalement 3e meilleur marqueur du championnat, il faillit bien mener les siens (déjà deuxièmes de la saison régulière) jusqu'au titre, en scorant la bagatelle de 36 points lors de la belle, en finale des playoffs, sur le parquet de Bamberg. Là encore en prenant feu à distance (8/12 à 3 points). Si la belle sera perdue de deux points, l'essai allemand est transformé (15,8 points ; 2,8 passes) pour Swann.

- 2010/2011 : Rio Grande Valley Vipers (D-League) puis Maccabi Rishon Le-Zion (Israël-Premier League). Drafté en D-League au 6e tour, il ne fait pas de vieux os dans l'antichambre de la NBA (3 matches disputés), au sein d'une franchise affiliée aux Houston Rockets, et effectue un come-back en Israël, où sa réputation n'est déjà plus à faire. Enorme dès son 2e match, face à Netanya (28 points à 9/9 aux lancers, 6 rebonds et 4 passes en 45'), il connaît des hauts et des bas, avant de revenir très fort en playoffs (34 points avec un incroyable 8/10 à 3 points, 6 rebonds et 4 passes pour 38 d'évaluation). Hélas, l'élan est stoppé en demi-finale du championnat, même si Swann livra la meilleure saison de sa carrière (12,7 points ; 4 passes), jusqu'alors.

- 2009/2010 : Altshuler Saham Galil Gilboa (Israël-Premier League). Après une demi-saison d'adaptation, il endosse le rôle d'arrière titulaire, dans une saison qui va compter pour le club, qui décroche alors le premier titre national sous sa nouvelle appellation (le club s'appelait autrefois Galil Elyon). Plus scoreur que distributeur, il n'en est pas moins précieux (16 points, 3 rebonds et 3 passes contre le Maccabi Haifa), et conduit donc les siens sur le toit du championnat (8,5 points ; 2,3 rebonds ; 1,9 passe en 19'). Plus discret en fin d'exercice, malgré une vista retrouvée à 3 points (42 %)

- 2008/2009 : Aget Imola (Italie-Lega2), puis Harem Scafati (Italie-Lega2) et Altshuler Saham Galil Gilboa (Israël-Premier League). Sa première saison pro prend en réalité des airs de parcours du combattant. En Italie, il n'a que très peu de temps pour évoluer aux côtés d'un certain Mykal Ryley. Pour cause, c'est dès le mois janvier qu'il quitte le club (13,6 points à 42 % à 3 points ; 3,1 passes ; 3,9 fautes provoquées en 28'), en grande difficulté en championnat, en ayant pourtant fait le job (22 points à 3/4 à 3 points face à Prima Veroli). Il atterrit alors à scafati, mais n'y dispute qu'un seul match. Il termine alors la saison avec Galil Gilboa, qui va marquer ses débuts en Israël, où il effectuera une partie de sa carrière. Les débuts furent pourtant perfectibles (7,3 points à 46 % à 3 points ; 2,4 rebonds et 1,2 passes en 19' ; 13 matches disputés), même s'il est prolongé. Cinquième de la saison régulière, son club s'arrêtera en demi-finale des playoffs.

Formation : Au sortir de ses années à Magruber (High School), il compte parmi les 25 meilleurs joueurs américains de sa génération. En lycée, il tournait en effet à 22 points, 4 rebonds, 6 interceptions et 3 passes en moyenne. En 2003, il compte même parmi les 5 meilleurs shooteurs du pays. Egalement passé par l'Académie Militaire de Hargrave (23,8 points ; 9 passes et 7 rebonds), il intègre finalement Florida State, alors qu'il était pisté par les universités tout aussi illustres du Kentucky, de l'Arizona, de Cincinnati, et du Kansas. Voilà qui lui vaut également la possibilité de disputer le Jordan Brand Classic en 2004. Ce meneur gaucher et shooteur va néanmoins perdre de sa superbe en NCAA, où il ne parvient pas à faire valoir son shoot extérieur, pourtant hors norme. Au final, il signe une dernière saison senior "seulement" correcte, en 2007/2008 (11,8 points ; 3,1 rebonds ; 2,9 passes), en se montrant néanmoins intraitable sur la ligne des lancers (84 %).

Biographie : Isaiah Swann débute le basket à 6 ans. C'est en voyant Michael Jordan dans ses œuvres qu'il saute le pas. Il se dit alors : " ce qu'il fait, je peux le faire". Au même titre que l'illustre numéro 23 des Bulls, il aura toujours une admiration particulière pour Allen Iverson et Isaiah Thomas. Il a également pratiqué le football américain jusqu'à l'âge de 15 ans, et le baseball jusqu'à 16 ans. L'un de ses meilleurs amis est Jason Rich, ancien joueur du Paris-Levallois, avec qui il partagea le maillot de Florida State. Il souffrait d'asthme lorsqu'il jouait en high school. Il aurait aimé être acteur. Son rituel d'avant-match : écouter du gospel en prélude de l'échauffement. Ses surnoms sont "Zeke" et "Zay". Isaiah Swann est diplômé en sciences sociales.
- Eté 2018 : Toros de Aragua (Venezuela-LPB)
- Janvier 2018 : Trévise (Italie)
- 2017/2018 : Comunicaciones Mercedes (Argentine-TNA)
- Février 2017 : Marinos de Anzoategui (Venezuela-LPB)
- Août 2016 à Février 2017 : Cholet Basket (Pro A)
- 2015/2016 : Maccabi Ashdod (Israël-Winner League)
- 2014/2015 : Maccabi Rishon Le-Zion (Israël-Winner League)
- Pré-Saison 2014/2015 : Istanbul Buyuksehir (Turquie-TBL)
- 2013/2014 : New Yorker Phantoms Braunschweig (Allemagne-BBL)
- Été 2013 : Huracanes del Atlantico (République Dominicaine-LNB)
- 2012/2013 : Royal Hali Gaziantep Buyuksehir (Turquie-TBL)
- 2011/2012 : Ratiopharm Ulm (Allemagne-1Bundesliga)
- 2010/2011 : Rio Grande Valley Vipers (D-League) puis Maccabi Rishon Le-Zion (Israël-Premier League)
- Été 2010 : Metros de santiago (République Dominicaine-LNB)
- 2009/2010 : Altshuler Saham Galil Gilboa (Israël-Premier League)
- 2008/2009 : Aget Imola (Italie-Lega2) puis Harem Scafati (Italie-Lega2), Altshuler Saham Galil Gilboa (Israël-Premier League)
- 2004/2008 : Florida State (NCAA)
- 2016/2017 : Finaliste du championnat du Vénézuela
- 2015/2016 : Vainqueur du Concours à 3pts du All-Star Game d'Israël
- 2015/2016 : Participation au All-Star Game d'Israël
- 2013/2014 : Participation au All-Star Game d'Allemagne
- 2011/2012 : Finaliste d'Allemagne
- 2011/2012 : Premier de la Saison Régulière d'Allemagne
- 2011/2012 : Participation au All-Star Game d'Allemagne
- 2010 : Drafté au Sixième Tour en Dixième Position par les Rio Grande Valley Vipers (D-League)
- 2009/2010 : Champion d'Israël
SAISON
Afficher plus..
Saison
Nom du club
Nom de la compétition
Nombre de matches
Temps de jeu
Nombre de points
Pourcentage aux tirs
Pourcentage aux tirs à deux points
Pourcentage aux tirs à trois points
POURCENTAGE aux LANCERS-FRANCS
NOMBRE DE REBONDS OFFENSIFS
NOMBRE DE REBONDS DÉFENSIFS
NOMBRE TOTAL DE REBONDS
Nombre de contres
Nombre de passes décisives
Nombre d'interceptions
Nombre de balles perdues
NOMBRE DE FAUTES INDIVIDUELLES
évaluation
2018-2019Bondi FerraraItaly - Serie A2 Girone EST2934.622.450.8%42.5%39.3%81.6%0.84.35.10.14.313.32.818.3
2017-2018De' Longhi TrevisoItaly - Lega A2 Play-Offs1025.412.349.1%58.3%42.4%54.5%0.32.42.70.12.911.5012.1
2017-2018De' Longhi TrevisoItaly - Lega A21322.211.750%48.1%45.7%68.2%0.62.32.90.12.40.71011.8
2017-2018ComunicacionesArgentina - Liga A82810.338%37.5%25.5%76.5%0.94.150.33.41.1209.6
2016-2017CholetJeep Elite1626.913.151%44.3%39.8%86%0.32.83.10.12.80.91.62.612
2015-2016Maccabi AshdodIsrael - Winner League3132.215.448.9%39.3%40%85.1%0.53.43.903.81.13.52.613
2014-2015Rishon Le ZionIsrael - Winner League Play-Offs624.38.547.4%61.5%25%91.7%0.722.704.512.82.88.8
2014-2015Rishon Le ZionIsrael - Winner League31281345.7%47.2%36.3%78.9%0.52.73.20.24.61.232.712.2
2013-2014Basketball Lowen BraunschweigGermany - BBL3432.317.954.2%48.7%35.2%88%0.43.74.10.13.413.12.815.1
2012-2013GaziantepTurkey - BSL2530.913.949.5%49%32.6%82.7%0.53.43.90.23.10.72.92.711.4
2011-2012Ratiopharm UlmGermany - BBL Play-Offs730.318.456.9%48.7%39.2%93.9%12.13.102.61.12.71.915
2011-2012Ratiopharm UlmGermany - BBL342715.253%50.7%36.4%83.9%0.42.42.802.80.72.52.412
2010-2011Rishon Le ZionIsrael - Winner League Play-Offs623.21151.7%33.3%53.8%76.9%1.21.32.502.71.32.72.210
2010-2011Rishon Le ZionIsrael - Winner League2029.612.950.8%49.5%34.8%87%0.633.60.54.31.22.72.813.3
2010-2011Rio Grande Valley VipersG-League3157.350%0%28.6%90.9%0.31.720.31.70.31.72.75.3
2009-2010Galil GilboaIsrael - Winner League2221.7951.9%42.3%44%79.5%0.42.22.60.12.31.51.62.49.8
2009-2010Galil GilboaIsrael - Winner League Play-Offs510.6653.3%0%36.8%90%01.21.20.40.400.21.65
2008-2009Le Naturelle Imola BasketItaly - Lega A2152813.549.2%47.7%42.9%68.8%0.62.22.803.11.83.13.911.6
2008-2009Givova ScafatiItaly - Lega A2110460%50%0%100%011100202
2008-2009Galil GilboaIsrael - Winner League Play-Offs719.4647.1%23.5%38.9%81.3%0.42.32.701.10.11.42.34.7
2008-2009Galil GilboaIsrael - Winner League718.68.154.5%52.9%52.2%75%0.71.11.80.31.10.911.18.4
2005-2006Florida State SeminolesNCAA3008.448.5%54.6%33%65.4%0000.12.91.60010.6