Tywain MCKKEE

Meneur
Tywain
MCKEE
photo_joueur
0
MCKEE
retrouvez Tywain MCKEE sur ses réseaux sociaux
2929Minutes
1111points marqués
2.52.5rebonds
4.754.75passes décisives
1212evaluation
Moyenne sur la saison
en savoir plus
07 mars 1986
Philadelphie, Pennsylvanie, États-Unis
Américaine
1m88
86kg
Coppin State (NCAA)
  • présentation
  • carrière
  • palmarès
  • saisons à CB
  • statistiques
- 2017/2018 : Hapoel Tel Aviv (Israël-Winner League). Il fait son retour dans un championnat où il a déjà sévi. Cette fois, c’est en sortie de banc qu’il est encouragé à faire valoir son expérience. Il côtoie alors deux anciens joueurs de la LNB : Matt Howard et Raviv Limonad. Si son club signe d’ailleurs une saison plus que correcte (5e de la saison régulière), McKee essuie le chaud (22 points et 7 passes contre Galil Gilboa), mais aussi le tiède. Véritable machine sur la ligne des lancers (10/10 contre Ironi Nes-Ziona ; 9/9 contre Gilboa ; 81% de réussite sur la saison), il retrouve ses esprits en fin de saison, et manque de faire tomber à lui seul le Maccabi Ashdod lors du match 1 des quarts de finale de playoffs (21 points, 5 rebonds et 5 passes). Une belle issue, pour une saison globalement mitigée (9,2 points à 25% à 3 points ; 2,5 rebonds ; 3,4 passes pour 10,2 d’éval en 22’).

- 2016/2017 : Turk Telekom Ankara (Turquie-TBL). Comme beaucoup de ses compatriotes, il répond aux sirènes de la 2e division turque, très lucrative. Dès la 1re journée, il donne le ton de ce que sera sa saison (29 points à 8/12 et 12 passes contre Mamak). Et de fait, puisqu’il ne tombera que 3 fois en-dessous des 10 d’éval au cours des 38 matches disputés. Ses 25 points (à 8/11) et 9 passes (pour 34 d’éval) face à Yalova représentent l’une de ses meilleures sorties chez les pros. Hélas, collectivement, la tâche est plus ardue. Si son association avec l’ex-Boulazacois Darryl Monroe fait des merveilles, le reste du roster ne suit guère, et Ankara ne signe pas mieux qu’une 8e place finale en saison régulière. Meilleur passeur (6,2 passes/match) et intercepteur (2,5) de la ligue, McKee a quant à lui largement fait le job (18,5 points ; 6,2 rebonds), malgré une adresse extérieure qui palie encore une fois (seulement 28% à 3 points).

-2015/2016 : Le Mans (Pro A). Sa découverte de la France est une totale réussite. Véritable taulier de l’effectif d’Erman Kunter, son début de saison est un modèle du genre, malgré une adresse poussive (15 points à 27% à 3 points ; 5,3 rebonds ; 2,7 passes après 6 matches, pour 15,5 d’éval). Deux performances majeures résument finalement sa saison : ce carton offensif devant Nanterre (32 points – record de carrière égalé – à 12/18) et cet improbable 8/10 à 3 points lors d’un succès à Gravelines (pour 30 points et autant d’éval’ au total). Intraitable en fin de saison, il paraphe le tout par un succès en Coupe de France et par des playoffs de haute volée (16,7 points, 4 rebonds, 5,7 passes pour 16,7 d’évaluation en 6 matches), notamment lors du match 2 des quarts de finale, face à Gravelines (25 points, 9 rebonds et 5 passes). Bref, la France est conquise (13,9 points, 4,3 rebonds et 4,5 passes pour 13 d’évaluation en 33’).

- 2014/2015 : EWE Baskets Oldenburg (Allemagne-BBL), puis Hapoel Jerusalem (Winner league). Sa saison est, hélas, perturbée par des problèmes personnels, qui le voient quitter le club allemand dès la fin octobre. Son contrat est en effet résilié à l’amiable, après pourtant 6 matches d’excellente facture (12,3 points ; 4,2 rebonds), notamment au regard de son adresse extérieure (50 % à 3 points !). Il rebondit en janvier dans un club phare du championnat israélien, où il se contente d’être un back-up de premier choix de l’ancien Parisien Bracey Wright. Bien lui en prend, puisque sa formation se hisse en finale de la coupe, face au Maccabi Tel-Aviv, et se pare surtout du titre de champion. Peu en réussite en playoffs, McKee signe un exercice globalement mitigé (7,5 points à 35% ; 3,1 rebonds), même si sa capacité de création fut toujours précieuse (4,2 passes).

- 2013/2014 : Unics Kazan (Russie-PBL). Ses perfs européennes de la saison passée lui offrent le droit d'intégrer une formation majeure du championnat russe. Collectivement, il s'agit de sa saison la plus aboutie, même si elle demeure également synonyme de frustration. Kazan se hisse en effet jusqu'en finale de l'Eurocup (contre Valence), et jusqu'en demi-finale de VTB League (battu en 3 matches par le CSKA Moscou). Individuellement, McKee doit partager la mène avec Andrew Goudelock. Décisif en quart de finale retour de l'Eurocup contre Ankara (17 points en 22'), il améliore son adresse extérieure (40% à 3 points), mais se montre plus discret dans la création (1,9 passes). Le constat est globalement le même en VTB League (7 points ; 2,6 passes).

- 2012/2013 : Triumph Lyubersty (Russie-PBL). Pour sa 2e saison pleine dans le club de Saint-Pétersbourg, il découvre l'Eurocup aux côtés d'une figure bien connue de la Pro A : Tasmin Mitchell. En phase de poules, son équipe réalise un sans-faute, dans le sillage de son meneur américain, énormissime contre Riga (32 points - son record en carrière - à 10/13, 6 rebonds et 6 passes ;). 4e scoreur de la compétition (avec 17,9 points), 2e passeur (avec 6,1 passes) et meilleur intercepteur (2,4), McKee en est la colonne vertébrale, même si l'aventure s'achève au Top 16. Seule ombre au tableau : son adresse extérieure s'est délitée (27% à 3 points), contrairement à son rendement, correct, dans le championnat russe (14,2 points ; 4,2 rebonds ; 5,2 passes - 2e passeur de la ligue -; 2,3 interceptions -meilleur intercepteur de la ligue).

- 2011/2012 : Triumph Lyubersty (Russie-PBL). Ayant décidé de poursuivre l'aventure avec le club russe, il en vit pleinement l'aventure européenne, laquelle s'achève par une demi-finale face à Chalon, puis par une 3e place finale lors du Final Four. Dans la 3e compétition européenne, McKee brille d'abord par son inconstance, mais est souvent le facteur X qui résume les succès de sa formation. Exemple-type lors du match 3 des quarts de finale, où il démonte Fuenlabrada à lui seul (26 points à 3/6 sur à 3 points). Mais c'est sans conteste dans le championnat russe qu'il s'exprime le mieux (14,9 points avec un joli 55 % à 2 points ; 4,3 passes en 34'). Il y conduit d'ailleurs les siens jusqu'en demi-finale, aux côtés de l'ex-Villeurbannais Davon Jefferson.

- 2010/2011 : BK Minsk (Biélorussie-Premier League), puis Triumph Luybertsy (. Pour sa première expérience européenne, McKee connaît un temps d'adaptation, mais est rapidement mis dans le bain. Impressionnant lors du tour de qualification d'Eurochallenge, face à Anvers (20 points à l'aller, 18 au retour), c'est en VTB League qu'il signe ses plus belles partitions. Sa formation n'y joue qu'un rôle mineur (4e du groupe A avec 4 victoires en 10 matches), mais McKee se signale notamment par un joli coup d'éclat offensif face au CSKA Moscou (22 points à 7/12). Au final, c'est une premier galop d'essai réussi sur le Vieux Continent (14,4 points), malgré une adresse perfectible. Mais l'Américain sait tout faire (5,5 rebonds ; 3,1 passes) et après des premiers titres (coupe et championnat de Biélorussie) est ainsi enrôlé en fin de saison du côté du Triumph Luybertsy, qui n'est autre que l'ancêtre du Zenith Saint-Pétersbourg. Dans le championnat russe, il ne baisse pas le rythme, et se fait lui-même une excellente publicité (18,6 points à 41 % à 3 points ; 4,2 rebonds ; 3,1 passes en 9 matches). Deux exemples : ces cartons offensifs réalisés devant Enisey (32 points à 9/15) et le Dynamo Moscou (29 points et 8 rebonds en 47').

- 2009/2010 : Wollongong Hawks (Australie-NBL). Après avoir disputé la Summer League avec les Washington Wizards, il s'envole pour une destination étonnante et un championnat modeste. Sa formation ne l'est pas moins, mais va signer une saison de premier plan, grâce à McKee lui-même. Sans surprise, l'Américain surnage, que ce soit au scoring (17,9 points à 49 % à 2 points ; 3e meilleur marqueur), mais également à la création (3e meilleur passeur avec 4,5 passes/match). Deuxième de la saison régulière, les Hawks perdent néanmoins leur maître à jouer en janvier, blessé.

Formation : Un scoreur né ! Voilà pour la carte d'identité du natif de Philadelphie, qui, après avoir sévi en High School (29,1 points de moyenne avec John Bartram HS en juniors) fit des ravages avec son université de Coppin State, au sein de la modeste conférence MEAC. Rookie de l'année en 2006 dans cette même conférence, il va marquer l'histoire de sa faculté en étant le premier joueur à outrepasser les 2 000 points inscrits en quatre saisons. Top-scoreur de sa formation, il est à deux reprises le 2e meilleur réalisateur de la MEAC (17,4 points à 40 % en 2006-2007 ; 18,4 à 40 % en 2008-09). Symbole de ses qualités de défenseur : il est également le meilleur intercepteur de sa fac (253 interceptions en quatre saisons), et intégrera fort logiquement le cinq majeur de la conférence lors de ses 3 dernières saisons universitaires. Collectivement, il mène les siens jusqu'à un succès dans le tournoi de la MEAC en 2008 (dont il est élu MVP), avant d'être élu meilleur joueur de la conférence l'année suivante.

Biographie : L'enfance de Tywaine McKee a été perturbé par le décès de son père. Il est alors élevé par sa mère, puis par sa grand-mère, de même que son frère Robert "Jay" McKee, qui fut un excellent joueur au lycée. Surnommé "Elevator Man" en raison de ses aptitudes à dunker, Robert fut assassiné dans les rues de Philadelphie, en septembre 2012. Tywaine a a quant à lui débute le basket à 6 ans. Ses joueurs préférés sont Paul Pierce et Kobe Bryant.
- 2018/19 : Cholet Basket (Jeep®ÉLITE) jusqu'au 20 octobre 2018
- 2017/18 : Hapoel Tel-Aviv (Israël)
- 2016/17 : Turk Telekom Ankara (Turquie)
- 2015/16 : Le Mans (Pro A)
- 2014/15 : EWE Basket Oldenburg (Allemagne), puis Hapoel Jérusalem (Israël)
- 2013/14 : Unics Kazan (Russie)
- 2011/13 : Triumph Lyubertsy (Russie)
- 2010/11 : BK Minsk (Biélorussie), puis Triumph Lyubertsy (Russie)
- 2009/10 : Wollongong Hawks (Australie)
- 2009 : NBA Summer League avec les Washington Wizards
- 2005/09 : Coppin State University (NCAA)
- 2016 : Vainqueur de la Coupe de France
- 2015 : Champion d'Israël
- 2015 : Finaliste de la Coupe d'Israêl
- 2014 : Vainqueur de la Coupe de Russie
- 2011 : Vainqueur de la Coupe de Biélorussie
- 2010 : Finaliste du championnat d'Australie
- 2008 : MVP du Tournoi de la Conférence MEAC
- 2008 : Vainqueur du Tournoi de la Conférence MEAC
- 2006 : Rookie de l'année de la Conférence MEAC
Saison
Nom du club
Nom de la compétition
Nombre de matches
Temps de jeu
Nombre de points
Pourcentage aux tirs
Pourcentage aux tirs à deux points
Pourcentage aux tirs à trois points
POURCENTAGE aux LANCERS-FRANCS
NOMBRE DE REBONDS OFFENSIFS
NOMBRE DE REBONDS DÉFENSIFS
NOMBRE TOTAL DE REBONDS
Nombre de contres
Nombre de passes décisives
Nombre d'interceptions
Nombre de balles perdues
NOMBRE DE FAUTES INDIVIDUELLES
évaluation
2018-2019King Wilki Morskie SzczecinPoland - PLK514.66.453.6%56.3%40%100%0.611.602.80.80.82.48.2
2018-2019CholetJeep Elite4291150.9%40.9%23.5%100%0.32.32.604.810.82.812
2018-2019PanioniosGreece - Heba A11017.85.147.3%48.1%30%87.5%0.11.81.90.12.60.81.52.86.1
2017-2018Hapoel Tel AvivIsrael - Winner League3222.18.751.1%48.8%25.8%80%0.71.82.503.41.31.609.3
2016-2017Turk TelekomTurkey - TBL Play-Offs437.817.547.8%47.4%16%75.9%1.33.85.10.35.3232.315
2016-2017Turk TelekomTurkey - TBL3437.218.654.4%50.3%30.5%81.6%1.64.86.40.16.32.63.12.621.7
2015-2016Le MansEurocup1033.514.953.7%38.7%39.6%84.6%0.72.53.203.91.42.72.513.2
2015-2016Le MansJeep Elite3433.113.947.2%39.9%30.1%79.7%1.334.304.51.62.42.613
2015-2016Le MansJeep Elite - Play-Offs635.216.755.1%48.9%29%93.1%1.32.7405.70.82.52.516.7
2014-2015Hapoel JerusalemIsrael - Winner League Play-Offs822.15.439.7%23.5%29.2%63.6%0.51.62.104.322.12.96.9
2014-2015Hapoel JerusalemIsrael - Winner League1926.18.447.7%45.3%36.9%67.4%0.533.504.21.11.72.710.7
2014-2015EWE Baskets OldenburgGermany - BBL624.212.362.5%52.2%50%89.5%13.24.203.30.50.73.215.7
2014-2015EWE Baskets OldenburgEurocup224533.3%22.2%20%75%02204.51.5126
2013-2014UNICS KazanVTB United League - Play-Offs315.32.730%25%33.3%0%01.71.701.310.31.34
2013-2014UNICS KazanVTB United League1721.47.848.6%48.6%34.9%70.4%0.71.52.202.81.70.81.99.4
2013-2014UNICS KazanEurocup2418.47.349.5%42.1%40.3%72.9%0.311.301.90.912.66.4
2012-2013Zenit St. PetersburgVTB United League - Play-Offs236.516.553.2%37.5%12.5%78.3%1.534.50532.5315.5
2012-2013Zenit St. PetersburgVTB United League1734.313.849.3%44.8%27.1%75.7%1.53.550.15.23.12.42.416.6
2012-2013Zenit St. PetersburgRussia - PBL733.913.155.4%41.5%44.4%91.7%1.32.94.20.15.422.6316.4
2012-2013Zenit St. PetersburgEurocup1136.517.956.3%54.8%27%73.6%1.14.65.70.26.12.42.72.921.1
2011-2012Zenit St. PetersburgFIBA Europe Cup1533.210.549.2%45.1%22.8%83.3%1.52.94.40.141.12.22.811.3
2011-2012Zenit St. PetersburgFIBA Europe Cup - Qualifying Rounds230.51152.4%58.3%40%50%2.557.50515.5314
2011-2012Zenit St. PetersburgRussia - PBL1833.814.458.8%56.3%34.5%76.3%2.12.64.70.14.31.12.13.116.3
2011-2012Zenit St. PetersburgRussia - PBL Play-Offs632.214.358.2%50%40%76.5%1.32.33.603.71.532.813.8
2010-2011Tsmoki-MinskVTB United League102814.449.3%45%37.8%84%1.93.65.503.11.82.42.114.8
2010-2011Zenit St. PetersburgRussia - PBL934.418.653.6%42%41%80.4%1.42.84.203.11.92.32.616
2010-2011Tsmoki-MinskFIBA Europe Cup - Qualifying Rounds2341965.6%61.1%50%87.5%0.511.5043.53319.5
2009-2010Illawarra HawksAustralia - NBL1730.417.949.8%49%37.5%65.4%1.63.24.80.14.51.22.92.316.1
2005-2006Coppin State EaglesNCAA29015.450.7%45.1%36.7%76.2%0000.12.41.60015.6