photo espoirs 2018 19

CHAMPIONNAT

CHAMPION SANS CONTESTATION

Les Espoirs de Cholet Basket prirent des allures de rouleau-compresseur lors de la saison 2017/18, avec une domination sans partage du premier match jusqu'au buzzer final retentissant à Antibes, pour réussir le doublé Championnat-Trophée du Futur.

Thumbnail

La saison 2018/19, les joueurs de Sylvain DELORME l'entament avec l'immense pancarte d'ultra-favori, mais surtout de l'équipe à faire tomber. Chaque équipe joue donc crânement sa chance pour réussir LA performance de faire tomber CB.

Cholet Basket entame à nouveau la saison en mode rouleau-compresseur : 12 victoires de rang, jusqu'à un cinglant 129-68 face à Antibes. Le calendrier réserve des matches plus ardus pour les Espoirs de CB.

D'abord, un déplacement périlleux à Bourg-en-Bresse : CB est malmené, mais peut compter sur l'adresse longue distance de Yannis THALGOTT et le sang-froid d'Hugo ROBINEAU pour l'emporter. Ensuite, il s'en faut d'un rien pour voir Nanterre créer la surprise. Mené 68 à 69, Endar POLADKHANLI s'empare d'un rebond offensif sur un tir à 3 points de Léopold DELAUNAY pour marquer 2 points au buzzer, et permettre à CB de l'emporter 70-69.

Finalement, la première défaite choletaise survient en Bourgogne, face au 2e du championnat, la JDA Dijon. Alors que CB compte 6 points d'avance (66-72, 32e), la JDA recolle à 72-72 pour l'emporter à l'arrachée dans le money-time (80-78). Une défaite, la seule de la saison, qui a le don d'énerver les Espoirs de CB au moment du match retour face à ces mêmes Dijonnais. Si CB réussit une première mi-temps de feu (51-34), Dijon fait parler la poudre au retour des vestiaires pour pousser Cholet dans ses derniers retranchements. Mais c'est sans compter sur l'adresse extérieure, précieuse, de Quentin RUEL et Endar POLADKHANLI pour prendre une revanche attendue (86-79), et faire un pas de plus vers le titre.

Ce titre, les Choletais le décrochent dans le Béarn, sur le parquet de l'Elan Pau-Lacq-Orthez (79-103). Un match assez symbolique de la saison choletaise : Karlton DIMANCHE en MVP à 27 d'évaluation, 7 des 8 joueurs à plus de 10 points…La suite ? Un Trophée du Futur à défendre à Dijon, terre rivale.

En attendant, Cholet écrase la concurrence en saison régulière, avec des chiffres à faire tourner la tête : 33 victoires en 34 matches, 10 matches qui ont vu CB franchir la barre des 100 points marqués, 95,1 points marqués en moyenne pour 72,4 encaissés (soit 22,7 points d'écart !). Sur les deux saisons écoulées, c'est un bilan de 64 victoires pour 4 défaites pour les Espoirs de CB.

« Il y a le talent des joueurs, mais aussi le travail » rappelle humblement Sylvain DELORME le titre de Champion de France fraîchement acquis.

Thumbnail

TROPHÉE DU FUTUR

UN NOUVEAU DOUBLÉ

Le Trophée du Futur regorge de dangers pour l'escouade de Sylvain DELORME. D'abord, le lieu : Dijon. Les bourguignons sont les seuls à se targuer d'avoir accroché CB à leur tableau de chasse. La période de la saison : fin mai. Habituelle me direz-vous, mais la préparation est toute sauf optimale, les blessures faisant leur apparition au sein de l'effectif, au terme d'une saison harassante. Revanchardes, les équipes s'opposant aux joueurs de Sylvain DELORME, arrivent le couteau entre les dents, avec la ferme intention de faire tomber l'armada choletaise. Et enfin : le plateau, très relevé.

Châlons-Reims prouve son homogénéité et sa solidité tout au long de la saison ; l'Élan Chalon peut compter sur l'apport de Etienne CA et Mathis DOSSOU-YOVO ; la JL Bourg propose un jeu aussi séduisant qu'efficace ; Nanterre n'abdique jamais pour accrocher une qualification au Trophée du Futur ; le BCM dispose de fortes individualités…

C'est face aux nordistes que CB entame la défense de son titre. Face à la performance du meneur gravelinois Louis MARNETTE (25 points), Cholet trouve la réponse dans son collectif, en dominant le rebond offensif (22 prises à 7) et provoquant des pertes de balle adverse (27 balles perdues). Une victoire 70-61, synonyme de demi-finale tant attendue face à la JDA Dijon. Les hôtes du Trophée du Futur démarrent le match fort, regagnant les vestiaires avec 5 points d'avance à la mi-temps (37-32), dans un Palais des Sports copieusement rempli. Piqué au vif, Karlton DIMANCHE (11 points, 12 rebonds) et sa bande se rebiffent dans le troisième quart-temps pour renverser le match à l'entame du dernier quart-temps (48-58). Dijon parvient à recoller dans les derniers instants du match à 3 points (65-68), mais Yoan MAKOUNDOU (11 points) scelle le succès Maugeois. Victoire 65-72.

En finale, face à l'Elan Chalon, surprenant vainqueur de la JL Bourg en demi-finale, Cholet réalise un départ canon, avant de voir les Chalonnais revenir petit à petit après les deux premiers quarts-temps (43-42). Mais comme souvent cette saison, les joueurs de Sylvain DELORME réussissent à faire la différence dans le troisième quart-temps. Avec 20 points d'avance à 10 minutes de la fin du match, l'issue semble acquise à la cause choletaise. Mais l'Élan se révolte, revenant du diable Vauvert, et à 2 points de Cholet dans la dernière minute. Karlton DIMANCHE assume son rang de MVP du championnat Espoirs pour libérer CB et offrir un deuxième doublé Championnat – Trophée du Futur (86-78).

Thumbnail

Thumbnail

Formule : Les 8 premiers du Championnat Espoirs se retrouvent pendant 3 jours à un endroit défini et se rencontrent pour des quarts de finale, demi-finales et finale.

Quarts de finale

Dijon – Pau-Lacq-Orthez : 94-46

Cholet – Gravelines-Dunkerque : 70-61

Châlons-Reims – Chalon-sur-Saône : 85-95

Bourg-en-Bresse – Nanterre : 81-53

Demi-finales

Cholet – Dijon : 72-65

Bourg-en-Bresse – Chalon-sur-Saône : 69-84

Finale

Cholet – Chalon-sur-Saône : 86-78

Vainqueur du Trophée du Futur 2019 : Cholet

TROPHÉE COUPE DE FRANCE

Thumbnail

Après deux années où l'Académie Gautier échoue aux portes de la finale du Trophée Coupe de France, disputée à l'Accor Hôtel Arena de Paris, les jeunes pousses choletaises abordent la compétition avec la ferme intention de s'ouvrir les portes de l'antre parisienne. Avant d'en arriver là, leur entrée en lice en seizièmes de finale les emmène en Bretagne, pour se frotter à l'Union Rennes 35. Un démarrage tout sauf simple, car les rennais, évoluant en N2, surfent à ce moment-là sur une bonne dynamique avec 4 succès de rang en championnat. Mais, face à des seniors, les U21 de Cholet Basket ont du mal à tenir sur la longueur. Devant à la mi-temps, Cholet voit l'écart se réduire petit à petit, jusqu'à ce que Rennes prenne les commandes au tableau d'affichage dans la dernière minute (75-72) et scelle la deuxième défaite de l'Académie cette saison, toutes compétitions confondues, au 16 février. La deuxième et la dernière.

RÉCOMPENSES INDIVIDUELLES

Karlton DIMANCHE est élu MVP du Championnat Espoirs. Le meneur Guyanais prend parfaitement le relais de Killian HAYES pour mener la jeunesse choletaise vers un nouveau doublé Championnat – Trophée du Futur, une performance inédite. Le néo-professionnel (il a signé son premier contrat pro à l'intersaison) a fait l'étalage de son talent, de sa classe et de sa polyvalence en étant le meilleur marqueur (16,8 points), le meilleur rebondeur (8,8 prises), le deuxième meilleur passeur (5,4 passes décisives par match), le meilleur intercepteur (2,9 par match), et le meilleur à l'évaluation (24,3) !

cinq1558821781.jpeg

Thumbnail
Thumbnail

De quoi s'assurer également une place dans le 5 Majeur Espoirs aux côtés d'un autre Choletais, Warren WOGHIREN. Le pivot a écrasé les raquettes adverses tout au long de la saison, avec des moyennes de 14,2 points, 7,7 rebonds pour 16,9 d'évaluation. Un maillon essentiel de par sa capacité à protéger le cercle, scorer à l'intérieur, mais aussi à marquer à 3 points (40% de réussite !).

Quentin RUEL aurait pu prétendre à une place dans le 5 majeur du championnat Espoirs, mais une blessure le met sur le flanc une bonne partie de la saison, jusqu'à la 19ème journée, dans un match remporté à Strasbourg (67-80). Son retour à la compétition fait du bien aux Espoirs de CB, et l'ailier volant ne cesse de monter en régime. Jusqu'au Trophée du Futur, où il remporte le titre de MVP (16,3 points, 6,3 rebonds, 14 d'évaluation). Son adresse (très) longue distance, sa lecture du jeu en défense, son jeu spectaculaire en première intention contribuent au doublé choletais.

RÉCAPITULATIF DE LA SAISON

Thumbnail