Portrait de Christophe Léonard (Poitiers)

07.10.2016
Après avoir connu des hauts et des bas lors de son début de carrière Christophe Léonard veut rattraper le temps perdu. Dans une équipe où il aura un rôle important à jouer et avec la confiance de son coach, le fer de lance de la génération 90 espère bien prouver à tous qu’il a le talent pour s’exprimer pleinement au plus haut niveau.
Née en Guyane, il y débute le basket à l’US Montjoly avant de rentrer au Pôle Espoirs de Guyane. Il s’envole ensuite pour la métropole et intègre l’INSEP pour un cursus complet entre 14 et 18 ans. Léonard rejoint alors l’équipe de Cholet Basket où il évoluera pendant 3 saisons. Dès sa 1ère année, il s’entraîne avec le groupe pro et participera à la superbe année choletaise : Champion de France de ProA 2010 et Champion de France Espoirs en étant élu dans le Meilleur 5 chez les jeunes. Sa formidable saison ne s’arrêtera pas là car il décroche également le titre de Champion d’Europe U20 avec la génération 90 (Albicy, Lacombe, Lang etc…). Une consécration pour ce joueur qui a pris part à toutes les campagnes des équipes de France Jeunes.
Durant la saison suivante, il s’engage avec Le Havre. Malheureusement pour lui, les pépins physiques commencent. Il s’engage ensuite en ProB avec le HTV. Il y restera 2 ans sans jamais avoir pu y faire ses preuves. La saison 2012/2013 fut même un véritable calvaire pour lui et il ne disputera finalement aucun match.
« Ce fut une période vraiment très difficile pour moi. J’avais envie de jouer mais j’ai finalement du me résoudre à suivre une opération du genou. C’était très long mais heureusement, je pouvais compter sur le soutien de ma famille et de mes proches. » confie Léonard.
Et du soutien il va en trouver en la personne de Kevin Seraphin, son ancien coéquipier à Cholet et un ami très proche. Ce dernier lui propose de le rejoindre à Washington pour qu’il puisse se rétablir et se préparer correctement.
Christophe s’envole alors pour les États-Unis. Là-bas, il peut compter sur le soutien sans faille de son ami et travaillera avec son préparateur physique : Sébastien Morin.
« Suite à l’opération de Christophe, j’ai travaillé avec lui pendant un an. Nous avions mis en place dans un premier temps un suivi alimentaire puis une re-athlétisation. Ensuite, plus la rééducation avançait et plus nous nous sommes dirigés vers du spécifique basket musculaire et cardio. L’aspect mental a été très important aussi avec de longs échanges, de l’écoute sur ses craintes et ses doutes mais aussi la mise en place de challenges. Dont un qui était de retrouver une place dans un effectif pro ! J’ai beaucoup aimé la détermination et le professionnalisme de Christophe qui était très demandeur, qui s’infligeait une rigueur a toute épreuve. Jamais il n’a baissé les bras ! En tant que coach mais aussi ami, je suis très content de son retour a son meilleur niveau car il le mérite. Je suis sur qu’il va être un des meilleurs joueurs de ProB cette année avec Poitiers. » raconte Sébastien Morin.
Exemple de séance auquel Christophe participa :
Et le travail finit par payer : le Guyanais s’engage avec la JL Bourg lors de la saison 2015/2016. Il y remporta notamment la Leaders Cup et termina MVP de la finale.
À la recherche de plus de responsabilités et de temps de jeu, l’ailier s’engage alors avec le PB86 pour 2 saisons. Une décision presque logique pour lui.
« Le contact a été très facile car je connaissais déjà les coaches. Je côtoie Antoine Brault depuis les camps de Cholet Basket il y a plus de 10 ans et Ruddy Nelhomme a toujours été quelqu’un qui m’a soutenu. J’avais déjà failli venir à Poitiers avant Bourg mais cela ne c’était finalement pas fait. C’est important pour moi d’être dans un endroit où je me sens apprécié et j’ai toujours aimé venir jouer à Poitiers. La salle et l’ambiance m’ont toujours plu. J’ai également été conseillé par Carl Ona Embo avec qui je jouais la saison dernière. » précise Léonard.
Joueur complet et bon défenseur, Christophe Léonard a tout ce qu’il faut pour crever l’écran. Et même si ses objectifs de jeunesse semblent s’éloigner, il reste optimiste sur le futur :
« Par le passé je n’ai pas eu de chance mais les blessures font partie du métier. Bien sûr lorsque j’étais jeune j’avais des rêves de NBA… Aujourd’hui je suis en bonne santé et le meilleur reste à venir. Je veux rattraper le temps perdu et gagner des titres avec Poitiers. »
Les problèmes de santé désormais derrière lui et avec un mental d’acier, le futur s’annonce radieux pour ce grand fan de Kobe Bryant.

Autres actualités

Jeep® ÉLITE
07.10.2016

Cholet Basket à Nancy ce samedi (20h)

Pour le compte de la troisième journée du championnat de France ProA, Cholet Basket (0v-2d) se rend en Lorraine pour y affronter le SLUC Nancy Basket (0v-2d) ce samedi à 20h.L'équipe de Philippe...
En savoir plus
Jeep® ÉLITE
07.10.2016

Reportage vidéo : Éric Girard, après le cancer, la ProA.

Voici un reportage vidéo de L'Équipe TV sur le retour en ProA d'Éric Girard :
En savoir plus
Jeep® ÉLITE
06.10.2016

ITW Rudy Gobert : « Prêt pour la meilleure saison de ma carrière »

Avec une intersaison réussie, le Jazz dispose désormais d’un effectif en béton pour aller enfin chercher cette place en playoffs. Plus d’excuses : il faut finir dans les huit à l’Ouest ! Et pour...
En savoir plus