Eric CHATFIELD

Arrière/Meneur
Eric
CHATFIELD
photo_joueur
0
CHATFIELD
2323Minutes
8.818.81points marqués
1.481.48rebonds
2.892.89passes décisives
8.338.33evaluation
Moyenne sur la saison
en savoir plus
07 décembre 1979
Queens, New York (USA)
Américaine
1m91
  • présentation
  • carrière
  • palmarès
  • saisons à CB
  • statistiques
  • news
2013-2014 : Al Moutahed Tripoli (Liban-D1), puis Cholet Basket (Pro A). En délicatesse avec le nouveau coach du club libanais, il fait son retour en France début novembre, alors que CB vient de mettre un terme au contrat de Tyler Brown, fantomatique. Repositionné au poste d'arrière, il essuie des débuts très difficiles, car physiquement mal préparé. Alors que CB peine à lancer sa saison, et que Jean-Manuel Sousa en fait les frais, il contribue finalement à lui redonner des couleurs, au cours d'un magnifique succès devant Strasbourg, alors leader (17 points à 3/4 à trois points). Dans le même temps, légèrement emprunté (7,6 points, 3 passes de moyenne en sept matches) il ne peut permettre à son nouveau club d'accéder au Last 16 d'Eurochallenge. Sa fin de saison est d'un autre acabit. Affiné, il se montre enfin sous son meilleur jour (19 points et 5 passes devant Nancy), et parvient à maintenir CB en Pro A (13e).

2012-2013 : Caserte (Serie A-Italie), puis Al Moutahed Tripoli (Liban-D1). Au sortir d'une saison pleine en France, il choisit de franchir les Alpes pour la première fois. Il démarre bien, mais les choses se gâtent rapidement, au point d'être coupé après six journées, alors que son équipe essuie la marée. Frustré, il se relance en terrain connu. Au Liban, en l'occurrence, où il croise Marc Salyers, Kevin Houston et retrouve un certain Jean-Denys Choulet. Surtout, il renoue avec ses instincts de serial scoreur (30 points à 8/11 à trois points devant Amchit). Il signe également quatre double-double, en prenant plaisir à multiplier les caviars et en affichant le meilleur rendement à la passe de sa carrière (6,3).

2011-2012 : Paris-Levallois. Christophe Denis fait le pari de le conserver une deuxième saison de suite en Ile-de-France. Bien lui en a pris, puisque l'Américain, véritable "go to guy", livre ce qui sera sans aucun doute la meilleure saison de sa carrière. Son association avec Trenton Meacham fait des ravages. Sur les sept premières journées, il franchit à cinq reprises la barre des 25 points inscrits, avec une pointe face à Orléans (33 points). Physiquement au top, il offre même la victoire du PL devant Nancy, après un final rocambolesque (27 points, 8 passes, 35 d'eval'). En plein lock-out, Christophe Denis dira de lui qu' " il est un peu notre Kobe Bryant", car devançant alors les rendements offensifs de Tony Parker et Nicolas Batum, notamment. Affûté comme jamais, il propulse les siens en bonne posture avant les playoffs (6e de la saison régulière), avant de buter sur Orléans en 1/4. Meilleur scoreur de Pro A (19,6 points - 4,2 passes), il n'en signe pas moins une saison d'une remarquable facture à titre individuel, marquée par une participation logique au all-star game. La suite s’avérera plus ardue.

2010-2011 : Al Jalaa Aleppo (Syrie-D1), puis Paris-Levallois. D'abord engagé en Syrie, il tombe des nues devant le faible degré de professionnalisation du championnat syrien. Il fait son retour en France à compter du mois de février. Dans le club de la capitale, il se montre une nouvelle fois capable d'endosser le costume de leader offensif (20 points devant Strasbourg, 21 devant Nancy), tout en montrant ses limites (29,1% à trois points). Il termine la saison en compagnie d'un ancien joueur de CB (Jimmal Ball) et d'un futur (Marcellus Sommerville). Mais là encore, il échoue à qualifier le PL pour les playoffs.

2009-2010 : Rouen. C'est en novembre qu'il débarque en Normandie, alors que Rouen ne parvient pas à décoller (lanterne rouge après 8 journées). Incontestablement, l'arrivée de l'Américain confère au SPO une densité supérieure. Lors de son deuxième match, celui-ci fait à lui seul mordre la poussière au Paris-Levallois (24 points, 7 passes, 4 fautes provoquées, 28 d'eval'). Rouen a ainsi trouvé son chef d'orchestre qui, offensivement, va signer une saison d'une belle facture (19 matches de suite au-dessus de 10 points) et montrer une vraie évolution positive au regard de son rendement derrière l'arc (44 %). Il récidive devant La Havre (30 points à 4/5 à trois points), mais trop seul, ne parvient pas à maintenir le SPO en Pro A (15e).

2008-2009 : Dijon. Aux côtés de Charles Kahudi, l'Américain sévit d'entrée de jeu. Déjà monstrueux devant Strasbourg, dès la 4e journée (24 points à 4/9 à trois points, 7 passes, 26 d'eval'), il permet à la JDA de lancer pleinement sa saison. Si Cholet stoppe sa progression individuelle, Besançon ne saurait en faire de même quelques semaines plus tard. Face à la formation du Doubs, le meneur US fait feu de tout bois et caresse les records (28 points à 11/13, 10 passes, 5 fautes provoquées, 45 d'eval' !!). Problème : Chatfield est aussi prompt à affoler les compteurs qu'à passer à côté de son sujet. Ainsi en est-il devant Orléans, quelques journées plus tard Très sollicité par Randoald Dessarzin (il joue 40 minutes à 6 reprises), il n'en signe pas moins une fin de saison époustouflante, néanmoins gâchée par une blessure à deux journées de la fin. La JDA, privée de playoffs (12e de la saison régulière) le sentira passer... Mais la première saison du New-Yorkais dans l'Hexagone n'est pas loin d'être une révélation (16,7 points - 4,4 passes - 14,8 d'eval').

2007-2008 : Darussafaka Istanbul (Turquie-TBL), puis Al-Qadsia (Koweït, D1). Encore une découverte pour Chatfield, débarqué en cours de saison. A compter de novembre, il livre des prestations marquées du sceau de l'irrégularité, au sein d'une saison globalement convaincante (15,5 points), qu'il agrémente de progrès dans la percussion (50,8 % à deux points). Collectivement inaboutie (8e de la saison régulière), sa première expérience allemande restera sans suite. A l'été, en vieil habitué, il rejoint le Moyen-Orient et le club qatari d'Al-Qadsia, engagée dans le championnat d'Asie des clubs. Son arrivée en France n'est plus très loin.

2006-2007 : Skyliners Frankfort (Allemagne-Bundesliga). Aux côtés d'un certain Trevon Bryant, futur Choletais, il découvre un championnat qui lui est inconnu. Privé de compétition européenne, le club allemand trouve en son meneur en atout de choix, même si celui-ci essuie des carences dans le tir extérieur, déjà entrevus à ses débuts (34,1 % à trois points). Plus performant en fin de saison (12,9 points - 2,5 passes), il ne permet cependant pas aux siens de disputer les playoffs (13e de la saison régulière).

2005-2006 : Gary Steelheads (CBA), puis Dodge City Legend (USBL), puis Al-Rayyad (Qatar-D1). En CBA, ligue disparue aujourd'hui, il signe une saison pleine, marquée par un succès de sa franchise dans la conférence Est. Il y croise notamment Jemeil Rich, l'ex-meneur de Roanne. Plus gestionnaire qu'à ses débuts (5,4 passes pour 12,5 points), Chatfield mène les siens jusqu'à la finale de CBA, hélas perdue. Il enchaîne ensuite avec une pige avec la franchise USBL de Dodge City Legend, avant de s'envoler pour le Qatar en mai, afin d'y disputer le championnat d'Asie des clubs. Il échouera en demi-finale.

Eté 2005 (Nebraska Grues, USBL) : De retour au pays et soucieux de garder la forme, il prend part à l'USBL, une ligue d'été américaine. Blessé en juin, il dispute tout de même un douzaine de matches (20,5 points - 3,8 rebonds - 2,8 passes).

2004-2005 : Ionikos Athènes (Grèce-A1), puis Champville (Liban-Div A). Débarqué en Grèce en octobre, il goûte à l'Euroligue, avec un bilan personnel clairsemé (12,7 points - 2 passes). Il est ainsi coupé, dès novembre. En attente d'un nouveau challenge, il fait son retour... au Liban, au sein de la formation de Champville. Il y affole les compteurs (26,1 points par match), sans pour autant pouvoir s'y inscrire dans la durée. Dès mars, il doit en effet quitter le pays, plongé dans un contexte politique difficile.

2003-2004 : Beyrouth (Liban). Toujours autant en réussite collective (Beyrouth signe un 2e titre consécutif), il confirme ses débuts pros par une alimentation toujours dense de la marque (17,5 points par match), à l'image de ses standards de la saison passée. Dominateur et finaliste de la coupe nationale, il répond cette fois aux sirènes de l'Europe. Entre temps, il met un point d'honneur à glaner le championnat d'Asie des clubs.

2002-2003 : Beyrouth (Liban). C'est au Moyen-Orient qu'il fait décoller sa carrière professionnelle. Confirmant ses dispositions à la passe (5,2 passes par match, 3e meilleur passeur du championnat), il permet aux siens de signer le premier doublé coupe-championnat de l'histoire du club. Leader offensif cohérent (17,8 points par match), il attire ainsi les curiosités européennes, mais décide de rempiler au Liban.

2001-2002 : New Mexico Lobos (NCAA). Fort d'une première année riche en NCAA, il affiche une progression intéressante dans tous les domaines, et spécialement dans l'adresse (44,7 %). Il se mue également en joueur complet, intégrant en effet le top 10 des meilleurs passeurs de la conférence. Suffisant pour intégrer le roster des Clippers pour la Summer League 2002. Mais sans suite.

2000-2001 : New Mexico Lobos (NCAA). Pour sa première saison saison universitaire, il acquiert rapidement un statut de cadre, qu'il justifie par sa capacité à provoquer des fautes. Même s'il se montre perfectible dans l'adresse extérieure (30,4 % à trois points). Finaliste de la Montain West Conference, il signe une entrée en matière convaincante pour un rookie (12,9 points - 3,5 rebonds - 2,8 passes).

Biographie : Meilleur copain de Ron Artest, l'ancien joueur des Lakers, il est réputé pour être un très gros travailleur. Surnommé " Garfield " au Paris-Levallois, il avoue avoir été "marqué" par ses passages en Syrie et au Liban. Envisageait de devenir coach après sa carrière.
- 2013/2014 : Cholet Basket (Pro A)
- 2012/2013 : JuveCaserta (Italie-SerieA) puis Al Moutahed Tripoli (Liban-D1)
- Février 2011/2012 : Paris-Levallois (Pro A)
- Novembre 2010 à Février 2011 : Al Jalaa Aleppo (Syrie-D1)
- 2009/2010 : Rouen (Pro A)
- 2008/2009 : Dijon (Pro A)
- 2007/2008 : Darussafaka Istanbul (Turquie-TBL)
- 2006/2007 : Skyliners Frankfort (Allemagne-Bundesliga)
- 2005/2006 : Gary Steelheads (CBA)
- 2004/2005 : Ionikos Athènes (Grèce-A1) puis Champville (Liban-D1)
- 2002/2004 : Sagesse Beyrouth (Liban-D1)
- 2000/2002 : New Mexico (NCAA)
- 2011/2012 : Meilleur Marqueur de ProA (19,6pts)
- 2011/2012 : Participation au All-Star Game LNB
- 2005/2006 : Finaliste CBA
- 2005/2006 : Champion de la Conférence Est CBA
- 2003/2004 : Vainqueur du Championnat des Clubs d'Asie
- 2003/2004 : Champion du Liban
- 2003/2004 : Premier de la Saison Régulière du Liban
- 2003/2004 : Finaliste de la Coupe du Liban
- 2002/2003 : Champion du Liban
- 2002/2003 : Vainqueur de la Coupe du Liban
- 2001/2002 : Elu dans la 3ème Equipe All MWC
- 2000/2001 : Finaliste de la Conférence Mountain West
SAISON
Afficher plus..
Saison
Nom du club
Nom de la compétition
Nombre de matches
Temps de jeu
Nombre de points
Pourcentage aux tirs
Pourcentage aux tirs à deux points
Pourcentage aux tirs à trois points
POURCENTAGE aux LANCERS-FRANCS
NOMBRE DE REBONDS OFFENSIFS
NOMBRE DE REBONDS DÉFENSIFS
NOMBRE TOTAL DE REBONDS
Nombre de contres
Nombre de passes décisives
Nombre d'interceptions
Nombre de balles perdues
NOMBRE DE FAUTES INDIVIDUELLES
évaluation
2013-2014CholetJeep Elite2024.99.348.9%42.6%38.3%86.1%0.41.21.602.90.71.21.98.5
2013-2014CholetFIBA Europe Cup720.97.650%40%50%61.5%0.311.3030.91.317.9
2012-2013JuveCasertaItaly - LBA Serie A628.39.248.4%45.5%26.3%100%0.71.52.20.21.30.51.31.36.7
2012-2013Deco CasertaItaly - LBA Serie A628.39.248.4%45.5%26.3%100%0.71.52.20.21.30.51.31.36.7
2011-2012Levallois M.Jeep Elite - Play-Offs2371752.9%33.3%42.9%100%01.51.50.54.5032.512.5
2011-2012Levallois M.Jeep Elite2936.919.855.7%47%44.2%84.4%0.92.43.30.14.11.32.4217.7
2010-2011Levallois M.Jeep Elite1430.61147.8%44.3%29.1%75%0.61.92.50.12.81.11.42.59.4
2009-2010RouenJeep Elite2235.81751.8%45.5%43.6%78.2%0.52.63.10.231.32.12.314.5
2008-2009DijonJeep Elite2734.516.753.2%54.2%38.2%75.2%0.52.42.90.24.40.82.62.414.8
2007-2008DarussafakaTurkey - BSL2631.815.648.9%50.6%30.2%76.2%0.52.93.40.12.41.121.911.9
2006-2007Fraport SkylinersGermany - BBL2427.212.947%39.7%34.1%80.2%0.22.830.22.50.821.79.6
2005-2006Gary SteelheadsCBA - Playoffs633.214.550.5%44.4%36%74.1%0.52.32.80.26.70.722.214.8
2005-2006Gary SteelheadsCBA4532.112.550.9%47.7%34.3%78.7%0.62.63.20.25.412.62.213.2
2004-2005Nebraska CranesUsbl934.321.253.5%50%36.5%75%1.72.94.60.32.60.82.92.216.2
2004-2005Ionikos LamiasGreece - Heba A138.30.712.5%33.3%0%0%01101010.3-0.7