Cholet Basket - Le Portel

Fos sur Mer15
Cholet Basket16
Le Portel17
8179
16Cholet Basket
17Le Portel
18Antibes
27 avril 201920H00

[Jeep® Elite] Cholet - Le Portel (2018/2019 )

27.04.2019

C'est un match crucial dans la lutte pour le maintien qui a eu lieu ce samedi soir à la Meilleraie. En effet, Cholet Basket (16e) accueillait Le Portel (17e), les deux équipes possédant le bilan de 8 victoires et 21 défaites. Ainsi, malheur au perdant, puisque, à l'issue de la rencontre, celui-ci se retrouve dans la peau du premier relégable, à quatre journées de la fin de la saison.

Quart-temps 1: 20-25

Dans une Meilleraie incandescente d'entrée de match, Cholet Basket remporte l'entre-deux, puis Frank Hassell ouvre le score, avec un 1/2 aux lancers. Brandyn Curry réplique avec un primé, puis c'est Michael Young qui remet CB devant. OD Anosike égalise puis Pape Sy remet les siens aux commandes. Abdoulaye N'Doye place un dunk, puis Frank Hassell, les muscles saillants, rentre un 2+1 (14-8, 4e). Dans ce début de match de feu, OD Anosike rentre un dunk, avant un bon shoot de London Perrantes. C'est ensuite Pape Sy qui rentre un shoot en costaud, avant quelques stops défensifs qui font du bien. Darrell Williams parvient néanmoins à obtenir un 2+1 qu'il convertit. CB manque désormais de réussite offensive. Romain Duport met fin à la période de disette, remettant CB à +3. Darell Williams profite après cela d'une faute du pivot choletais pour remettre l'ESSM à -1. Les Maritimes prennent ensuite les devants, avec un shoot de Jean-Victor Traoré, puis deux lancers de Benoit Mangin. CB est désormais en difficulté offensive, manquant beaucoup de tentatives. Il y a aussi beaucoup de bégaiements en défense, ce dont Le Portel peine à profiter, en cette fin de période. Benoit Mangin rentre malgré tout deux lancers, pour mettre l'ESSM à +5 (20-25, 10e).

Quart-temps 2: 16-16

CB repart avec détermination et avec un stop défensif d'entrée. London Perrantes obtient et rentre ses deux lancers.L'ancien Limougeaud rentre ensuite un lay-up, ramenant les siens à une longueur. C'est une claquette de Michael Young qui remet enfin CB aux commandes, propulsant un gros 6-0 (26-25, 12e). Darell Williams replace les Portellois à la mène, avantage confirmé par OD Anosike. C'est Killian Hayes qui égalise avec un 3 pts, ce à quoi réplique Darell Williams avec un 2 pts lointain (29-31, 14e). Le Portel continue ensuite d'aller de l'avant, avec un shoot de Brandyn Curry, puis un autre de Darell Williams. Abdoulaye N'Doye stoppe l'hémorragie avec deux lancers (31-37, 17e). OD Anosike renforce ensuite l'avantage nordiste, mais Pape Sy, avec un 3 pts, réagit. Brandyn Curry remet les Portellois à +5, avant la pause (36-41, 20e).

Cholet fait preuve de fébrilité, dans ce premier acte. En effet, il manque de constance: après cinq très bonnes premières minutes, il a commencé à quelque peu perdre les pédales. Le début du deuxième quart-temps fut positif, mais Le Portel s'est à nouveau relancé, ne lâchant plus son avantage jusqu'à la pause.

Le match est très serré concernant l'adresse (43,3% à 13/30 dont 2/10 à 3 pts pour CB contre 43,2% à 16/37 dont 1/6 à 3 pts pour Le Portel). Le match est à égalité aux rebonds (19 prises de chaque coté), tandis que l'ESSM domine à l'évaluation (41 à 36).

Quart-temps 3: 29-24

Frank Hassell relance bien le match, mais la réaction vient avec Brandyn Curry. Frank Hassell rentre un lancer sur deux, puis un 2 pts: CB repart du bon pied. Mais un 3 pts de Brandyn Curry redonne de l'air aux visiteurs. Ce dernier rentre ensuite un lay-up, plaçant les siens à +7. Mais un primé de Abdoulaye N'Doye au buzzer des 24 secondes remet CB en selle. Mais les Maugeois commettent des erreurs dont profitent les Portellois. Michael Young rentre néanmoins ses deux lancers, laissant CB à -4 (46-50, 24e). Benoit Mangin rentre un 3 pts, puis Michael Young se manque sur le lancer d'un 2+1. OD Anosike claque un dunk rageur, puis Frank Hassell rentre ses deux lancers. Brandyn Curry rentre un nouveau 3 pts auquel répond Michael Young sur le même exercice, par deux fois, avant un 2 pts de Anthony Hilliard. La Meilleraie est chaude comme la braise et Frank Hassell rentre un 2 pts (58-60, 27e). Le match est endiablé, et OD Anosike profite des erreurs offensives maugeoises pour redonner de l'air à l'ESSM. Frank Hassell remet son équipe à -2, puis il capte un gros rebond puis c'est London Perrantes, avec un 3 pts, qui remet Cholet en tête. Paul Harris, sur la même chose, en fait de même pour les Nordistes. London Perrantes remet CB à hauteur, avec deux lancers, juste avant la derrière période (65-65, 30e).

Quart-temps 4: 16-14

Antywane Robinson place un primé d'entrée, puis London Perrantes intercepte un gros ballon, puis il obtient deux lancers, qu'il rentre (70-65, 8'55'' à jouer). La Meilleraie fait du bruit comme à ses plus belles heures, le scénario rend l'ambiance étouffante. CB enchaine les stops défensifs, ce qui fait du bien. Mais Anthony Hilliard ne se manque pas, remettant l'ESSM à -3. Les Maritimes égalisent ensuite, avec un primé de ce même Paul Harris (70-70, 6'10''). Mais Frank Hassell remet CB aux commandes (72-70, 5'51''). CB aborde donc le money-time devant, surtout après le 2 pts de Michael Young sur passe de Frank Hassell. Michael Young enfonce le clou, avec un 2 pts extérieur auquel répond OD Anosike (76-72, 4'02''). Ce même OD Anosike qui remet Le Portel à -2... CB souffre de nouveau (76-74, 3'28''). CB se loupe à deux reprises, le Portel aussi (2'04''). Michael Young se manque de nouveau, et Tarrell Williams obtient deux lancers, qui en profite pour égaliser (76-76, 1'38''). La fin de match est très compliquée, mais Frank Hassell obtient deux lancers. Il les rentre (78-76, 38''4). Le Portel manque sa possession suivante et Abdoulaye N'Doye capte le rebond, hyper important désormais. CB repart avec le ballon, avec l'ESSM condamné à commettre des fautes pour stopper le chrono. La première est commise sur Pape Sy, à 16''6 du terme. Le capitaine de CB rentre ses tirs (80-76). Benoit Mangin réduit néanmoins l'écart (80-78, 8''1). Une faute est commise sur London Perrantes, qui fait 1/2 aux lancers (81-78). Benoit Mangin obtient deux lancers, il n'en rentre qu'un seul. CB s'impose, et prend un bol d'air pour le maintien.

Cholet Basket, après six défaites, retrouve donc le goût de la victoire. Dans une ambiance totalement folle, CB a montré qu'il savait aller à la guerre. Il reprend ainsi une victoire d'avance sur la zone rouge, mais, surtout, il marque les esprits. Il se relance, avant un dangereux déplacement à Pau. Certes, le match n'était pas forcément très beau à voir. Mais dans cette folle lutte pour le maintien, tous les succès sont bons à prendre. Celui de ce soir fait le plus grand bien dans les têtes. Sur le plan des statistiques, CB a su s'appuyer sur une meilleure adresse (49% à 26/53 dont 7/18 à 3-pts). Le Portel fut finalement en difficulté dans ce secteur (43% à 31/72 dont 6/16 à 3-pts). Aux rebonds, l'ESSM fut dominateur (37 à 34), tandis que l'évaluation est pour Cholet (95 à 90).

Erman Kunter (Entraîneur de Cholet Basket): «Ce sont les matches les plus difficiles pour nous. En fin de match, la pression était sur les joueurs. L'essentiel, c'est de gagner. On n'est pas sauvés. Gagner un match comme cela, c'est bien. C'était serré, jusqu'au bout. On doit peut-être gagner plus facilement, notamment quand on était à +6. On n'a pas réussi, on a perdu des ballons très faciles. C'est la victoire qui compte, pour le maintien c'est important. C'est l'une des premières fois que je vois la salle comme ça. J'ai vécu des gros matches, entre 2006 et 2011. Chaque match à domicile, la salle était comme ça. Aujourd'hui, on ne joue pas pour le titre mais pour le maintien. Je n'ai jamais été inquiet. J'ai envisagé le pire. Il y a toujours une pression sur nous. Il nous faut encore deux victoires, le match contre Fos inclus. Étant donné que Fos et Le Portel vont s'affronter, si on gagne deux matches, on sera mathématiquement maintenus. (Sur le fait qu'Eric Girard a déclaré que Cholet allait se maintenir) On a gagné deux fois, mais non, ce n'est pas encore fait. Comme j'ai dit, deux victoire et c'est fait. Aujourd'hui, on a le contrôle. On reçoit l'ASVEL et Fos, on va à Pau et à Boulazac: je pense qu'on est capables de gagner deux matches. Mais le match de Fos sera capital biensûr. On a montré notre visage. On a joué avec plus de niaque. On fait des exploits, on se croit les plus forts, mais après on fait des erreurs. Oui, je pense que le match aurait aussi pu basculer de l'autre côté. Il n'y a rien à dire aux joueurs. Ce soir, on s'est accrochés. Quand on était à -7, on a résisté, puis su repasser devant. On a raté un un rebond à 76-70, si on le prenait, le match était plié. Il y avait la pression sur les deux équipes. Quand tu reçois, tu as toujours plus de pression. Je l'ai vu sur les joueurs. (…) On est toujours malades. Je n'ai jamais vécu six défaites d'affilée. A un moment, j'étais plus sous pression que les joueurs. J'espère toujours le meilleur et j'envisage toujours le pire. (…) On a eu des séquences très correctes. Quand tu vois que les joueurs, dans leurs yeux, montrent qu'ils sont là. On va commettre des erreurs. Tous les joueurs se sont donnés à fond, personne ne s'est caché. On est très fragiles. Des fois c'est moi, d'autres fois c'est un joueur.»

Abdoulaye N'Doye (Cholet Basket): «C'est important pour le club et pour la ville. La victoire est là et c'est le principal. On savait qu'on jouait gros, surtout quand on a vu le public et la présence de beaucoup de verts et blancs. Je ne pense pas qu'on s'est mis une mauvaise pression. On s'est battus. Sur ce match-là, on gagne de deux points. C'était serré. Pour revenir dans le match, il fallait avoir de la fierté et de l'orgueil. On sort d'une mauvaise série, on a enchaîné pas mal de défaites. On savait qu'il allait y avoir pas mal de public et qu'on allait être attendus. Sur le match de ce soir, on est restés lucides, on n'est pas rentrés dans la frustration, on est restés solides, tout simplement. On a deux victoires d'avance sur Le Portel. Il reste un ou deux matches à gagner. On doit rester concentrés sur nous. On va aller à Pau, on peut aller gagner là-bas. Si on commence une petite série, on sera maintenus. On était dos au mur, on n'avait pas le droit à l'erreur. On ne pouvait compter que sur nous-mêmes.»

Eric Girard (Entraîneur du Portel): «Pour une rencontre entre deux équipes mal classées, c'était plutôt un bon match. On aurait mérité, autant que Cholet, de l'emporter. Je précise que c'était très bien arbitré. On a fait le match qu'on voulait. On a été une grande partie du match devant. Ce serait un exploit de se maintenir. Il faudra gagner chez nous le week-end prochain. On est dans la même situation qu'avant de venir ici. Il faudra gagner chez nous, contre Châlons-Reims puis à Fos. Ensuite, cela dépendra des résultats de Fos. On savait que ça se jouerait dans les derniers matches. Pour moi, je l'ai dit à un journaliste, pour moi, Cholet aurait dû avoir fini son championnat depuis deux ou trois week-ends. Cholet est aujourd'hui sauvé, ça ne fait aucun doute, sauf s'il lâche les quatre derniers matches. Mais pour moi ils ont trop souffert pour se laisser aller. Je tiens à féliciter notre public. Je ne connais pas beaucoup de publics qui, dans la situation dans laquelle on est, sont capables de mobiliser 200 ou 300 supporters et de se faire entendre du début à la fin. J'avais la larme à l'oeil en voyant une marée verte en train de chanter. Il faut qu'on soit capable de donner le maximum, pas forcément pour nous mais ces gens-là. Faire douze ou treize heures de bus pour soutenir son équipe, c'est fabuleux. Tous les publics de France devraient être respectueux de cela. J'ai beaucoup d'attachement pour Cholet, c'est important que CB se maintienne, au vu de ce que le club fait notamment pour la formation. Mais quand on a un public comme ça, la Jeep Elite mérite un tel public. Les joueurs sont abattus. On a fait un bon match. On est, pour notre troisième année à ce niveau, à bagarrer avec un club comme Cholet. Tous se joue à un panier. Tous les joueurs avaient espoir de gagner. Il aurait fallu que six ou sept joueurs soit à 100%.»

Autres actualités

Jeep® ÉLITE
26.04.2019

Suivez le match CB/LE PORTEL en direct sur Collines

Si vous n'avez pas la possibilité de venir encourager Cholet Basket à la Meilleraie, vous pouvez suivre la rencontre de Jeep® ÉLITE CHOLET BASKET/LE PORTEL en direct sur COLLINES (92.4 - 96 - 101.2...
En savoir plus
Jeep® ÉLITE
25.04.2019

TOUS EN ROUGE ET BLANC

Public choletais, pour cette fin de saison, votre équipe a besoin du soutien de la #CBFAMILY ! 👏👏📢 Tous en ROUGE et BLANC samedi face à l'ESSM Le Portel Côte...
En savoir plus
Jeep® ÉLITE
24.04.2019

Billetterie CB/LE PORTEL - Samedi 27 avril 2019

CHOLET BASKET / LE PORTEL SAMEDI 27 AVRIL 2019 - 20H Ventes de billets : - Au Smash (en face de la Meilleraie) le samedi 27 avril de 9h30 à 12h. - Au Super U Chemillé, au Super U...
En savoir plus