Cholet Basket - sharks antibes

SLUC Nancy Basket15
Cholet Basket16
Rouen Métropole Basket17
9479
11Orléans Loiret Basket
12sharks antibes
13Champagne Châlons-Reims
19 décembre 201520H00

[Jeep® ÉLITE (équipe fanion)] Cholet Basket - sharks antibes (2015/2016)

19.12.2015

Cholet Basket (17e, 2v-10d) recevait ce samedi soir les Sharks d'Antibes (7e, 7v-5d). Les Antibois font un bon début de championnat, mais ils viennent de s'incliner à Chalon (83-89). Cholet, de son coté, est au plus mal, avec 10 défaites de suite, la dernière à Paris-Levallois (71-75). Il faut donc, pour les deux équipes, se relancer.

Quart-temps 1 : 21-21

Entre-deux remporté par Cholet Basket, mais un marcher interrompt la première action. Akil Mitchell ouvre la marque, de son coté, avant l'égalisation de Rudy Jomby. Tim Blue, l'Antibois en forme, ouvre son compteur, mais le match est serré. Un and one puis un primé permettent aux Maritimes de faire le premier écart du match (6-12, 3e). JP Prince ramène les siens à -3, alors que, derrière, Murphey Holloway sonne la charge, pour remettre CB devant, grâce à un 10-0 (16-12, 6e). Ce Cholet-là, en tout cas dans ce début de match, semble très bien dans son sujet, malgré ce mauvais démarrage. Une belle efficacité aux tirs (70%), prometteuse pour la suite, porte CB pour l'instant. Mais Will Solomon se charge immédiatement de calmer le jeu, avant que Paul Carter ne remette les siens dans le bon sens (17-21, 8e). Les Sharks sont impitoyables, mais CB parvient tout-de-même à égaliser en fin d'une première période où les locaux auront été très inégaux, passant d'un moment de calme impressionnant à des moments de forts tangages. Mais le score est de parité (21-21, 10e).

Quart-temps 2 : 28-13

Un tir intérieur de JP Prince, puis un primé de Stephen Brun relancent parfaitement Cholet, qui surfe sur un 11-0 à cheval sur les deux quarts-temps (17-21, 8e; 28-21, 13e). Une série bien trop vite annihilée par un primé de Paul Carter qui aura relancé les Sharks pour rapidement égaliser (28-28, 14e). Murphey Holloway relance son équipe, puis c'est Joe Trapani, qui rentre ses deux lancers pour remettre CB à +4, puis +9, avec le alley-oop de Joe Trapani (37-28, 17e).

On sent un Cholet meilleur dans l’agressivité, mais parfois trop dans la facilité. Pourtant, il y a beaucoup d'intensité dans le jeu des locaux. A cet instant du match, on se dit que l'exploit est possible, mais aussi que la route est longue jusqu'à l'arrivée.

Mais CB est à +11, suite à un shoot de JP Prince, et même +15, avec Junior Mbida (49-34, 20e).

A la mi-temps, Cholet est dans le bon tempo, malgré quelques bêtises, qui peuvent s'expliquer par un manque de confiance certain, eu égard à la courbe des résultats. Mais à la mi-temps, c'est un tout autre CB qui est présent sur le parquet de la Meilleraie. Une avance de quinze points, une attaque en feu (49 points inscrits), une réussite incroyable (58%), un sérieux aux rebonds rarement vu cette saison (16 prises), seulement 6 ballons perdus...

Quart-temps 3 : 18-26

Cholet repart avec le ballon mais n'en fait pas un meilleur usage sur la première action que les Sharks sur la suivante. Un tir primé place ensuite CB à +18, une avance-confiance. Rudy Jomby en claque un autre, et la team des Mauges se retrouve nantie d'une avance de 23 unités (!) (22e), ce que personne n'envisageait avant le match. On se dit alors qu'il ne faut pas s'enflammer tant que le match n'est pas terminé...

Mais JP Prince se relâche en ratant un dunk ''facile'', alors que derrière Antibes en profite et enchaîne avec un 6-0, ce qui fait craindre le pire à Jérôme Navier, qui prend alors son temps-mort. L'occasion est trop belle d'aller enfin gagner un match.

Il ne faudrait pas tout gâcher… Pourtant, et malgré le temps mort, les Choletais commettent des fautes assez inutiles, qui ramènent les Requins à -15. Connaissant ce Cholet-là, on ne peut pas dire qu'il a tué le match. D'autant qu'un panier primé de Paul Carter ramène Antibes à -12… Le suspense est là, n'en déplaise au score (60-47, 16e). L'avance semble fondre comme neige au soleil, et il reste 12 minutes…

Murphey Holloway manque ses deux lancers, Jonathan Rousselle compense en marquant les deux points suivants, pour repasser à +12. Mais Akil Mitchell ramène Antibes, qui est à moins de dix unités au dernier temps intermédiaire (67-60, 30e).

Quart-temps 4 : 27-19

Deux paniers primés de Will Solomon ramènent les Requins à une unité, dans une deuxième mi-temps où CB nage en plein cauchemar (67-66, 31e) . Mais deux primés d'affilée de JP Prince donnent un grand bol d'air à une Meilleraie pas du tout confiante (73-66, 33e). Les trois lancers de Trevon Hughes, puis le tir intérieur de Murphey Holloway relancent définitivement CB (80-66, 35e). Joe Trapani redonne quinze longueurs d'avance aux siens, tout comme les deux lancers de Trevon Hughes (88-73, 38e). Cholet s'impose finalement 94-79.

Ces Choletais aiment nous faire peur, le troisième quarts-temps l'a montré, mais ceux-ci se sont imposés avec brio, malgré une réussite en baisse dans la seconde mi-temps (52% au final). Le retour d'un état d'esprit conquérant est finalement la cause principale de ce retour en forme.

Trevon Hughes aura été le meilleur Choletais dans ce match, avec 20 points (5/8 aux tirs dont 3/4 à trois points), 4 rebonds, 2 interceptions et 4 assists pour 20 d'évaluation en 28'30''.

Jérôme Navier (entraîneur de Cholet) : « C'est un grand soulagement pour tout le monde, d'abord pour l'équipe et le staff. La face visible de l'iceberg, ce sont les défaites. La face invisible, c'est l'état d'esprit du groupe, très bon. Le plus important, c'est qu'on peut gagner des matchs. L’enchaînement des défaites, ce n'est pas facile pour la tête. Un joueur a dit, en briefing d'avant match, qu'il ne fallait pas avoir peur des défaites. On a eu la réaction d'une équipe qui a l'habitude de gagner, en ne baissant pas la tête dans le troisième quart, malgré le retour des Antibois. Les joueurs en avaient marre de la défaite. Ils ont été chercher une récompense. On a pu marquer des paniers faciles. On a pu couper leurs séries. On a surtout insisté sur l'importance de chaque possession. On n'est pas à notre meilleur potentiel basket. J'attends désormais de la continuité. Il faut continuer de travailler, le championnat est encore long. Je crois beaucoup à l'évolution, à la progression d'un groupe. Junior Mbida a répondu à mes attentes, ses stats sont très positives (6 pts à 3/4 aux tirs, 2 rebonds et 1 interception pour 7 d'évaluation en 9'30''). Il a aussi la volonté d'avancer individuellement. Joe Trapani a amené son expérience pour aider l'équipe à aller chercher la victoire. Maintenant, pour le match à Nancy, on remet tout à zéro. Ce soir je vais mieux dormir que certains autres soirs. »

Julien Espinosa (entraîneur d'Antibes) : « On a perdu 19 ballons, ce qui explique sans doute nos 94 points encaissés. Cholet avait bien préparé son match. Pourtant, Tim Blue a pris quatorze tirs, mais il n'a tourné qu'à 36%, donc il n'a pas été dominant. On est revenu à un point grâce à plus d’agressivité. On a été trop légers à l'intérieur, ce qui explique aussi cette défaite. Beaucoup de joueurs étaient absents, ce qui fait que l'équilibre de l'équipe a été très difficile à trouver. »

Les stats du match, c'est par ici.

Pour lire les articles de presse, cliquez-ici.

Nous vous donnons rendez-vous pour le prochain match à la Meilleraie, dimanche 27 décembre, 17h30, contre Nanterre.

Le résumé vidéo de CB TV :

Et celui de LNB TV :

Les réactions d'après-match :

Autres actualités

Jeep® ÉLITE
18.12.2015

Cholet Basket reçoit Antibes ce samedi (20h00)

Pour le compte de la 13ème journée du championnat de France ProA, Cholet Basket (2v-10d) accueille les Sharks d'Antibes (7v-5d).Après son revers subit à Paris lundi, l'équipe choletaise...
En savoir plus
Jeep® ÉLITE
17.12.2015

Vidéo : Dillard et Holloway 8èmes du Top10 LNB du mois de novembre

Voici le meilleur de ce qui s’est passé durant les matches du mois de novembre en ProA. Kevin Dillard et Murphey Holloway sont de la fête à la 8ème place.
En savoir plus
Jeep® ÉLITE
17.12.2015

Le numéro 120 de Basket Hebdo est dans les Kiosques, sur Tablette et sur Smartphone

Dans l'ombre de Golden State, San Antonio réussit un départ canon. Autour du mythique trio Parker-Ginobili-Duncan, les Spurs se sont réinventés. D'ailleurs, TP en personne a vu son rôle...
En savoir plus